Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 05:11
Les Communaux du parc du château d'Hautot sur Seine
Les Communaux du parc du château d'Hautot sur Seine
Les Communaux du parc du château d'Hautot sur Seine
Les Communaux du parc du château d'Hautot sur Seine
Les Communaux du parc du château d'Hautot sur Seine
Les Communaux du parc du château d'Hautot sur Seine
Les Communaux du parc du château d'Hautot sur Seine
Les Communaux du parc du château d'Hautot sur Seine
Les Communaux du parc du château d'Hautot sur Seine
Les Communaux du parc du château d'Hautot sur Seine
Les Communaux du parc du château d'Hautot sur Seine
Les Communaux du parc du château d'Hautot sur Seine
Les Communaux du parc du château d'Hautot sur Seine
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 05:56
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Fête foraine de la Saint Antonin à Hautot sur Seine dans les années 60
Partager cet article
Repost0
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 11:46
Le mascaret à Hautot sur Seine

LA PHOTOGRAPHIE A ÉTÉ PRISE VRAISEMBLABLEMENT EN 1959. ON RETROUVE LE SITE DE LA PRISE DE VUE EN 1976 ET EN 2016

 

LA COUR MASURE SERT DE REPÈRE A L'IDENTIFICATION DE LA PRISE DE VUE

Le mascaret à Hautot sur Seine
Le mascaret à Hautot sur Seine
Le mascaret à Hautot sur Seine
Partager cet article
Repost0
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 04:46

LES CHATEAUX D'EAU DU CHATEAU D'HAUTOT SUR SEINE

Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine
Chateau d'eau privé de GY LES NONAINS (Loiret)

Chateau d'eau privé de GY LES NONAINS (Loiret)

Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine
les gravats

les gravats

LE FOUR A PAIN D'HAUTOT SUR SEINE

Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine
Four à pain restauré et sauvegardé dans l'Eure

Four à pain restauré et sauvegardé dans l'Eure

LES ARBRES TETARDS D'HAUTOT SUR SEINE

Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine

LA STATION D'EPURATION D'HAUTOT SUR SEINE

Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine

LA PASSERELLE D'HAUTOT SUR SEINE

Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine
Les disparus d'Hautot sur Seine

L'ECOLE PRATIQUE D'AVICULTURE D'HAUTOT SUR SEINE

Collection Pierre Lemarchand

Collection Pierre Lemarchand

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 05:06
Dans son bureau à la Préfecture de Seine Maritime en 1972 puis chez elle à la retraite
Dans son bureau à la Préfecture de Seine Maritime en 1972 puis chez elle à la retraite

Dans son bureau à la Préfecture de Seine Maritime en 1972 puis chez elle à la retraite

Fernande OBSELIN (1909-1986) a photographié Hautot sur Seine et ses environs de 1959 à 1981. Elle était la fille unique de Moïse OBSELIN qui tenait un café à proximité de la Mairie.

Employée à la Préfecture, Fernande OBSELIN photographiait plantes, paysages et bâtiments. Amoureuse de son environnement elle écrivait aux élus pour protester contre la destruction du patrimoine végétal. Elle cherchait à connaitre les secrets des vieilles pierres.

Ce blog lui est consacré et cherche à mettre en perspective ses photos des années 60 et 70, période qui voit la fin des fermes et la transformation du village d'Hautot sur Seine du rural vers le péri urbain.

RIGADINE dans le jardin de Fernande
RIGADINE dans le jardin de Fernande
RIGADINE dans le jardin de Fernande

RIGADINE dans le jardin de Fernande

Liberté Dimanche du 11 janvier 1976, article de Roger Parment :

Fernande Obselin se bat toute seule à Hautot-sur-Seine pour sauver le paradis des oiseaux de Sahurs. Ce paradis borde la Seine, le long des prairies menacées par le Port Autonome de devenir des chambres de dépôt pour les produits de dragage. De l’autre côté du fleuve, La Bouille-Caumont, leurs collines, leurs jardins, leurs maisons blanches et les voitures qui vont et viennent entre Duclair et le secteur industriel.

