Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2019 6 04 /05 /mai /2019 16:03

L'ancien château de Soquence a été édifié par Charles Gruchet, conseiller au parlement de Rouen, Soquence abrite une « maison de campagne » typique de la période de la Renaissance en Normandie. Le château de Soquence, une demeure néo-Renaissance, a été élevée pour la famille de Bonneval vers 1840. Une double allée d'arbres reliait la grille du château à la forêt de Roumare, à la limite des communes d'Hautot sur Seine et de Sahurs.

Notre voisin de Soquence

Journal de Rouen du 29 janvier 1839 :

Il y a quelques mois, Un vol fut commis l'aide d'effraction an château de Soquence, appartenant à A M. le comte de Bonneval : Trois billets de la banque de Rouen de 250 Fr. et 300 Fr. en espèce furent pris dans un secrétaire qu'on avait défoncé. Les soupçons de M. de Bonneval se portèrent aussitôt sur un nommé Miolle, son chef de cuisine, lequel savait que ce secrétaire renfermait des valeurs. Miolle, interrogé par le maire de Sahurs, avoua qu'il était l'auteur du vol ; mais il revenait hier sur ses déclarations premières et soutenait qu'il était innocent. Malgré toutes ses protestations, le jury l'a déclaré coupable, tout en reconnaissant en sa faveur des circonstances atténuantes. La peine (celle des travaux forcés) a été, des-lors, être abaissée d'un degré, et la cour a condamné Miolle à six années de réclusion et au carcan.

Notre voisin de Soquence
Notre voisin de Soquence
Notre voisin de Soquence
Notre voisin de Soquence
Notre voisin de Soquence

Carte postale postée à Sahurs le 31 août 1911 à l’attention de Philippe Courras (*) :

Cher Monsieur. Nous vous remercions pour votre carte. Nous espérons que vous passez de bonnes vacances. Nous déchiffrons une demie heure tous les matins avec maman et ai déchiffré le septuor de Beethoven. Nous vous envoyons nos meilleurs souvenirs ainsi qu’à Mme Courras. Paule de Bonneval (1896-1981), Hélène de Bonneval (1899-1943).

(*) Philippe Courras est un compositeur français né à Montevideo en 1863. Pianiste, lauréat du Conservatoire. Professeur de piano. Ses compositions sont publiées à Paris et à Nice dans les années 1900. Il est décédé en 1920.

 

Journal de Rouen des 5 et 6  avril 1915 : Les obsèques de M. le marquis de BONNEVAL auront lieu en l’église de Sahurs le mercredi 7 avril, à onze heures et demie. Il ne sera pas envoyé de lettre d’invitation, le présent avis en tenant lieu.

 

Journal de Rouen du 9 avril 1915 : Obsèques du marquis de Bonneval

Les obsèques du marquis de Bonneval dont la mort aussi brusque que prématurée a été pour tout le monde une surprise douloureuse, avaient été célébrées mardi à Paris, en l’église Saint-Pierre-de-Chaillot. Un second service a été célébré mercredi en l’église paroissiale de Sahurs, précédent l’inhumation dans la sépulture de famille. Fils du marquis de Bonneval décédé, et de la marquise de Bonneval douairière, née d’Albuféra, le marquis de Bonneval avait épousé la plus jeune fille du comte d’Haussonville, de l’Académie Française, et de la comtesse d’Haussonville, présidente de la Société de secours aux blessés militaires (Croix-Rouge Française). Depuis me commencement de la guerre, il s’était employé avec la plus grande sollicitude à l’organisation et au fonctionnement des secours aux blessés, d’abord à Rethel qu’il fallut évacuer, puis à la gare de Rouen rive gauche, et enfin, à Aubervilliers. C’est dans ce dernier poste, dans l’accomplissement de sa tâche qu’il a été frappé.

Le marquis de Bonneval était très attaché à la commue de Sahurs où il habitait une grande partie de l’année le château de Soquence qu’il avait fait construire sur l’emplacement de l’ancien château de sa famille, dont il reste une partie transformée en ferme. La famille de Bonneval figure souvent dans notre histoire, particulièrement depuis la fin du XVème siècle. Un marquis de Bonneval fut fait prisonnier à Pavie en 1525. La mort du marquis de Bonneval a vivement attristé toute la région où on se louait de son aménité et de son obligeance (*). La population de Sahurs lui témoignait sa reconnaissance en l’élisant toujours conseiller municipal. Aussi les habitants de Sahurs et d’Hautot étaient-ils venus en si grand nombre pour honorer sa mémoire, que l’église était trop petite pour les contenir.

