Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 08:50

En 1866 la famille FIZEAUX DE LA MARTEL vend le château au profit du conseiller d'Etat Martial BATAILLE (1814-1878)

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922

Selon le minutier Boutrolle de 1866, c’est une belle propriété composée de :

1°)  Maison d’habitation comprenant :

  • sous terre, magnifiques cuisines et caves, avec bûcher,
  • au rez-de-chaussée, vestibule, salon principal, autre salon, bibliothèque, salle à manger et cuisine,
  • au premier étage, neuf chambres à coucher avec cabinets,
  • au dessus, cinq chambres de domestiques, lingerie, garde meubles ;

2°)  Serres vers Sahurs ;

3°)  Belles terrasses ;

4°)  A l’entrée, communs, logements de jardinier, écurie, remise, étable à vaches, poulailler, orangerie ;

5°)  Jardin légumier, planté d’une grande quantité d’arbres avec, en outre, un clos connu sous le nom de Clos aux vignes ou de la vigne, entouré de murs excepté du coté de la chapelle, ce clos contenant environ un hectare treize ares.

 

Lettre de Gustave Flaubert à Martial Bataille du 29 septembre 1866 :

Mon cher ami,

Je ne pourrai demain aller dîner chez toi, parce que j’ai dans la soirée un rendez-vous pour cause littéraire. Mais fais-moi le plaisir de me répondre que tu viendras jeudi prochain dîner à Croisset avec Mme Bataille. Elle serait bien aimable de nous amener ses parents s’ils se sont encore à Hautot. Si jeudi ne vous convenait pas, indique-nous un autre jour. Nous comptons sur vous tous. A toi. Gustave Flaubert.

Lettre de Gustave Flaubert à sa nièce Caroline (21/08/1868)

Hier, nous avons été en citadine faire une visite à Mr et Mme Bataille. Monsieur présidait les prix de Sahurs et Madame allait le rejoindre. Leur domicile m’a eu l’air splendide ! Voilà comme la fortune est récompensée du mérite.

Dans le chœur de l’Eglise d’Hautot sur Seine, à droite, une "copie d’époque" du tableau de Raphaël représentant la Vierge et l’Enfant est un don de la famille Bataille. L’original de ce tableau se trouve à la pinacothèque de Munich.

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922
Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922
Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922

Martial Eugène BATAILLE (1814 - 1878)

 

Il naît le 15 novembre 1814 à Kingston (colonie anglaise de la Jamaïque). Il est le fils de Frédéric Bataille (né à Rouen, décédé à Sahurs le 8 décembre 1831 à l’âge de 63 ans) et d’Anne Sophie Fraissynaud (née à Saint Marc, île de Saint Domingue en mars 1785, décédée à Sahurs le 18 juillet 1856), mariés le 6 octobre 1800 à la Spanish Chapel de Kingston. Il fait ses études à Rouen et est reçu à l'Ecole polytechnique (promotion 1834). Ingénieur en 1836, il publie dans le journal " Le Capitole " plusieurs articles sur la question d'Orient, sur Bonaparte et l'expédition d'Égypte qui furent remarqués et qui lui valurent d'être présenté au prince Louis-Napoléon Bonaparte alors en exil en Angleterre. En 1840 le prince l'entraîne dans son équipée de Boulogne. Arrêté avec le prince, il est condamné à 5 ans de prison et 3 ans d'interdiction de séjour. Gracié en 1844, il travaille comme ingénieur aux établissements des lignes Amiens-Boulogne et Tours-Nantes. Il publie avec Jullien un "Traité des machines à vapeur". En 1849 il se lance dans la politique et publie "Quelques mots du peuple français au gouvernement nouveau", où il prêche l'union des Français en un style apocalyptique. Il est nommé chef d'état-major de la Garde nationale de Paris. Il se rapproche du prince-président. Le 5 septembre 1849 il est fait chevalier de la Légion d’honneur. Il est élu député à l'Assemblée législative de la Haute-Vienne le 10 juillet 1851 lors d'une élection partielle. A la fin de son mandat, le 2 décembre 1851 il est nommé membre de la commission consultative. Il devient maître des requêtes au Conseil d'état en 1852 et conseiller d'État en 1857. Il épouse le 20 juillet 1863 à Paris 8°, Marie Flora Hagan, née à la Nouvelle Orléans (Louisiane) le 25 février 1829 fille de John Hagan décédé à Saint Germain (Seine et Oise) le 2 septembre 1857 et de Mathilde Guillaume. Le 12 août 1864 il est fait officier de la Légion d’honneur. Il achète en 1866 le château d’Hautot sur Seine à la famille Fizeaux de la Martel. En 1873 il est retraité comme conseiller d'état. Il décède le 2 août 1878 à Paris 8°, à son domicile parisien situé 46, avenue Gabriel. Ses obsèques religieuses ont lieu à Saint-Nicolas-du-Chardonnet. Il est enterré à Sahurs. En août 1882 sa veuve vend le château d’Hautot sur Seine à la famille Lemaître. Marie Flora Hagan, veuve Bataille est décédée le 4 mars 1899 à Paris 8°, à son domicile 15 rue Arsène Houssaye.