« Le paradis des oiseaux, dit Fernande Obselin a été dénommé ainsi par l’artiste peintre Marcel Peltier. Les passereaux y ont trouvé un oasis, un terrain de repos sur leur circuit de migration. Les enfants y viennent étudier la faune, la flore et naturellement les oiseaux »

Fernande Obselin appartient à différentes sociétés de défense de l’environnement, mais c’est seule qu’elle entend surtout se battre, étant convaincue que la volonté d’une personne vient parfois davantage à bout des difficultés que les palabres d’un groupe. Sans mésestimer les efforts des autorités municipales, bien au contraire, Fernande Obselin embouche donc les trompettes de l’espérance pour protéger le site qui lui est cher. Elle ne marchande ni son temps, ni les initiatives. Elle a alerté Jean Dorst, directeur du Muséum National à Paris et écrit aux spécialistes de ces problèmes au « Parisien Libéré ». Enfin comme d’habitude, Fernande Obselin nous a motivés une fois de plus.

« La commission départementale des sites, nous écrit-elle, ne comprend qu’une seule femme, Melle Elisabeth Chirol. Depuis 1929, la commission comprend toujours les mêmes autorités en fonction. Ne pourrait-on élargir la constitution de cette commission ? »

Parfois, Fernande Obselin rime quelque supplique :

« Gentil chemin

Plein de fraicheur

N’y passe plus le marin

N’y passe plus le pêcheur

Bien entendu, on peut imaginer que le chasseur épargne oiseaux. On ne meurt pas au paradis. On y entre pour l’éternité.

RIGADINE à côté du bac d'Hautot sur Seine

RIGADINE à côté du bac d'Hautot sur Seine

Fernande OBSELIN se déplaçait pour prendre ses photos avec RIGADINE, sa Citroen 2 CV

L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)

LE JARDIN DE FERNANDE OBSELIN

L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)

LA CHAPELLE D'HAUTOT SUR SEINE

L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)

CES JEUNES A MOBYLETTE QUI FONT DU BRUIT SOUS LA FENETRE DE FERNANDE

L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)

LES TRAVAUX SUR LA MAISON DE FERNANDE

L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)
L'univers de Fernande Obselin (1909-1986)

FERNANDE OBSELIN EN 1928 ET EN 1945

Sépulture de Fernande Obselin, cimetière d'Hautot sur Seine

Sépulture de Fernande Obselin, cimetière d'Hautot sur Seine

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 03:29

 

Le Conseil Municipal d’Hautot-sur Seine du 21 septembre 1817 délibère sur la réglementation de l’usage des prairies (vaine pâture) et du transport des bestiaux, la délibération est suivie de l’arrêté préfectoral. Cela concerne plus particulièrement les « Près d’Hautot » en bord de Seine.

Au Moyen Âge et sous l'Ancien Régime la vaine pâture est un droit d'usage qui permet de faire paître gratuitement son bétail en dehors de ses terres, dans les bords des chemins, les friches, les « terres vaines et vagues », les terres nues de leurs cultures, les bois de haute futaie, les taillis de plus de 4 ou 5 ans et, aussi sur l'ensemble des terres, après la récolte.

Les Conseils Municipaux des 12 septembre 1850, 10 novembre 1850 et du 8 décembre 1850 traite de l’ affaire de Mr de Bonneval pour le droit de passage datant de 1838 qu’exerce la commune sur une portion de terrain appartenant à ce propriétaire, pour accéder à la prairie commune.

Le Conseil Municipal du 10 juin 1867 délibère au sujet de la vaine pâture des prairies d’Hautot (23 ha et 21 ares). La loi du 22 juin 1890 supprime le droit de vaine pâture en France, sauf si le maintien est demandé par le conseil municipal.

Les près d'Hautot sur Seine en bord de Seine
Les près d'Hautot sur Seine en bord de Seine
Les près d'Hautot sur Seine en bord de Seine
Les près d'Hautot sur Seine en bord de Seine
Les près d'Hautot sur Seine en bord de Seine
Les près d'Hautot sur Seine en bord de Seine
Les près d'Hautot sur Seine en bord de Seine
Les près d'Hautot sur Seine en bord de Seine
Les près d'Hautot sur Seine en bord de Seine
Les près d'Hautot sur Seine en bord de Seine
Les près d'Hautot sur Seine en bord de Seine
Les près d'Hautot sur Seine en bord de Seine

Photographies de Fernande Obselin (1909-1986) prises entre 1961 et 1981

Les près d'Hautot sur Seine en bord de Seine
Les près d'Hautot sur Seine en bord de Seine