(*) en fait il s’agit de deux familles différentes, à Sahurs il s’agit de la famille du Val de Bonneval, d’émigrés qui ont récupéré en 1814 le domaine de Soquence.

 

Journal de Rouen du 8 avril 1915 : Remerciements

Mme la Marquise de BONNEVAL (1878-1968) ;

M. Guy de BONNEVAL (1898-1987) ;

Mlles Paule (1896-1981) et Hélène de BONNEVAL (1899-1943) ;

Mme la Marquise de BONNEVAL douairière (1847-1933) ;

M le Comte d’HAUSSONVILLE (1843-1924), de l’Académie Française, et Mme la Comtesse d’HAUSSONVILLE (1846-1922) ;

M. le Comte Jacques de BONNEVAL (1880-1942), brigadier de génie territorial ;

M. le Comte (1871-1946) et Mme la Comtesse Xavier de LA ROCHEFOUCAULD (1867-1942) ;

M. le Duc (1862-1926) et Mme la Duchesse de PLAISANCE (1867-1946) ;

M. le Comte (1863-1920) et Mme la Comtesse LA MAROIS (1869-1967) ;

Melle d’HAUSSONVILLE (1874-1970) ;

remercient toutes les personnes qui leur ont fait honneur d’assister à l’inhumation de

Monsieur le Marquis de BONNEVAL (1869-1915)

leur époux, père, fils, gendre, frère et beau-frère.

Notre voisin de Soquence
Notre voisin de Soquence

Bulletin religieux de l’Archidiocèse de Rouen du 14 avril 1917 : Citation

Le brigadier Guy-Bernard-Jaques-Michel de BONNEVAL du 2° régiment de cuirassiers :

« Chargé à plusieurs reprises de porter des renseignements recueillis par la reconnaissance dont il faisait partie les 21 et 22 mars 1917, a accompli sa mission sous un bombardement des plus violents dans d’excellentes conditions de rapidité, malgré les difficultés du parcours, faisant preuve de la plus grande bravoure et du plus grand sang-froid. »

Il est le fils du marquis de Bonneval, mort il y a deux ans et de la marquise née d’Haussonville, qui habité le château de Soquence à Sahurs. Mme la marquise de Bonneval s’est dévouée de tout cœur à la propagation de la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus.

Notre voisin de Soquence

Journal de Rouen du 1er octobre 1931 : Manifestation de sympathie

Une cérémonie émouvante a eu lieu dimanche au château de Soquence, à l’occasion de la remise à M. Alphonse Voisin, de la médaille de vermeil du Travail, qui lui a été accordée pour ses cinquante années de service dans la famille Bonneval. M. Melenfant, maire de Sahurs, M. Poullard, maire de Hautot-sur-Seine, ainsi que différentes personnalités du pays, les enfants et petits-enfants de M. Voisin, le personnel du château de Soquence, avaient tenu à apporter au jubilaire leur cordiales félicitations. Cette cérémonie se déroule devant les représentants de quatre générations de la famille que cet homme dévoué a toujours fidèlement servie.

LA GRANGE EN BORD DE SEINE

LA GRANGE EN BORD DE SEINE

Notre voisin de Soquence

Le blockship de Soquence d'août 1944 :

Extrait du Journal n°87 de Sahurs de l'été 2014 : Le blockship de Sahurs

Les 21 et 23 août 1944, plusieurs navires sont coulés entre Moulineaux et Sahurs pour bloquer la remontée du fleuve. Les 25 et 26 août, le barrage est pris pour cible par les Typhoons et Lightnings alliés qui n'hésitent pas à bombarder les navires à la roquette. Les chasseurs vont attaquer plus d'une dizaine de fois croyant avoir affaire à la construction d'un pont. A la fin de ces deux jours, les habitants de la commune de Sahurs n'en pouvaient plus du bruit des explosions et des attaques en piqué. Après-guerre, certains bâtiments seront dépecés sur place, d'autres renfloués afin de reprendre du service.

Selon les recherches de Mathieu Guérin

Notre voisin de Soquence
Partager cet article
Repost0

commentaires