Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2019 7 28 /07 /juillet /2019 06:31

 

Le Conseil Municipal du 12 août 1855 acte le don d’une pompe à incendie de la part de Mme Fizeaux de la Martel et la formation d’une compagnie de pompier d’environ 12 à 15 habitants. Le Conseil Municipal du 23 juin 1870 délibère pour le creusement d’un puits communal avec une pompe à proximité de la Mairie et l’amélioration du puits communal du Rouage. Le Conseil Municipal du 16 octobre 1879 autorise la Maire à faire des démarches pour la construction d’un bâtiment pour remiser la pompe à incendie. Le Conseil municipal du 20 avril 1913 décide de l’achat d’une pompe à incendie fabriquée par Mandelert, rue de la Fayette à Rouen. On peut de nos jours voir cette pompe à bras au Musée des sapeurs pompiers de Montville.

 

Journal de Rouen du 18 mai 1914 : Chez les Sapeurs-Pompiers

M. Corbran est nommé lieutenant de sapeurs-pompiers

 

Le Conseil Municipal du 15 janvier 1932 acte l’achat d’une moto-pompe de 60 m3.

 

Le 7 Novembre 1939 un incendie éclate au domicile de  Maurice Gaudefroy-Demombynes qui est contraint de faire appel aux sapeurs pompiers de Rouen pour combattre le sinistre, suit à la défaillance du matériel communal. Les frais sont refacturés à la commune. Le Conseil municipal du 19 avril 1942 rend hommage à Joseph Simon du Perron, décédé, propriétaire du château d’Hautot, conseiller municipal depuis 1925, Président de la Société Général de 1932 à 1940, ayant financé la restauration de la Mairie et de la Chapelle, l’achat de la moto-pompe et les prix des écoliers

 

Conseil Municipal du 4 novembre 1959 : Dissolution du corps des sapeurs-pompiers de la commune

Monsieur le Maire donne lecture de la lettre de M. le Préfet concernant la dissolution du corps des sapeurs-pompiers de la commune. Le Conseil après en avoir délibéré accepte cette dissolution mais se réserve le matériel qui a été acquis à la commune par dons volontaires.

Musée de Montville

Musée de Montville

Don de la commune d'Hautot sur Seine au Musée de Montville

Les sapeurs pompiers d'Hautot sur Seine
Les sapeurs pompiers d'Hautot sur Seine

Journal de Rouen du 28 juin 1904 : Incendie

Un incendie a détruit, samedi dernier, dans l’après-midi, l’immeuble occupé par M. Lemarchand, journalier. Les flammes se communiquèrent aux habitations de MM. Coudray et Levaillant. Mme Coudray sauvait l’enfant Levaillant qui dormait dans sa voiture et que dans son désarroi Mme Lemarchand oubliait de sortir. Le feu fut combattu par la pompe de la commune et l’on protégea surtout les chaumières voisines. M. Coudray seul était assuré. M. Levaillant ayant son mobilier sauvé, les plus éprouvés sont les époux Lemarchand qui n’ont rien et qui se trouvent dans un complet dénuement. Une collecte est organisée dans le village pour procure à ces malheureux ouvriers le linge, les vêtements et la literie.

 

Journal de Rouen du 29 juin 1904 : remerciements-incendie

Mme veuve POULLARD, Mme veuve CORBRAN, Mme veuve PICARD et la municipalité de la commune de Hautot-sur-Seine adressent leurs plus vifs remerciements à toutes les personnes qui ont contribué à éteindre l’incendie qui s’est déclaré à Hautot le 25 courant.

Les sapeurs pompiers d'Hautot sur Seine

POMPE A BRAS MANDELERT DE 1913 :

Pompe à bras aspirante-foulante à deux roues fabriquée par Mandelert, rue de la Fayette à Rouen, dans la fonderie et la manufacture de cuivre et de bronze. 

Bicylindre : pistons d'un diamètre de 95 mm

 

Journal de Rouen du 27 juillet 1921 : Le voyage du Président de la République

A Sahurs, les enfants agitent des drapeaux. A Hautot-sur-Seine, célèbre par son église du XVI° siècle, avec ses restes de vitraux du XIII°, les pompiers apparaissent : on n’en avait pas encore vu depuis le départ de Quillebeuf. Plus nous approchons de Rouen, plus les acclamations redoublent.

 

Journal de Rouen du lundi 29 août 1932 : Deux maisons brûlent à Hautot-sur-Seine 50 000 Francs de dégâts

Le feu s’est déclaré hier l’après-midi, on ne sait de quelle façon, dans les combles des maisons, occupées à Hautot-sur-Seine, l’une par M. Amundsen, chef de laboratoire aux usines Malétra, à Lescure-lès-Rouen et l’autre par Melle Delapille. La subdivision des sapeurs-pompiers attaqua l’incendie aces les deux lances d’une pompe à bras, mais ces secours étaient insuffisants. M. Poullard, maire, adressa à 15 h. 20, une réquisition aux sapeurs pompiers de Rouen. Le poste central envoya aussitôt le fourgon-pompe n°5 à grande puissance sous les ordres du sergent-chef Pettêre. Le lieutenant Ledermann partit en side-car pour prendre la direction des secours. A 15 h. 50, une petite lance de premier secours, puis deux lances de pompe furent mises en action. Malheureusement, il n’y avait pas une réserve d’eau à proximité du lieu du sinistre, et la grosse pompe dut être alimentée à l’aide de seaux par les pompiers, qui assumèrent là un travail fort rude. Après une heure de lutte contre le feu et de déblai, les pompiers de Rouen laissèrent aux sapeurs locaux le soin d’achever l’extinction. Ils rentrèrent à leur poste à 17 h. 45.   