CIMETIERE DE SAHURS : TOMBE DU CONSEILLER BATAILLE

CIMETIERE DE SAHURS : TOMBE DU CONSEILLER BATAILLE

Ici

Repose la dépouille mortelle de

Eugène Martial BATAILLE,

Ancien Conseiller d’Etat,

Ancien membre

de la commission consultative,

Ancien Conseiller Général,

Ancien Député de Haute Vienne,

Officier de la Légion d’Honneur

Décédé à Paris le 2 août 1878

Dans de 64ème année

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922

Charles Alphonse LEMAITRE & Marie Clémence GUILLOT se marient le 23 mai 1882 à Paris IX°. En août 1882 les LEMAITRE achètent le château à la veuve BATAILLE. Charles Alphonse LEMAITRE, manufacturier, né le 31 octobre 1856 à Bolbec, décède prématurément le 16 novembre 1885 à Cannes Villa Alpina, à l'âge de 29 ans.

Journal de Rouen du 15 janvier 1892 : A VENDRE

Une Propriété, située à Hautot-sur-Seine, connue sous le nom de : Château de Hautot, comprenant :

Le château avec tous ses communs, tels que : écuries, selleries, remises, étables, fruitiers, laiterie, basse cour et autres ; Maison de jardinier et orangerie ; Parc, dans lequel se trouvent plusieurs avenues d’arbres de haut jet ; Terrasses et jardins, serre chaude, serre tempérée garnie de fleurs ; Pavillon Louis XVI ; Verger avec lisière de bois-taillis, connu autrefois sus le nom de Clos-aux-Vignes ; Appartement renfermant une machine à vapeur ; cette machine à vapeur avec tous ses accessoires ; Réservoir à eau, canalisation, instruments aratoires (pelles, pioches, râteaux, tuyaux et conduits d’arrosage).

Ladite propriété, complètement entourée de murs qui en forment la limite de tous côtés, est d’une contenance d’environ cinq hectares cinquante-six centiares ; elle figure au cadastre sous les numéros 150, 151, 152, 153, 154, 155, 156, 259 et 260 de la section A.

Mise à prix fixée par le tribunal, soixante-dix mille francs, ci 70,000 fr.

 

 

 

 

En mars 1892 le tribunal civil de première instance adjuge la propriété à Charles HOLLIDAY, manufacturier à Huddesfield (Angleterre) et Alphonse BOUDOT négociant à Paris. Cette adjudication a lieu à la suite d’une requête déposée par l’un des créanciers de Mme Lemaître.

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922
Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922

Charles Holliday (1842-1893) :

Fils de Read Holliday et d’Emma Copley. Il est le frère de Robert Holliday, Eliza Holliday, Emma Holliday, Betsy Holliday (épouse de Henry Read Butler), Thomas Holliday, John Holliday et Edgar Holliday. Charles Holliday reprend en 1882 la société Lecoeur et Cie, en faillite, au Houlme. En 1883, les familles Butler et Holliday  s’installent au Houlme et font l’acquisition d’une propriété entre les rivières de Clères et du Cailly : c’est la création de « Butler-Holliday et Cie » au capital de 10 000 livres sterling. La société avait pour but le blanchiment de coton et la teinture en noir de pièces ou écheveaux pour la fabrication de l’alpaga. 120 personnes y travaillent en 1884 et 650 en 1892. Durant la décennie suivante, la société se développe, acquière des terrains afin de faire construire des maisons ouvrières.

