Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 06:37
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine

de gauche à droite : Catherine SEILLE 3ème Adjointe, Dominique RANDON Conseiller Général du Canton de Grand-Couronne (2002-2015), Florence LHOMME 2ème Adjointe, Philippe LEMERCIER 1er Adjoint, Bruno ARRIAGA Maire d’Hautot-sur-Seine (2001-2008), Laurent FABIUS Député de la Seine-Maritime (2002-2012), Didier MARIE Président du Département de la Seine Maritime (2004-2014), Marc MASSION Sénateur de la Seine-Maritime (1995-2013), Maurice SEMINEL Maire du Val-de-la-Haye (1995-2008), Nelly TOCQUEVILLE Maire de Saint-Pierre-de-Manneville (2001-2017), Guy DA LAGE Maire de Sahurs (2001-2014)

L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine

Le 1er février 2008, le Maire, les adjoints et Laurence Lenfant qui ne se représentent pas sont fêtés :

L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine

Au revoir Bruno Arriaga

Tu ne brigues pas un autre mandat ; Au Conseil on te regrettera (…)

Tes projets on continuera ; Tes discours on les regrettera

Et des trains tu t’occuperas ; Tes amis te disent : Au R’voir petit gars.

 

Et à toi Philippe Lemercier ; Toi parti c’est bien le merdier ;

Difficile de te succéder ; Ton suivant tu vas l’épauler (…)

Ton travail on l’a apprécié ; A  ton tour garde notre amitié.

 

A Florence Lhomme (…) avec toi j’aime bien travailler

Du château tu t’es occupé ; ton boulot tu l’as assuré (…)

 

Catherine Seille ; A ton tour tu pars du conseil

Le budget tu l’fais à merveille, (…) Jean-Bernard tu dis c’est pareil (…)

 

Laurence Lenfant ; Le journal c’était ton enfant

L’informatique c’était ton passe temps (…)

Oui Laurence c’est à toi qu’on pense ; Les soucis qu’la vie t’en dispense

Pour la suite que joie et confiance ; Dans notre tête on te récompense

L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine

Déclaration à la préfecture de la Seine-Maritime le 9 février 2008 de l’association LES CORNELIENS.

Objet : faire vivre le centre d’arts vivants "les Cornéliens"; ce centre à caractère culturel est destiné, en profitant d’un lieu historique et d’un environnement exceptionnel, à favoriser l’expression d’artistes, à les faire connaître et reconnaître, à permettre l’échange et à dynamiser la création; il devrait constituer, par ses relations avec d’autres centres artistiques, un pôle original et fédérateur.

L'année 2008 à Hautot-sur-Seine

Le Conseil Municipal installé le 14 mars 2008, est composé d’Alain GAUDEFROY-DEMOMBYNES (Maire),  Gilles BOURDEAU, Anne Sophie CHARPY, Jean-Claude HUE, Alain LANGLOIS (1er Adjoint), Emilie (LETOT) LANGLOIS ; Maryse (MEUNIER) LEMARCHAND, Martine (BECASSE) RAILLOT, Jean-Bernard SEILLE (2ème Adjoint), Christiane (FERCOQ) SOUDE (3ème Adjointe) & Louis THILLAYE DU BOULLAY.

L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine

Déclaration d’ouverture du chantier du lotissement le 3 avril 2008

L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine

La fracture territoriale en France par Michel BUSSI :

conférence d’Agglo au château d’Hautot-sur-Seine le 26 mai 2008

Les responsables des 2 clubs de football voisins, l’Association Sportive Vallée de Seine (ASVS) et la Section Foot du Foyer Rural de Val de la Haye ont décidé de se rapprocher pour créer ensemble un nouveau club à compter du 30 mai 2008 : le Vallée de Seine Football Club (VSFC). Selon Laurent LAROYE et Bruno FOUQUET « le rapprochement est logique pour éviter de faire des choses en doublon, mais aussi pour assurer la pérennité de nos clubs. ». En effet, il reste peu de petits clubs dans le paysage des clubs de football normands. Avec plus de 100 licenciés, VALLEE DE SEINE F.C. peut espérer de bons résultats sportifs, mais son action sera également concentrée sur l’accueil des jeunes qui représentent déjà la moitié des effectifs.

