Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 06:49

Les communes de Saint-Pierre-de-Manneville et de Hautot-sur-Seine accueillent une partie de l'équipage de l'Amerigo Vespucci pendant l'Armada.

Bienvenue à l'Amerigo Vespucci à Hautot-sur-Seine
Bienvenue à l'Amerigo Vespucci à Hautot-sur-Seine
Bienvenue à l'Amerigo Vespucci à Hautot-sur-Seine
Bienvenue à l'Amerigo Vespucci à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 30 juillet 2008 : L'escale de l'amitié au château

Les communes de Saint-Pierre-de-Manneville et Hautot-sur-Seine, marraines du prestigieux bateau italien Amerigo Vespucci, ont organisé une soirée au château d'Hautot le jeudi 10 juillet. Nelly Tocqueville et Alain Demombynes, maires des deux villages, en présence de Dominique Randon, conseiller général, et Anne-Cécile, demoiselle Armada des deux communes, ont accueilli le capitaine de vaisseau Maurizio Bonora et le commandant Greco, accompagnés d'officiers et de quelques cadets du trois-mâts. Prélude à un moment d'échanges conviviaux, l'ensemble vocal Maurice Duruflé, dirigé par Philippe Chandor, interpréta des chants Renaissance très appréciés par les invités italiens.

Bienvenue à l'Amerigo Vespucci à Hautot-sur-Seine
Bienvenue à l'Amerigo Vespucci à Hautot-sur-Seine
Bienvenue à l'Amerigo Vespucci à Hautot-sur-Seine
Bienvenue à l'Amerigo Vespucci à Hautot-sur-Seine
Bienvenue à l'Amerigo Vespucci à Hautot-sur-Seine
Bienvenue à l'Amerigo Vespucci à Hautot-sur-Seine
Bienvenue à l'Amerigo Vespucci à Hautot-sur-Seine
Bienvenue à l'Amerigo Vespucci à Hautot-sur-Seine
Bienvenue à l'Amerigo Vespucci à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 15 juillet 2008 : Un comité d'accueil animé

«Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage... » L'équipage de l'Amerigo Vespucci devait être en train de s'en faire la réflexion alors qu'il ne restait au navire que quelques miles à parcourir avant de toucher terre. C'est alors que, par bâbord, sur les berges de la Seine, ils virent des bras s'agiter, des banderoles, des drapeaux italiens et français, flotter dans le vent de ce début d'après-midi, le jeudi 3 juillet. Soudain, un coup de tonnerre, une fumée bleue qui s'élève. La populace donnait du canon ! A peine avaient-ils sursauté que les marins commencèrent par entendre monter des mélopées, de plus en plus tendues. Puis, enfin, la voie pure des sirènes, stridente, envoûtante, finalement engloutie par le flot du montant, accompagné des étranges bruits émis par les chimères... Non, le commandant du trois-mâts carré ne pouvait y croire. Pas ici, pas à Hautot-sur-Seine ! Aucune carte d'ailleurs ne signalait la présence éventuelle de sirènes... Il comprit bien vite. La canonnade dont son navire était le témoin trouvait son origine dans la liesse des habitants de la commune qui avaient réservé un accueil original au fleuron de l'Armada dont elle est l'une des marraines. Les chants dont ses matelots percevaient l'écho provenaient de la composition sonore d’Elsa Gaudefroy, Géraldine Demombynes, François Cam-Demombynes et Philippe Brunet. Ce poème sonore réalisé à l'occasion de l'événement, ferait-il revenir les marins aux sources de la civilisation occidentale ? Le pacha ne se laissa pas tenter. Il ordonna de rendre le salut avec casquettes, mouchoirs ou drapeaux et, glissant sans s'arrêter sur le gris ténébreux de la Seine, il poursuivit sa route vers le port, vers sa destination. Là où, sûrement, d'autres foules, d'autres épreuves et d'autres tentations l'attendaient.

Bienvenue à l'Amerigo Vespucci à Hautot-sur-Seine
Partager cet article
Repost0

commentaires