Photographies de GEODEV de 2014

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 14:31
Découverte fortuitement dans la Seine à hauteur de Hautot-sur-Seine lors d'une opération de dragage à la fin de l'année 2014, une épée médiévale a été retrouvée dans un état de conservation remarquable. Grâce à la générosité croisée de son découvreur et du Grand Port Maritime de Rouen, l'épée originale a été restaurée et une réplique a été créée à des fins pédagogiques.
L'épée médiévale d'Hautot sur Seine
L'épée médiévale d'Hautot sur Seine
L'épée médiévale d'Hautot sur Seine
L'épée médiévale d'Hautot sur Seine
L'épée médiévale d'Hautot sur Seine
DAVID TOULLALAN DECOUVREUR DE L'EPEE D'HAUtOt SUR SEINE

DAVID TOULLALAN DECOUVREUR DE L'EPEE D'HAUtOt SUR SEINE

 

 

L'épée médiévale d'Hautot sur Seine
L'épée médiévale d'Hautot sur Seine
L'épée médiévale d'Hautot sur Seine
L'épée médiévale d'Hautot sur Seine
L'épée médiévale d'Hautot sur Seine
Partager cet article
Repost0
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 04:52

Constance Véry de la Pierre (1776-1848) est la fille de Jean Véry de la Pierre (1746 - 1821) devenu propriétaire du château d'Hautot sur Seine pendant la révolution et Maire de Hautot sur Seine de 1808 à 1821. Elle épouse en 1794 Louis Lézurier de la Martel (1765-1852) Maire de Rouen de 1813 à 1815 et d'Hautot sur Seine de 1821 à 1840.

Remarquable dessinatrice, elle est élève du peintre rouennais Jean-Antoine-Marie Lemoine (1751-1824).

Elle est l'auteur de plusieurs dessins d'Hautot sur Seine datant d'environ 1806.

Baptême de Lucienne Constance de la Pierre, Paroisse Saint Pierre du Châtel de Rouen, le 5 janvier 1776 :

Le vendredi cinq janvier mil sept cent soixante seize fut baptisée par Monsieur le Vicaire, Lucienne Constance née le jour précédent du légitime mariage de Monsieur Jean Marie Anne Henry DE LA PIERRE Ecuyer Contrôleur général des fermes, demeurant ordinairement à Honfleur, paroisse Ste Catherine, de présent chez Monsieur PALYARD son beau père négociant et de Dame Marie Archange PALYART. Le parrain Monsieur Louis PALYART fils, la marraine damoiselle Anne PALYART, oncle et tante maternelle de l’enfant de cette paroisse. Soussignés. A. DEVAUX Vicaire de Saint Pierre du Châtel

Portait de Constance de la Pierre par Lemoine

Portait de Constance de la Pierre par Lemoine

Dessin d'époque révolutionnaire représentant Constance Véry de la Pierre en buste et de profil. Lemoine est connu comme portraitiste et inventeur d'un chevalet- perspective et d'une machine " propre à assurer la ressemblance dans le portrait". Il exécuta ce beau dessin en 1791. Annotations à l'arrière, situé et daté sur la marie louise. Conservé dans la famille. Une petite restauration au papier en haut à droite. Dimensions : cadre 66 X 55 cm, dessin 48 X 36 cm.

Constance Véry de la Pierre (1776-1848)
Constance Véry de la Pierre (1776-1848)

Mariage à Rouen de Louis Geneviève LEZURIER et de Lucienne Constance DELAPIERRE le 21 brumaire an III (11/11/1794) :

faite L’an troisième de la République une et indivisible, le vingt un brumaire au matin devant moi soussigné officier public de la commune de Rouen sont comparus dans la salle publique de la maison commune Louis Geneviève LEZURIER commerçant rue des piques n°9 né le vingt cinq mai mil sept cent soixante cinq en cette commune ci devant paroisse Vincent du  mariage de Pierre Louis LEZURIER commerçant même maison et de Anne Françoise LE BOUVIER son épouse d’une part et Lucienne Constance DELAPIERRE domicilie chez ses père et mère rue du Père Duchesne n°6 née le quatre janvier mil sept cent soixante seize en cette commune ci devant paroisse Pierre Duchâtel du mariage de Jean Marie Anne Henry DELAPIERRE receveur de la douane nationale en cette commune et de Marie Archange PALYART son épouse présente et soussignée ; lesquels ont déclaré consentir à ce mariage d’autre part lesquels après lecture faite de leurs actes de naissance en semble du certificat de publication et affiche aux lieux prescrits par la loi de leur promesse de mariage le dix neuf de ce mois sans qu’il soit survenu d’opposition, ont en présence des témoins ci après désigné, déclaré réciproquement et à haute voix se prendre en mariage, après laquelle déclaration en ma qualité d’officier public j’ai prononcé au nom de la loi que Louis Geneviève LEZURIER et Lucienne Constance DELAPIERRE sont unis en mariage, et j’ai de suite rédigé acte, présence des époux, et de Pierre Louis LEZURIER père de l’époux, ci dessus domicilié, de Jacques Catherine LEZURIER âgé de vingt huit ans commerçant rue des piques n°9 frère de l’époux, de Félix CLAMOUSSE PALYARD âgé de trente cinq ans commerçant rue des charrettes n°36 cousin de l’épouse et de Jacques Nicolas LE BOUVIER âgé de cinquante quatre ans commerçant rue de l’unité numéro vingt oncle de l’époux ; duquel acte les époux et leurs témoins ont signé avec moi lecture faite l’an et jour susdit.