La crèche/ halte garderie intercommunale "Les p'tits  pirates en Seine " a été inaugurée le vendredi 30 mai 2008 en présence de Messieurs Laurent Fabius (Président de la CREA), Didier Marie (Président du Conseil Général) et des Maires des communes d'Hautot-sur-Seine, Saint-Pierre-de-Manneville et Sahurs.

Paris-Normandie du 5 juin 2008 : Une crèche en pleine nature

Excellent dans l'art de couper les rubans tricolores, c'est lui qui le déclare, Didier Marie, président du conseil général de Seine-Maritime a, vendredi, procédé à l'inauguration de la nouvelle crèche halte-garderie intercommunale, en présence de Laurent Fabius et des représentants des communes de Sahurs, Saint-Pierre-de-Manneville et Hautot-sur-Seine. Cet établissement a pu voir le jour grâce au souhait des trois communes de reconduire l'expérience intercommunale qu'elles avaient partagée dans le cadre du Sivom (Syndicat intercommunal à vocations multiples) des Manoirs de la Vallée. Cette volonté s'est concrétisée sur un projet de crèche intercommunal longuement réfléchi. Il est l'aboutissement d'enquêtes de proximité auprès des populations des trois communes. La crèche bénéficie d'une démarche HQE (Haute qualité environnementale). Située à la sortie du village, en pleine nature, la quinzaine d'enfants qui y seront accueillis devraient pouvoir s'offrir quelques siestes, troublées simplement par les pépiements des oiseaux.

Le Conseil Municipal du 20 juin 2008 est informé de l’arrivée de la nouvelle secrétaire de Mairie, Melle LEPINCE qui a pris la suite de Mme BAUNY le 19 mai. D’autre part le siège du SIVU de la crèche intercommunale est transféré à Saint-Pierre-de-Manneville, faute de place en Maire d’Hautot, pour l’agent administratif du SIVU.

Le Conseil Municipal du 20 juin 2008 examine le projet de bâtiment technique communal.

Lors du Conseil Municipal du 20 juin 2008 le prix de vente des deux terrains en accession à la propriété du lotissement des Traversins, est fixé à 75 000 € l’une (permis de construire en site classé), la mise à disposition de la partie locative (les logements sociaux) est prévue début 2010.

L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine

Photographies fête de l’école année olympique

Infos d’ Hautot n°16 de l’hiver 2008 : Noces d’or le samedi 6 septembre 2008 de Janine et Michel Jonquais

Un événement très rare a enchanté notre village ce samedi là : des noces d’or ! Sachez que lors de l’ancienne municipalité, il n’y en eu aucune, les dernières remontant à mai 2000. C’est donc un fait rare, et le premier adjoint qui les connait bien tous les deux, a retracé avec beaucoup d’émotion leur 50 ans de bonheur. Les époux réitérèrent leur engagement, et après les actes officiels, un poème aces de petites anecdotes firent bien rire toute l’assemblée. Les amis du foot étaient présents et à la sortie de la mairie, le jeune couple eut droit à la haie d’honneur avec les ballons. Que ce ballon roule rond et longtemps pour vous deux, entourés de vos familles et amis qui étaient près de vous, lors de cette bonne journée. Tout Hautot, qui vous apprécie, vous félicite. Alain Langlois.

Le Conseil Municipal du 19 septembre 2008 examine les moyens mis en place pour développer les locations du château en s’inscrivant sur un site internet spécialisé de location de salles et la création d’un blog.

Le Conseil Municipal du 19 septembre 2008 préconise la sauvegarde du marronnier du lotissement des Prairies d’Hautot.

Lors du Conseil Municipal du 19 septembre 2008, un point est fait sur le lotissement communal : les travaux de VRD de l’opération des Traversins sont terminés, les deux terrains à bâtir sont en vente chez l’Office Notarial de Grand Couronne.

L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine

Photographies du lotissement des Traversins

L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine
L'année 2008 à Hautot-sur-Seine

Le Pont FLAUBERT, plus haut pont levant d’Europe et sixième pont de Rouen, a été ouvert à la circulation le 25 septembre 2008.

