Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 06:33

Paris Normandie du 21 février 2016 : Un navire long de 289 m fait pour la première fois demi-tour sur la zone d’évitage d’Hautot-sur-Seine

Un grand vraquier a, pour la première fois, effectué son demi-tour sur la zone d’Hautot. Une manœuvre aussi spectaculaire que technique : Pendant deux minutes, tel un large barrage en travers du fleuve, le Fernandina forme un pont flottant perpendiculaire à Hautot et Grand-Couronne. Le vraquier long de 289 m pour 45 m de large, vient de baptiser la zone d’évitage d’Hautot-sur-Seine dans un long et majestueux demi-tour pour remettre sa proue en direction de l’estuaire, après s’être allégé de 76 000 tonnes de charbon au préalable chez Sea invest. Pour permettre cette première il aura fallu, depuis 2014, l’élargissement de la zone d’évitage d’Hautot en rognant 90 m sur la berge rive droite et quelque 800 000 m3 de gravats. Aujourd’hui avec ses 520 m de long et 390 m de large, le lit du fleuve est à son aise pour laisser valser des navires de près de 300 m (contre 225 m auparavant). Pour les bateaux, c’est un précieux gain de temps et de sécurité, puisqu’ils occultent la montée jusqu’à Croisset et évitent ainsi le trafic maritime dense autour des silos.

Plusieurs mois de travail pour une synchro parfaite : Depuis plusieurs mois les forces vives du Port de Rouen sont mobilisées, travaillant de concert pour réussir la synchronisation du ballet maritime : la capitainerie surveillant les courants et les conditions de navigation pour les communiquer au pilote ; le lamanage transmettant l’élingue du navire aux remorqueurs qui font virer de bord le mastodonte. Le responsable des pilotes revient sur la préparation : « Le plan d’eau a été numérisé et nos équipes se sont entraînées sur simulateur au Havre. Aujourd’hui, trois pilotes sont à bord du bateau pour faire manœuvrer les trois remorqueurs les plus puissants de notre flotte. Les difficultés à cette heure sont le vent poussant un navire vide et le débit important du fleuve dû aux fortes pluies. » Après s’être paresseusement glissé jusqu’à sa zone de rotation, le Fernandina pivote gracieusement en 10 minutes pour repartir vers l’estuaire puis la haute mer. Le Port quant à lui a brillamment réussi sa démonstration, espérant gagner en attractivité, donc en compétitivité afin de rentabiliser les 180 millions d’euros investis dans l’aménagement des 120 km du chenal entre Honfleur et Rouen.

Photographie de Pascal Fromentin du 20 février 2016

Photographie de Pascal Fromentin du 20 février 2016

La nouvelle zone d'évitage d'Hautot sur Seine
La nouvelle zone d'évitage d'Hautot sur Seine
La nouvelle zone d'évitage d'Hautot sur Seine
PHOTOGRAPHIE DE PAUL DE LA MONNERAYE

PHOTOGRAPHIE DE PAUL DE LA MONNERAYE

La nouvelle zone d'évitage d'Hautot sur Seine
La nouvelle zone d'évitage d'Hautot sur Seine
La nouvelle zone d'évitage d'Hautot sur Seine
La nouvelle zone d'évitage d'Hautot sur Seine
La nouvelle zone d'évitage d'Hautot sur Seine
La nouvelle zone d'évitage d'Hautot sur Seine
La nouvelle zone d'évitage d'Hautot sur Seine
La nouvelle zone d'évitage d'Hautot sur Seine
La nouvelle zone d'évitage d'Hautot sur Seine
Partager cet article
Repost0

commentaires