PORTRAIT DE PIERRE ROBERT LEFEVRE

PORTRAIT DE PIERRE ROBERT LEFEVRE

Ils sont à Rouen les parents de Constance Geneviève Lézurier le 22 fructidor an III (08/09/1795 - 13/06/1796), Louise Lucienne Lézurier le 25 ventôse an V (15/03/1797 - 30/10/1862) et de Catherine Ernestine Lézurier le 18 nivôse an VII (07/01/1799 - 15/12/1816).

Son beau-père Pierre-Louis LEZURIER décède à Rouen le 19 frimaire an IX (10/12/1800) à l’âge de 71 ans. Le 13 fructidor an XIII ses parents Delapierre vendent leur domaine d’Hautot-sur-Seine à son époux Louis LEZURIER.

Constance Véry de la Pierre (1776-1848)
Constance Véry de la Pierre (1776-1848)

Louis Lézurier de la Martel est Député de la Seine-Maritime du 10 août 1810 au 20 mars 1815. Il est nommé Maire de Rouen par décret impérial le 25 mars 1813. Lorsque Louis XVIII est placé par les alliés sur le trône en avril 1814, Lézurier de la Martel conserve les fonctions de maire.  Au retour de l’Empereur, rentré à Paris le 20 mars 1815. Lézurier ne veut pas violer le serment qu’il avait prêté au Roi et se démet de ses fonctions entre les mains du baron Quinette, commissaire extraordinaire impérial. Il rentre alors dans la vie privée, et se retire chez madame Fizeaux, sa fille, qui habite Valenciennes. Une ordonnance royale du 19 juillet 1815 le réintègre dans la mairie de Rouen, il est réinstallé Maire le 24 du même mois, par le préfet de Girardin. Lorsqu’après trois semaines d’occupation de Rouen par les Prussiens, le Gouvernement d’alors lui fit demander sa démission, qu’il donne le 29 novembre 1815.

Acte de décès de Catherine Esnestine LEZURIER à Hautot sur Seine du 15/12/1816 :

L’an mil huit cent seize le quinze décembre par devant nous Jean Antoine PAQUET adjoint faisant les fonctions d’officier de l’état civil de la commune de hautot sur seine, arrondissement de Rouen, département de la seine inférieure sont comparus Mr Louis Geneviève LEZURIER baron de la martel âgé de cinquante ans demeurant à Rouen rue de crosne n°2 accompagné de Jacques VILLEROY jardinier  âgé de trente cinq ans et Adrien DUMESNIL cultivateur âgé de quarante cinq ans tous deux domiciliés en cette commune, lesquels nous ont déclaré que mademoiselle Catherine Ernestine LEZURIER de la MARTEL âgée de dix sept ans et demi fille de monsieur Louis Geneviève LEZURIER baron de la martel et de Lucienne Constance DELAPIERRE son épouse âgée de quarante ans, était décédée de ce jour à onze heures de matin en cette commune. D’après laquelle déclaration j’ai rédigé le présent acte que les témoins déclarants ont signé avec nous après qu’il leur en a été donné lecture.

Constance Véry de la Pierre (1776-1848)

Le registre des délibérations de la commune d’Hautot-sur-Seine mentionne, à la date du 6 février 1821, le transfert du domicile de Louis Lézurier de la Martel de Rouen à Hautot-sur-Seine avec les signatures de Delapierre et de son gendre le Baron Lézurier de la Martel. Jean Véry de La Pierre préside un dernier conseil municipal le 15 mai 1821. Louis Lézurier de la Martel est nommé Maire d’Hautot-sur-Seine par le Préfet le 28 août 1821 quelques avant le décès à Paris le 4 septembre 1821 de son beau-père. Il prête serment lors de la réunion du Conseil Municipal du 16 décembre 1821.