Lors du Conseil Municipal du 5 décembre 2008 la vente des terrains des Traversins est confiée à l’agence Boucles de Seine de Sahurs à la place de l’Office Notarial de Grand Couronne.

Le Conseil Municipal du 5 décembre 2008 est informé que le permis de construire de l’abri pour le matériel communal est accordé, le conseil donne son accord pour signer avec l’entreprise Martin Calais.

Le Conseil Municipal du 5 décembre 2008 donne son accord pour participer à un festival de chant choral avec Saint-Pierre-de-Manneville, Sahurs et Val de la Haye, organisé par l’association Voix sur Seine, chaque commune étant représentée au bureau de l’association.

Le Conseil du 5 décembre 2008 est informé qu’une enquête publique est en cour concernant le classement de la boucle de Roumare.

Infos d’Hautot sur Seine n°16 de l’hiver 2008 : Entretien avec Monsieur le Maire

Monsieur Alain Gaudefroy-Demombynes a été élu, en mars 2008, Maire d’Hautot-sur-Seine. Afin de mieux le connaître, je vais essayer de vous le présenter en quelques lignes.

Philippe Vendererven : M. le Maire, pouvez-vous vous présenter ?

Alain Gaudefroy-Demombynes : Je m’appelle Alain Gaudefroy-Demombynes et je suis né le 31 mai 1941 à Hautot-sur-Seine dans la maison familiale qui se trouve aux Farceaux et qui domine la Seine. Cette maison est habitée par les Demombynes depuis 2 siècles. J’ai appris à lire et à écrire à l’école communale d’ Hautot-sur-Seine. Mon père étant juge et muté à Paris, j’ai effectué mes études à Paris où j’ai obtenu le diplôme d’ingénieur radioélectricien qui m’a permis de travailler au CNRS et au Commissariat à l’Energie Atomique. Marié à une nantaise en 1969, j’ai dû m’installer à Nantes pour suivre mon épouse qui ne voulait pas vivre à Paris. J’ai gardé mon emploi à Paris comme fonctionnaire de l’Etat au ministère de l’Equipement, chargé de mettre en place un centre d’études d’équipement. En 1986, je suis devenu directeur d’une association loi 1901, pilote pour l’information en transport, en collaboration avec l’INSEE.

PHV : J’ai appris que vous aviez eu des responsabilités municipales à Nantes

AGD : En effet, de 1977 à 1983, j’étais adjoint au maire de Nantes. J’étais chargé de la circulation et du stationnement. J’ai participé à ma mise en place du réseau de pistes cyclables à Nantes et du tramway moderne. Sensible à la qualité de la vie, à l’environnement, à la sécurité des personnes, notamment aux déplacements des personnes âgées, j’ai contribué, avec la municipalité nantaise, à améliorer le cadre de vie des nantais (promotion du tramway, installation de barrières de protection devant les écoles, etc.). En 1983, j’étais chargé de mission auprès du délégué interministériel auprès du Premier Ministre. Compte tenu de cette nouvelle charge à Paris, et pour ma vie familiale, j’ai cessé toute activité municipale.

PHV : Quand avez-vous quitté Paris pour vivre à Hautot-sur-Seine ?

AGD : En 2004, j’ai pris ma retraite et ayant « nostalgie de mon village natal », je me suis installé à Hautot-sur-Seine dans la maison familiale des Farceaux qui tombait en ruines. Afin de sauver ce patrimoine familial, j’ai avec mes trois filles, procédé à sa rénovation et nous avons décidé de transformer un pavillon de chasse du douzième siècle, annexe de la maison principale, en centre culturel. 

PHV : Pour quelles raisons avez-vous accepté la fonction de Maire ?

AGD : C’est Bruno Arriaga, ancien Maire qui ne pouvait pas se représenter pour des raisons professionnelles, qui m’a proposé de me présenter aux élections municipales d’Hautot-sur-Seine en mars 2008. Ayant la même philosophie que Bruno, avec mon expérience d’élu à Nantes, très attaché à ma commune, étant disponible, en retraite, j’ai accepté cette proposition et éventuellement la fonction de Maire. J’ai donc été élu Maire d’Hautot-sur-Seine par le Conseil Municipal en mars 2008.

