Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 09:08

La maison est construite en 1790 et agrandie vers 1850 par l’adjonction de deux ailes. Germain PIERRE-SEREVILLE (1796 - 1880), juge au tribunal civil de première instance de Rouen, Maire de Hautot sur Seine de 1866 à 1880, en est le propriétaire. En 1879 il vend le manoir à la famille FAUQUET. Fernaud FAUQUET (1853 - 1928), manufacturier, conseiller municipal de 1888 à 1928, est le père du Lieutenant FAUQUET qui figure sur le monument aux morts d’Hautot-sur-Seine.

Le manoir du Lieu-Cadet à Hautot-sur-Seine
Le manoir du Lieu-Cadet à Hautot-sur-Seine
Le manoir du Lieu-Cadet à Hautot-sur-Seine
Le manoir du Lieu-Cadet à Hautot-sur-Seine

Recueil des arrêts du Conseil d'État 20 juin 1930 : Requête du sieur Robert FAUQUET, contre un arrêté, du 3 juin 1929, du conseil de préfecture interdépartemental de Rouen; élections du 12 mai 1929; commune de Hautot-sur-Seine; conseil municipal

Vu la loi du 5 avril 1884; CONSIDÉRANT qu'aux termes de l'art. 31, § 1", de la loi du 5 avril 1884, sont éligibles au conseil municipal tous les électeurs de la commune et tous les citoyens inscrits au rôle des contributions directes ou justifiant qu'ils devaient y être inscrits au 1" janvier de l'année de l'élection, âgés de vingt-cinq ans accomplis; Considérant que, pour déclarer le sieur FAUQUET inéligible au conseil municipal de Hautot, le conseil de préfecture s'est fondé sur ce que ce candidat, proclamé élu à la suite des opérations électorales du 12 mai 1929, n'était pas électeur dans cette commune et qu'il ne justifiait pas de son droit à être inscrit au 1er janv. 1929 au rôle des contributions directes à raison d'un immeuble dont il a acquis la propriété le 10 mai 1929 seulement,

CONSIDÉRANT qu'à l'appui des conclusions de son recours tendant à la validation de son élection, le sieur FAUQUET apporte la preuve que de la succession de son père, décédé avant la fin de l'année 1928, dépendait  un immeuble situé sur le territoire de la commune de Hautot dont le requérant était copropriétaire à la date du 1" janv. 1929; que si l'immeuble dont s'agit a été mis dans le lot de sa mère le 10 mai 1929, à la fin de l'indivision, avant d'être racheté par le requérant, cette circonstance, postérieure au 1" janvier de l'année de l'élection, n'a pas été de nature à modifier les obligations fiscales du sieur FAUQUET qui était passible de la contribution foncière pour l'année 1929, et suite, éligible par au conseil municipal de Hautot par application de l'art. 31, § 1", de la loi du 5 avril 1884; (Arrêté annulé sélection du sieur FAUQUET "déclarée valable).

En 1936 le manoir est mis en vente, la famille THILLAYE DU BOULLAY en fait l’acquisition en avril 1938. On trouve dans le registre d’Etat civil d’Hautot-sur Seine, une naissance le 29 novembre 1939.

En 1936 le manoir est mis en vente, la famille THILLAYE DY BOULLAY en fait l’acquisition en avril 1938. On trouve dans le registre d’Etat civil d’Hautot-sur Seine, une naissance le 29 novembre 1939.

Le manoir du Lieu-Cadet à Hautot-sur-Seine
Le manoir du Lieu-Cadet à Hautot-sur-Seine

Noces de diamant célébrées à Hautot-sur-Seine le 08 septembre 1979

 

L’an mil neuf cent soixante dix neuf, le huit septembre à midi et quinze minutes, ont comparu publiquement, devant Nous, en la Maison Commune :

Maurice THILLAYE DU BOULLAY né à Rouen (Seine-Maritime) le 23 juillet 1897, croix de guerre 1914-1918, chevalier de la Légion d’Honneur, d’une part et Agnès LE VERDIER, née à Rouen (Seine-Maritime) le 26 janvier 1898 d’autre part.

Les comparants, unis par les lois du mariage depuis soixante ans, déclarent publiquement célébrer leurs Noces de Diamant. Lecture faite, le présent acte a été signé par tous, avec Nous, Maurice BRUNEL, chevalier des Palmes Académiques, Maire de Hautot-sur-Seine, et le Conseil Municipal réuni pour l’occasion.

Partager cet article
Repost0

commentaires