Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2018 1 31 /12 /décembre /2018 06:55
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 25 janvier 2018 : Sous le signe des économies

Le premier adjoint, Alain Langlois, aura bien tenté, avec sa traditionnelle déclaration en vers, de donner un aspect réjouissant à cette cérémonie des vœux 2018 mais l’assistance s’est vite rendu compte que l’exercice d’élu devient de plus en plis difficile. En cause, « les baisses récurrentes des dotations de l’Etat, a fustigé l’élu, rendant de plus en plus problématique l’élaboration de budgets tenant la route ». Propos qui seront ensuite repris par le maire, Jean-Bernard Seille, dénonçant au passage « la lourdeur administrative de certaines procédures » et le temps passe dans ce qu’il a qualifié de « paperasserie ». Néanmoins, un bilan a été dressé de l’année écoulée mettant en avant les travaux importants de la rénovation thermique de l’école, « réalisation qui devrait être terminée mais dont il reste encore 20% inachevés, à cause de diverses péripéties et, notamment administratives ». Les prévisions pour 2018 verront une « réduction de la voilure » avec le non-remplacement d’un employé municipal parti en retraite. « Le principal objectif restera la fin des travaux de l’école ainsi que la collecte des différentes subventions liées à ce projet afin d’être en capacité à rembourser le prêt relais qui avait été contracté pour cette opération ». Le belvédère de la zone d’évitement devrait être inauguré cette année alors qu’un appel à un bureau d’études spécialisé sera lancé en vue de programmer les travaux d’accessibilité dans divers site de la commune.

L'année 2018 à Hautot-sur-Seine
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine

Photographie des élus du canton de Canteleu aux vœux de Saint-Pierre-de-Manneville du 13 janvier 2018 :

De gauche à droite : Nelly TOCQUEVILLE sénatrice de la Seine Maritime (2014), David NION maire de Saint-Pierre-de-Manneville (2017), Etienne HEBERT maire du Val-de-la-Haye (2008), Jean-Bernard SEILLE maire de Hautot-sur-Seine (2010), David LAMIRAY conseiller départemental (2015) et maire de Maromme (2008), Mélanie BOULANGER maire de Canteleu (2014), Brigitte MANZANRES conseillère départemental (2015), Thierry JOUENNE maire de Sahurs (2014) et Didier MARIE sénateur de la Seine Maritime (2014)

Le Conseil Municipal du 30 mars 2018 autorise la signature d’une convention avec la Métropole sur le reversement des taxes d’électricité instaurée à compter du 1er janvier 2018, instaurée pour les communes de 2000 habitants et moins. Ce mécanisme fait suite au retrait de la commune du Syndicat Départementale d’Energie de la Seine Maritime (SDE76) voté le 2 juin 2017.

Le Conseil Municipal du 30 mars 2018 donne son accord pour la signature d’une convention avec la commune de Sahurs ayant pour objectif de définir les conditions dans laquelle les communes de Sahurs et de Hautot-sur-Seine joignent leurs efforts financiers pour l’organisation de l’accueil de loisirs des enfants à l’ALSH (Accueil de Loisirs Sans Hébergement) de Sahurs durant 7 semaines dans l’année (vacances scolaires) et les mercredis durant les périodes scolaires.

Le Conseil Municipal du 30 mars 2018 valide la mise en place du dispositif des titres-restaurant, pour les agents de la collectivité qui le souhaitent.

Lors du Conseil Municipal du 30 mars 2018, le Maire informe qu’il a commandé, après accord des adjoints, une expertise immobilière du local et des terrains enclavés dans le parc du château loués par bail commercial suite à une proposition d’achat. Un tour de table des élus présents laisse apparaître une position sans équivoque de refus de division de l’assiette foncière du parc qui pourrait compromettre une revente de l’ensemble parc château tel qu’il existe depuis au moins trois siècles.

Paris Normandie du 7 avril 2018 : Ce que Macron a dit aux élus locaux dans le huis clos de la préfecture de Rouen.

Coulisses. Le président de la république a profité de sa visite à Rouen, jeudi, pour rencontrer une vingtaine d’élus à la préfecture. Les dossiers locaux étaient au cœur de l’échange d’une heure et demie.

