Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 03:52
L'année 2010 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 12 janvier 2010 : Chapeau M. le maire

Des vœux sous le signe de la bonne humeur. Cette année, Alain Demombynes, maire de Hautot-sur-Seine, a décidé de mettre gaieté et bonne humeur au programme de la cérémonie. Concernant l'année 2009, il a indiqué « qu'elle avait été une année de transition particulièrement difficile et que le soutien des collectivités territoriales, représentées par Laurent Fabius, Didier Marie et Jean-Pierre Girod, avait été, pour le petit village, d'une importance vitale. Si le grand chantier de 2009 reste la mise en place du chemin piétonnier sécurisant l'accès des enfants à l'école, les projets pour l'année en devenir sont nombreux. La construction de six logements familiaux, la reconfiguration de l'éclairage public, le partenariat avec le Grand port de Rouen sur l'environnement, l'opération récupération des eaux de pluie, ainsi que le transport à la demande, sont autant de réflexions qui sont d'ores et déjà engagées ». Après une animation des étudiants du Centre de formation des enseignants de la danse et de la musique, le maire voulu coiffer tous ses invités d'un chapeau de paille, expliquant ainsi qu'en Normandie il ne pleuvait pas tous les jours, faisant aussi un clin d'œil au festival de l'impressionnisme qui se tiendra cette année.

L'année 2010 à Hautot-sur-Seine
L'année 2010 à Hautot-sur-Seine
L'année 2010 à Hautot-sur-Seine

Le 1er janvier 2010 la communauté d'agglomération Rouen-Elbeuf-Austreberthe (CREA) est instituée suite à la fusion de quatre structures intercommunales :

- La communauté de l’agglomération rouennaise (45 communes)

- La communauté de l’agglomération d’Elbeuf (10 communes)

- La communauté de communes Seine-Austreberthe (14 communes)

- La communauté de communes du Trait-Yainville (2 communes).

La CREA regroupe 71 communes. Elle est présidée par Laurent Fabius.

Le Conseil Municipal du 5 février 2010 vote le principe d’une baisse de 5%  de la pression fiscale : baisse de la taxe sur les propriétés bâties de 23,63% à 22,45%, de la taxe d’habitation de 13,49% à 12,82%, de la taxe professionnelle de 10,94% à 11,97% et baisse du non bâti de 62,17% à 59,06%.

Lors du Conseil Municipal du 2 avril 2010, un point est fait sur l’opération des Traversins lors du vote du budget annexe du lotissement communal :

Compte rendu du Conseil du 2 avril 2010 : Budget 2010 du lotissement des Traversins

Il s'agit de reconduire le budget 2009 avec la vente des 2 parcelles (140.000 Euros), celle du terrain à Habitat 76 pour réduire la facture liée à la TVA (16.740 Euros) et la subvention du Département (60.980 Euros).

M. le Maire informe que 2 requêtes ont été transmises au Tribunal Administratif pour annuler les permis déposés par Habitat 76. Il a transmis un dossier au Tribunal Administratif pour éviter l'annulation des permis et permettre à Habitat 76 d'engager les constructions. Habitat 76 ne voulant prendre aucun risque, il est intervenu auprès de M. D.MARIE et de notre Député, ce qui a permis de relancer les constructions. Il informe qu'un des motifs sérieux d'annulation était l'accès par la rue de la Croix Blanche : « la sécurité du cheminement des piétons n'y est pas assurée »; grâce à la réalisation en 2009 du « Chemin de écoliers », ce motif d'annulation disparaît.

En ce qui concerne les deux parcelles d'accession à la propriété, le règlement du lotissement a fait l'objet d'une demande de modifications pour réaliser un parking en sous sol. La Commission des Sites a donné un avis favorable. Le Ministère de l'Ecologie a déjugé cette commission. Toutefois en appelant le « sous sol » « rez-de-chaussée », et le « rez-de-chaussée » « 1er étage », les permis pourraient être signés. Les candidats à l'acquisition ont décidé d'abandonner leur projet compte tenu de tous les problèmes posés. Les 2 parcelles sont donc remises en vente pour 75.000 Euros chacune.

Le Conseil Municipal du 2 avril 2010 valide le projet de diagnostic de l’éclairage public, le projet concernant l’éclairage Public de la rue du Moulin du Temple (12 mats avec lampes Leeds) et le projet d’effacement des réseaux de la rue du Mont Miré.

 

Paris Normandie du 15 mai 2010 : Désinflation des taux

Une pression fiscale en baisse de 5 % pour 2010 grâce à une maîtrise des dépenses. La rigueur financière était l'un des engagements pris par Alain Demombyne et son équipe lors de la campagne des municipales. Plusieurs éléments ont permis de tenir cette promesse. Des efforts ont été faits, avec en particulier, le maintien de deux agents d'entretien au lieu de trois précédemment, une meilleure gestion du parc locatif, l'appui de la CREA, des actions pour réduire les dépenses énergétiques, ainsi que le souci de faire jouer la concurrence. Et le résultat est là avec une possibilité de réduire l'imposition de 5 %, grâce à la maîtrise des dépenses et aux excédents réalisés en 2009. « C'est une concrétisation des efforts effectués. Cette baisse permet d'équilibrer le budget, sans mettre en cause les investissements 2010. Dans la situation actuelle, avec une crise qui n'est pas finie et qui frappe les Hautotais ou leurs proches, il était opportun de réduire la pression fiscale », a souligné le maire. Les nouveaux taux sont donc les suivants : taxe habitation 12,82 %, foncier bâti 22,45 %, foncier non bâti 59,06 %.