PHV : Quel est l’avenir d’Hautot-sur-Seine ?

AGD : Avant de commencer, je voudrais saluer l’important travail effectué par l’ancienne municipalité dirigée par des personnes qui, toutes, étaient en activité. Je suis impressionné par la gestion de l’ancienne équipe. J’ai été surpris de l’importance de cette tâche, le départ de l’ancienne secrétaire Madame Bauny et de certains membres de l’ancienne équipe (la Maire et les trois adjoints) ne le facilitant pas. Enfin, je suis bien entouré d’une équipe compétente et diversifiée, qui permettra de réaliser les engagements pris lors de la campagne électorale. Je veillerai à ce que Hautot-sur-Seine reste un village où « il fait bon vivre » et en préservant son environnement et la qualité de vie de ses habitants. Avec l’équipe municipale en place, je continuerai les actions menées et décidées antérieurement à mon élection : l’école qui doit être soutenue et permettre aux enfants de s’y épanouir pleinement, le lotissement des Traversins qui doit être terminé en début 2010, la crèche intercommunale qui fonctionne bien, l’église dont la rénovation a été faite par l’ancienne municipalité, etc.

PHV : Avez-vous des projets pour Hautot-sur-Seine ?

AGD : Avant tout, je voudrais améliorer la sécurité de la rue Saint-Antonin. En effet, compte tenu de la circulation et de l’absence de trottoirs, il faut trouver une solution pou que chacun puisse se rendre à pied, sans risque, à l’école et à la crèche. C’est pourquoi, une étude est en cours afin de créer un passage piétonnier dans le parc du château qui éviterait la rue Saint Antonin. En ce qui concerne le château, il convient de le rentabiliser et de mieux l’utiliser, car actuellement les charges sont supérieures aux recettes. Il faut le promouvoir par internet par exemple, y organiser des manifestations culturelles ou artistiques, le louer à des entreprises pour des séminaires, collectivités ou sociétés (comme le Port Autonome qui est très intéressé pour ses réunions). Enfin, le chauffage de ce bâtiment doit être régulé. Réaliser des économies d’énergie dans tous les domaines : développement de l’énergie solaire et régulation de l’éclairage public, récupération des eaux de pluie pour l’arrosage, exploitation de l’eau fluviale, etc. Aménagement de la place de la mairie (place Poullard). A cet effet, je souhaite que les habitants soient associés à ce projet. Aménagement de la rue du Rouage avec création de places de parkings. Abri de loisirs dans le parc du château : en faire un lieu de rencontres et d’accueil ouvert à tous les habitants ou associations. Enfin je veux maintenir la pression fiscale en n’augmentant pas les impôts des habitants par une prudence et rigueur budgétaire. Comme vous le voyez, les projets ne manquent pas et, dans cette période difficile, nous allons tout faire pour que les habitants soient heureux de vivre à Hautot-sur-Seine.

PHV : Pensez-vous que l’adhésion de la commune à l’Agglomération de Rouen soit un bien ?

AGD : Bien sûr que oui. Cette adhésion permet que « l’Agglo » prenne notamment en charge la gestion des ordures ménagères qui ne pouvait plus être gérée par une petite commune (fermeture de la carrière, les anciens se souviennent du ramassage par l’employé communal des ordures, qui étaient entreposés sur un terrain vague de la commune), la gestion de l’eau (vous avez pu constater une baisse du prix de l’eau), enfin un réseau de transport en commun plus développé (bus plus fréquents et moins chers), etc.

PHV : Monsieur le Maire, je vous remercie de votre disponibilité et d’avoir répondu à mes questions.

AGD : Je vous remercie de m’avoir proposé cet entretien qui, j’espère, aura permis de mieux me faire connaitre. J’en profite pour souhaiter à tous de bonnes fêtes de fin d’année.

Le 6 décembre 2008. Propos recueillis par Philippe Vandererven.

Partager cet article
Repost0

commentaires