Charles HOLLIDAY décède le 25 décembre 1893 dans son château d'Hautot sur Seine.

Acte de décès de Charles HOLLIDAY :

L’an 1893, le 26 décembre, à 6 heures et demie du matin, acte de décès de HOLLIDAY Charles, propriétaire, âgé de 51 ans, domicilié en cette commune, où il est décédé hier à 7 heures du matin, de nationalité anglaise, né à Huddesfield le 21 janvier 1842, fils de Read HOLLIDAY, décédé, et de Emma, époux de Lucy COLEMAN âgée de 27 ans, propriétaire, domiciliée à Hautot sur Seine, avec laquelle il avait contracté mariage à Londres le 8 juillet de la présente année. Sur la déclaration faite à nous par TESSIER Anatole , jardinier, âgé de 38 ans et par CAQUELARD Jules Hildevert, instituteur, âgé de 37 ans, tous deux amis du défunt, le premier domicilié à Hautot sur Seine et le second domicilié à Sahurs, lesquels ont signé après lecture faite le présent acte qui a été fait double en leur présence et constaté suivant la loi ainsi que le décès par nous Maire de la commune de Hautot sur Seine remplissant les fonctions d’officier public de l’état-civil.

Signatures d’Hippolyte POULLARD (Maire), TESSIER & CAQUELARD

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922

Annonce parue dans le Journal de Rouen du 13 mai 1894.

Annonce parue à Paris dans le Figaro n°186 du 5 juillet 1894. Une annonce est également parue à Londres dans le Times du 31 mai 1894.

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922
Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922

Juin 1894 adjudication du château d’Hautot sur Seine au profit des consort DU VAL DE BONNEVAL. Le propriétaire du Château en 1903 est Jacques du Val de Bonneval (1880-1942).

 

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922
LA FAMILLE DU VAL DE BONNEVAL DE 1894 A 1922

LA FAMILLE DU VAL DE BONNEVAL DE 1894 A 1922

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922
LE TOMBEAU DES DU VAL DE BONNEVAL A SAHURS

LE TOMBEAU DES DU VAL DE BONNEVAL A SAHURS

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922

Solange de La Rochefoucauld  (1894 - 1955) :

 

Solange de La Rochefoucauld est née à Paris le 12 août 1894.

Elle est la fille unique de Xavier Ludovic Philippe de La Rochefoucauld (21/10/1867 - 09/02/1942) et de Marie Isabelle du Val de Bonneval (17/02/1871 - 09/10/1946), mariés à Trouville sur Mer le 17 septembre 1890.

Carte postale postée à Sahurs le 13/09/1913 par Solange de la Rochefoucauld pour la Suisse.

Elle épouse le 10 novembre 1919 à Paris le Prince Paul-Jérôme Murat (30/09/1893 - 29/07/1964).

Le prince Paul Murat a été président de la Ligue pour la protection des oiseaux.

Solange de La Rochefoucauld est décédée le 11 juillet 1955 à Paris.

Leur fils unique Louis Murat (04/09/1920 - 22/02/2004) mentionne dans un courrier adressé à Fernande Obselin, le 11 avril 1975, ses souvenirs d’enfance à Hautot et Sahurs.

Son petit fils Pierre Murat présent en 2018 aux cérémonies de la restauration de la colonne Napoléon du Val de la Haye m’a indiqué toujours être en possession des malles du déménagement du château d’Hautot sur Seine avec l’étiquetage, au château de la Rocheplatte à Aulnay-la-Rivière.

Le 16 juin 2018, le prince Pierre Murat déposent une gerbe au pied de la Colonne Napoléon au Val de la Haye.

L’acheteur du château d’Hautot sur Seine le 18 octobre 1922 est Joseph SIMON DU PERRON inspecteur des finances, directeur général de la Société Générale depuis 1919.

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Guy du Val de Bonneval a été longtemps conseiller municipal de Sahurs et membre de la société de secours mutuel.Sa mère fut une grande bienfaitrice..ecole des filles pour enfants de Hautot et de Sahurs...
Répondre