En  quittant le CHU de Rouen, puis la crèche Graffiti’s, jeudi en tout début d’après midi, la Vel Satis d’Emmanuel Macron n’a pas mis le cap sur l’Elysée. Le chef de l’Etat s’est accordé un moment à la préfecture où il a rencontré, à huit clos pendant une heure et demie, une poignée d’élus triés sur le volet. « Il y avait toutes les tendances politiques », confie l’un des participants. D’Yvon Robert, le maire PS de Rouen, à Pascal Martin, le président UDI du Département de la Seine-Maritime, en passant par le président de la Région, Hervé Morin, celui de la Métropole Rouen Normandie, Frédéric Sanchez, les maires de Buchy, Etretat, Hautot-sur-Seine (*) et Déville-lès-Rouen, et une dizaine de parlementaires (PCF, LREM, Agir et Les Centristes), le président de la République a trouvé face à lui des interlocuteurs en attente de réponses. « On a parlé de tous les sujets », témoigne le député Damien Adam (LREM). « Chacun a pu aborder les sujets qu’il voulait. C’était une discussion à bâtons rompus » ajoute Agnès Firmin-Le Bodo (Agir). « Aucune thématique n’a été mise de côté », note Sira Sylla (LREM). Au menu notamment, le contournement Est de Rouen. Emmanuel Macron a annoncé aux élus présents à la préfecture - dont certains sont des opposants historiques comme les communistes Hubert Wulfranc et Thierry Foucaud - que la décision de réaliser cet équipement, qui sera annoncée en juin, privilégiera le scénario 2 du rapport du Conseil des orientations des infrastructures. Un scénario qui stipule une réalisation à l’horizon 2022. Autre sujet abordé, celui des mineurs non-accompagnés auxquels sont confrontés es Départements. Emmanuel Macron a annoncé aux élus - particulièrement Pascal Martin, qui doit gérer ce dossier délicat - que des mesures seront très prochainement dévoilées. « Les financements seront repris par l’Etat et les Départements continueront de traiter les dossiers », souligne Damien Adam. Actualité oblige, le train a été au cœur des discussions également. A Hervé Morin, qui proposait une ouverture à la concurrence des infrastructures ferroviaires, Emmanuel Macron a répondu par la négative. Tout comme il a « fermé la porte », selon un participant, à l’idée d’une régionalisation des Grands ports maritimes du Havre et de Rouen. Le chef de l’Etat a promis de jeter un œil sur le dossier de création d’une Faculté dentaire à Rouen, un dossier défendu par Damien Adam. Quant à Xavier Batut, il a évoqué les fermetures de classes et les aides pour la ruralité. « Il est un président qui connait ses dossiers et qui veut agir pour la ruralité, estime le député de la majorité. Il nous a écoutés, on a échangé, je crois en sa volonté d’agir pour le monde rural », ajoute Gérard Colin, le président de la Communauté de communes de la Côte d’Albâtre.

(*) J’ai interpellé le président sur la complexité des dispositifs de subvention, j’ai été impressionné par le regard perçant du Président lorsqu’il vous serre la main.

Le Conseil Municipal d’Hautot-sur-Seine a la douleur de vous faire part du décès de Monsieur Guy THOUARY Conseiller Municipal. Une cérémonie religieuse aura lieu en l’église Saint-Antonin d’Hautot-sur-Seine le lundi 6 août 2018 à 15 heures. Le Conseil Municipal du 28 septembre 2018 rend hommage à Guy Thouary en respectant une minute de silence. Le Maire lit le message que Mme Geneviève Thouary a adressé au Conseil et rappelle l’implication de Guy dans les différentes réunions de travail du conseil et en tant que représentant de la commune, en particulier au Parc naturel régional des boucles de la Seine normande.