Démission du Maire : lettre à l’attention des habitants d’Hautot

Hautot sur Seine le 31 mai 2010

Chère Hautotaise, Cher Hautotais,

J’ai le regret de vous annoncer que j’ai donné ma démission en tant que Maire (je le reste toutefois jusqu’à l’élection de mon successeur).

Lorsque mon prédécesseur m’a proposé de prendre sa succession, je ne m’attendais pas, quoique sachant que la fonction de Maire était complexe en matière de gestion, à rencontrer tant de problèmes à résoudre (départ des trois Adjoints, secrétaire partant à la retraite et lotissement des Traversins, …). Il m’a fallu, sans préparation, manœuvrer le navire Hautot dans les écueils ; cela ne m’a pas permis d’être aussi attentif  aux habitants que j’aurais voulu l’être.

Pendant 2 ans, je crois avoir fait le maximum pour la commune en respectant les engagements pris en 2008 et en lui préparant le meilleur avenir, cela au dépend de ma santé et de ma famille. C’est pourquoi, le navire sorti des écueils, j’ai décidé de prendre le large (le lotissement des Traversins devrait pouvoir notamment se réaliser avec l’appui de notre Député et nous avons maintenant une secrétaire aux grandes qualités, Valérie QUINIO). Je reste toutefois Conseiller municipal afin de faciliter la transition pour mon successeur.

Né à Hautot, profondément attaché à la commune et désireux de contribuer à l’intérêt général, j’y suis revenu pour ne pas en repartir. Je remercie vivement tous ceux qui m’ont soutenu dans cette fonction de Maire.

En souhaitant que chacun se trouve heureux de vivre à Hautot.

Avec mes sentiments les plus chaleureux.

Le Maire Alain G. DEMOMBYNES

L'année 2010 à Hautot-sur-Seine

Après l’élection  le 12 juin 2010 du Maire et de deux adjoints, suivi de la démission de deux conseillers, le Conseil Municipal est composé à partir de juillet 2010 de Jean-Bernard SEILLE (Maire), Gilles BOURDEAU, Anne Sophie CHARPY, Alain GAUDEFROY-DEMOMBYNES, Jean-Claude HUE, Alain LANGLOIS (1er Adjoint), Emilie (LETOT) LANGLOIS ; Christiane (FERCOQ) SOUDE (2ème Adjointe) & Louis THILLAYE DU BOULLAY. 

L'année 2010 à Hautot-sur-Seine
L'année 2010 à Hautot-sur-Seine

Lors du Conseil Municipal du 25 juin 2010, le Maire annonce que le Directeur Général d’Habitat 76 l’a informé de l’arrêt  « sine die » de l’opération des six logements sociaux des Traversins suite au référé préventif du fermier riverain. L’arrêté de subvention du lotissement communal par le Département est arrivé à échéance le 21 mai 2010, le dispositif n’existant plus il n’y a pas de prorogation. Les services du département proposent un nouveau montage réduisant la subvention à 45 735 Euros.

Lors du Conseil Municipal du 3 septembre 2010, le Maire rend compte des réunions de travail, en présence des différentes parties, ayant eu lieu au Conseil Général les 8 et 12 juillet. Le Conseil autorise le Maire à Ester en justice dans l’affaire Wolkonsky contre le Préfet en présence d’Habitat 76 et de la Commune.

L'année 2010 à Hautot-sur-Seine
L'année 2010 à Hautot-sur-Seine

21ème édition du week-end sports et culture « intervillages » au Val-de-la-Haye

De gauche à droite : Jean-Pierre PETIT Maire de Quevillon, Guy DA LAGE Maire de Sahurs, Jean-Bernard SEILLE Maire de Hautot-sur-Seine, Nelly TOCQUEVILLE Maire de Saint-Pierre-de-Manneville, Dominique RANDON Conseiller Général du canton de Grand-Couronne et Etienne HEBERT Maire du Val-de-la-Haye

Journée « Nettoyons la nature » de septembre 2010

Lors du Conseil Municipal du 22 octobre 2010 le Maire rend compte, à propos de l’opération des Traversins, des réunions de travail avec l’avocat de la commune, avec Habitat 76, avec le receveur percepteur de Grand Couronne et avec le clerc de notaire.

Lors du Conseil Municipal du 22 octobre 2010, un point est fait sur les travaux en cours réalisés au sein du syndicat d’électrification : mats d’éclairage du chemin de la croix blanche, enfouissement des réseaux rue du Mont Miré et installation de 12 mats d’éclairage LED rue du Moulin du Temple.

Le Conseil Municipal du 22 octobre 2010 décide du passage à plein temps de Guy Vasseur. Il est proposé de passer Guy Vasseur, employé de la Commune âgé de 41 ans et travaillant depuis 20 ans à temps non complet, à un emploi à temps plein.

L'année 2010 à Hautot-sur-Seine
L'année 2010 à Hautot-sur-Seine
L'année 2010 à Hautot-sur-Seine

Repas des Cheveux d’Argent du 24 octobre 2010

L'année 2010 à Hautot-sur-Seine
L'année 2010 à Hautot-sur-Seine

Repas de Noël de l’école Maurice Genevoix du 16 décembre 2010 avec les agents communaux Christelle (MORIN) LE BRAS et Marie-Charlotte HAMEL aidées de Valérie QUINIO

Le Conseil Municipal du 22 décembre 2010 autorise le Maire à rechercher des subventions pour la réalisation d’un columbarium au cimetière de la commune et  pour la faisabilité de travaux de réfection des voiries de la rue du Rouage et du chemin de la Croix Blanche.

Partager cet article
Repost0

commentaires