Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2020 6 18 /07 /juillet /2020 06:24

Les Terres Quemines, ce sont les « communes bruyères » ou « patures communes » de la paroisse d’Hautot situées en bordure de la forêt de Roumare avant la Révolution, soit les Terres Communes.

La Résidence des Terres-Quemines à Hautot sur Seine

Le Conseil Municipal du 12 juillet 1979 décide de donner à la voirie du lotissement communal le nom de Résidence des Terres Quemines.

Le Conseil Municipal du 19 juin 1987 décide de l’installation de chicanes à l’allée piétonne des Terres Quemines pour empêcher le passage des grosses motos.

En 1995 le lotissement des Terres Quemines a été réhabilité après la mise en souterrain des réseaux de téléphone et d’électricité, sa voirie a été revêtue en enrobé.

Le Conseil Municipal du 2 décembre 2005, délibérant sur les voiries communales, intègre la voirie de la Résidence des Terres Quemines dans le domaine public.

Le tableau de classement de la voirie de la Résidence des Terres Quemines est composé de la voie communale n°10 (VC10 - voie principale) d’une longueur de 157 m qui commence à la VC2 et se termine en impasse et de la voie communale n°10a (VC10a - aire des Terres Quemines) d’une longueur de 70 m qui commence à la voie principale et se termine également en impasse.

Les trottoirs ont été rénovés au printemps 2016 pour un montant de travaux se chiffrant à 56 000 Euros. C’est le premier chantier de voirie effectué dans le cadre des transferts des compétences et des financements à la Métropole Rouen Normandie.  

L’opération de mise en place d’un éclairage public par « leds » dans le haut du village, piloté par les services de la Métropole, s’est faite en fin d’année 2018.

La Résidence des Terres-Quemines à Hautot sur Seine
La Résidence des Terres-Quemines à Hautot sur Seine
La Résidence des Terres-Quemines à Hautot sur Seine
La Résidence des Terres-Quemines à Hautot sur Seine

Infos d’Hautot n°13 de l’été 2007 : Le chêne des Terres Quemines

Au prés de mon arbre, je vivais heureux, quelle belle chanson qui s’applique bien à notre grand chêne des hauts d’Hautot. Celui-ci d’un mètre de diamètre et d’environ 15 mètres de hauts, après élagage (certaines branches devenaient trop dangereuses) nous apporte son  ombrage lors des belles journées d’été. Préservé lors de la construction du « lotissement des Terres Quemines », il est planté sur une parcelle d’environ 800 mètres carrés qui avait été gardée libre de construction à la demande de l’architecte du premier lotissement, vendu par la commune, et du maire de l’époque Monsieur Maurice Brunel. C’est donc fin 1976 que ces champs ont été viabilisés et que ce chêne, qui s’était implanté dans une haie, a été sauvegardé. Plus tard, une table et des bancs attenants furent mis par la municipalité proposant un petit coin pique-nique aux mamans qui, par belle journée, viennent de temps en temps avec leur progéniture prendre le goûter, se détendre ou faire la causette avec des amies. Un gros pilier de clôture récupéré à l’entrée d’un champ apporte quelques places assises de plus et a souvent servi aux premiers exercices d’équilibre de nos tous petits. Rires et jeux mettent un peu d’animation et nous remémorent nos enfants qui y ont passé aussi de bons moments. Parfois un couple d’amoureux s’y installe, et notre grand arbre est témoin de leur idylle, ou alors 2 ou 3 copains ou copines se retrouvent pour se raconter leurs histoires d’écolier ou d’adolescent. Là, c’est notre jeunesse qui ressort. Eh oui les jeunes ! Nous aussi avons fait nos petites bêtises et avons eu nos petits secrets ou soucis d’ado, maintenant nous sommes à votre écoute. Comme dans tout endroit public, la table est parfois gravée du traditionnel cœur avec prénoms ou initiales, mais, dans l’ensemble, n’a pas été trop détériorée. Nos jeunes Hautotais dans un beau respect pour la nature n’ont jamais tailladé l’écorce de l’arbre. Bravo ! Continuez à le sauvegarder. Pour les plus grands, non, ce n’est pas un terrain de foot et les clôtures des voisins ne sont pas des « buts ». Pour se défouler à fond le terrain approprié est tout près et équipé comme il faut. Préservez vos endroits de rencontre et respectez le voisinage afin que nous vivions tous en bonne intelligence. Alain Langlois

La Résidence des Terres-Quemines à Hautot sur Seine
fêtes des voisins du 31 août 2008

fêtes des voisins du 31 août 2008

La Résidence des Terres-Quemines à Hautot sur Seine
La Résidence des Terres-Quemines à Hautot sur Seine
La Résidence des Terres-Quemines à Hautot sur Seine
La Résidence des Terres-Quemines à Hautot sur Seine
Partager cet article
Repost0

commentaires