L'année 2018 à Hautot-sur-Seine

Journée porte ouverte du 22 septembre 2018 : présentation de la fresque

De gauche à droite : Alain LANGLOIS, Christiane SOUDE, Roger JEAN, Jean-Bernard SEILLE, Danielle, Jean-Claude HUE, Catherine CARON-LANGLOIS, Bernard OBERMOSSER et Jean-Louis ROUSSEL

Le Conseil Municipal du 28 septembre 2018 valide la demande d’Agenda d’accessibilité programmée (Ad’ap) concernant les sept bâtiments communaux et le cimetière. La société ACCENOMIE, qui  a réalisé l’Ad’ap à partir des diagnostics réalisés en 2016 et de ses propres visites sur site, est retenue pour le montage des autorisations de travaux et l’assistance à maîtrise d’œuvre pour une mission complète. L’Ad’ap, qui s’étale sur deux ans, sera envoyé à la Préfecture pour approbation. Le montant total des travaux estimé à environ 50 000 Euros TTC, hors aléas. Le maire est chargé de faire les démarches pour obtenir des subventions pour compléter le financement du programme des travaux d’accessibilité.

L'année 2018 à Hautot-sur-Seine
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine

Repas des Ainés du 28 octobre 2018

L'année 2018 à Hautot-sur-Seine
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine

Repas d’Halloween au bénéfice de la coopérative scolaire organisé par l’association Hautot’Mômes

L'année 2018 à Hautot-sur-Seine
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine

Centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918

En cette journée de commémoration du centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre, la municipalité d’Hautot vous invite à célébrer, 100 ans après, la fin des combats. 100 ans après, qu’ont à nous dire les millions de morts, de blessés, de soldats, de femmes, d’enfants, de familles qui ont enduré la Première Guerre mondiale dans le monde entier ? Quel sens donné à ce traumatisme mondial dans le monde d’aujourd’hui ? Que transmettre à nos enfants ? A quoi cela sert-il de se souvenir ? Pour cette commémoration du centenaire de l’Armistice, la municipalité d’Hautot a souhaité proposer un moment de partage, de recueillement le dimanche 11 novembre à 11 heures. Nous partirons en cortège de la Mairie jusqu’au monument aux morts pour l’hommage auquel participeront les élèves de l’école publique. Cette cérémonie est suivie d’un pot de l’amitié Salle Maurice Brunel. 

Le mardi 13 novembre 2018, l’Inspectrice de l’Éducation Nationale de la circonscription de Canteleu, organise une réunion sur l’organisation des écoles de la boucle de Seine. La perspective du passage de l’école du Val-de-la-Haye de 3 à 2 classes est mise en avant pour accélérer le rapprochement entre Hautot-sur-Seine et Val-de-la-Haye. C’est finalement la fermeture de l’école Hector-Malot de Dieppedalle décidée en mars 2019 qui éloignera ce spectre.

L’Accord de Rouen pour le climat est signé le 29 novembre 2018.

Il y a eu l’accord de Paris pour le climat, en 2015, il y a désormais l’accord de Rouen. Lancé par la Métropole Rouen Normandie, en partenariat avec le WWF ((World Wide Fund for nature) et l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), il achève et synthétise l’année de Cop 21 locale, déclinaison à l’échelle rouennaise de la conférence internationale sur le climat. La situation est catastrophique, rappelle Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel présent pour l'occasion. Le travail qui a été fait avec l'accord de Rouen est remarquable.

De Gauche à Droite : Yvon Robert maire de Rouen, Laurent Fabius président du Conseil constitutionnel, Frédéric Sanchez président de la Métropole Rouen Normandie, Manuel Pulgar-Vidal président de la COP20, Emmanuelle Wargon secrétaire d'État à la transition écologique et Guillaume Coutey maire de Malaunay.

Le Conseil Municipal du 14 décembre 2018 est informé des travaux envisagés par la Direction de l’Eau de la Métropole. En janvier 2019 un maillage sera réalisé rue des Farceaux avec la création d’un hydrant. Il sera possible de créer de nouveaux branchements pour les résidents situés en contrebas de la rue des Farceaux. 

Le Conseil Municipal du 14 décembre 2018 est informé sur l’évolution de l’urbanisme sur la commune. Un projet de lotissement de 13 parcelles et la mise en vente de deux autres terrains à bâtir sont en cour d’instruction pour être conforme avec le Plan Local d’Urbanisme. L’organisation opérationnelle départementale de la défense incendie, en vigueur depuis le 1er janvier 2017, a un impact sur les autorisations d’urbanisme portant sur les bâtiments et terrains éloignés des hydrants, le Maire informe qu’une démarche précontentieuse est en cours sur un projet.

Partager cet article
Repost0

commentaires