 

Journal de Rouen du samedi 3 septembre 1932 : L’incendie de deux maisons

Nous avons relaté dans notre numéro de lundi, l’incendie qui a détruit deux maisons à Hautot-sur-Seine. Signalons à propose de ce sinistre le dévouement des sapeurs-pompiers de la commune d’Hautot-sur-Seine sous les ordres du sergent Obselin. La belle attitude des sauveteurs méritent les meilleurs encouragements, nous croyons savoir qu’ils seront bientôt dotés d’une moto-pompe qui leur permettre d’agir avec plus d’efficacité encore.

Journal de Rouen du 30 mars 1933 : Expérience de motopompe

Le maire d’Hautot-sur-Seine informe les habitants d’Hautot-sur-Seine, de Sahurs et de Val-de-la-Haye, et spécialement les généreux donateurs, que les essais de la motopompe  dont la commune envisage l’achat, auront lieu le 2 avril 1933, à 14h30.

Le Conseil Municipal d’Hautot sur Seine en 1935

Archives familiales de Pierre LEMARCHAND

Journal de Rouen du 21 février 1935 : Remise de distinction

Dimanche dernier, le lieutenant Corbran, commandant la subdivision des sapeurs-pompiers d’Hautot, a reçu la médaille d’honneur et de sauvetage décernée par le gouvernement. Cette décoration lui fut remise par M. le commandant De Heyn, président de l’Union départementale, qui était entouré de MM. Les capitaines Lemarchand, Quesnot et Lethuillier. Les quatre officiers adressèrent leurs biens vives félicitations au lieutenant Corbran, déjà titulaire de la croix de guerre. M. Poullard, maire, retraça les brillants états de service de dernier qui, aidé du sergent Obselin, fonda la subdivision d’Hautot en 1902. Cette excellente société, sous les ordres de M. Corbran, n’a fait que prospérer et elle possède aujourd’hui une motopompe. Le lieutenant Corbran répondit par quelques mots et fit l’éloge de ses subordonnés. La cérémonie se termina par une visite au dépôt du matériel, les officiers purent se rendre compte de l’excellent état d’entretien de celui-ci et de la parfaite tenue des sapeurs qui recueillirent également des félicitations.

Journal de Rouen du 18 juillet 1935 : Fête nationale

A l’occasion de la fête nationale M. le maire d’Hautot, M. Poullard passa la revue des sapeurs-pompiers. Après le défilé et différents exercices, M. le maire adressa des félicitations aux sapeurs groupés et à leur chef, pour leur belle tenue et le bon entretien du matériel. Au nom du gouvernement, il remit les diplômes de médaille d’honneur au lieutenant Corbran et au sergent Obselin, les fondateurs de la Compagnie en 1908, et aux caporaux Lenoble et Allais. Peu après, un vin d’honneur fut servi à l’établissement Obselin.

Les sapeurs pompiers d'Hautot sur Seine

Journal de Rouen du 17 décembre 1936 : Sapeurs-pompiers

Voici la liste des numéros gagnant de la tombola organisée au profil des sapeurs pompiers : (…). Les lots non réclamés dans un délai de trois mois resteront acquis à la société.

 

Journal de Rouen du 25 novembre 1941 : Inhumation

Mme Alexandre CORBRAN ; Mme veuve Octave CORBRAN ; Tous les autres membres de la famille et les nombreux amis ; M. le Maire et mes Membres du Conseil municipal ; Le corps des sapeurs pompiers et les Anciens combattants de Hautot-sur Seine, ont la douleur de vous faire part de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de

Monsieur Alexandre CORBRAN

Menuisier

Ancien commandant de la Subdivision des sapeurs-pompiers

Ancien combattant

Croix de guerre

Médaille d’honneur des Sapeurs-pompiers

Médaille de sauvetage

Décédé le 23 novembre, dans sa 64ème année. Et vous prient d’assister à ses services et inhumation qui auront lieu demain mercredi 26 novembre 1941, en l’église d’Hautot-sur-Seine. Réunion au domicile mortuaire à 14 heures (H.O.). Le présent avis tient lieu d’invitation.

 

Le samedi 9 janvier 1943, un violent incendie s’est déclaré dans la maison d’habitation de M. Jean Pigache, cultivateur à Saint-Pierre-de-Manneville. Les pompiers d’Hautot-sur-Seine se rendirent sur les lieux, sous la direction de M. Obselin et réussirent à empêcher le sinistre de s’étendre aux bâtiments voisins.

les hydrants d'hautot sur Seine
les hydrants d'hautot sur Seine
les hydrants d'hautot sur Seine
les hydrants d'hautot sur Seine
les hydrants d'hautot sur Seine
les hydrants d'hautot sur Seine
les hydrants d'hautot sur Seine
les hydrants d'hautot sur Seine
les hydrants d'hautot sur Seine

les hydrants d'hautot sur Seine

Partager cet article
Repost0

commentaires