Constance Véry de la Pierre (1776-1848)

Les deux statues au fond de la nef de la chapelle d’Hautot-sur-Seine sont l'œuvre de Constance Lezurier de la Martel. Elles représentent Saint Louis et Sainte Constance.

Constance Véry de la Pierre (1776-1848)

Elle est enterrée dans l'ancien cimetière d'Hautot sur Seine de la chapelle propriété de sa famille depuis la révolution.

Constance Véry de la Pierre (1776-1848)

Acte de décès de Lucienne Constance DELAPIERRE à Hautot sur Seine du 01/03/1848 :

Du premier mars mil huit cent quarante huit à quatre heures du soir, acte de décès de dame Lucienne Constance DELAPIERRE, décédée hier à sept heures du soir, en cette commune et y demeurant, baronne de la Martel, âgée de soixante douze ans deux mois, née à Rouen le quatre janvier mil sept cent soixante seize, fille de Jean Marie Anne Henry DELAPIERRE et de Marie Archange PALYART, épouse du sieur Louis Geneviève LEZURIER, baron de la Martel demeurant en cette commune, mariés en la Mairie de Rouen le vingt et un brumaire an trois (11 novembre 1794) sur la déclaration des sieurs Raoul FIZEAUX, âgé de vingt cinq ans sans profession et Sainte Marie FIZEAUX sans profession, âgé de vingt trois ans tous deux domiciliés en la commune du Val de la Haye de ce département et petits fils de la défunte, auquel acte fait double en leur présence, ils ont signé avec nous après lecture faite . DUMENIL Maire.

 

Ci Git

Madame Lucienne Constance DE LA PIERRE

Epouse de Louis Geneviève LEZURIER Baron de la MARTEL

Née à Rouen le 4 janvier 1776

Décédée à Hautot sur Seine le 29 février 1848

Munie des sacrements de l’Eglise

Longtemps Dame de la société maternelle de Rouen

Elle en a rapportée ici les habitudes et les vertus

Nos vœux et notre reconnaissance sur la terre

S’élèvent à elle dans le ciel

 

Le Conseil Municipal du 12 juin 1848 d’Hautot-sur-Seine accepte le legs d’une rente de 100 Francs pour soulager les pauvres proposé par Louis Lézurier de la Martel.

 

Acte de décès de Louis Genneviève LEZURIER au Val de la Haye du 24/01/1852 :

Du vingt quatrième jour du mois de janvier, l’an mil huit cent cinquante deux, à dix heures du matin, Acte de décès de Louis-Genneviève LEZURIER, Baron de la Martel, propriétaire vivant de son revenu, âgé de quatre vingt six ans et demi, né en la ville de Rouen, Département de la Seine-Inférieure, le vingt cinq mai, mil sept cent soixante-cinq, décédé d’hier, à sept heures du soir, au domicile de Mme veuve FIZEAUX DE LA MARTEL, sa fille, avec laquelle il habitait en cette commune, fils de feu Pierre Louis LEZURIER, veuf de Constance DELAPIERRE. Sur la déclaration à nous faite par Messieurs, Prosper Raoul FIZEAUX, licencié en lois, âgé de vingt six ans, petit fils du défunt et de Louis Antoine BLEUZE, jardinier, âgé de quarante-huit ans, ami, tous deux demeurant en cette commune Lesquels ont signé après lecture faite, le présent acte qui a été fait double en leur présence et constaté suivant la loi par nous Maire de la commune susdite, remplissant les fonctions d’officier public de l’état civil. Signatures de BLEUZE, Raoul FIZEAUX, le Maire P. GUERIN

Ci Git

Monsieur Louis Geneviève LEZURIER

Baron de la Martel

Ancien Maire de Rouen

Officier de la Légion d’honneur

Né à Rouen le 25 mai 1765

Décédé à Ste Vaubourg

Le 23 janvier 1852

Muni des sacrements de l’Eglise

Dieu avait destiné son âme à la vie

Et n’a point permis que ses pieds fussent ébranlés

Partager cet article
Repost0
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 05:10
Les grues du port de Rouen vues d'Hautot sur Seine
PHOTOGRAPHIES DE 1963
PHOTOGRAPHIES DE 1963
PHOTOGRAPHIES DE 1963

PHOTOGRAPHIES DE 1963

Les grues du port de Rouen vues d'Hautot sur Seine
Les grues du port de Rouen vues d'Hautot sur Seine
Les grues du port de Rouen vues d'Hautot sur Seine
Les grues du port de Rouen vues d'Hautot sur Seine
Les grues du port de Rouen vues d'Hautot sur Seine
Les grues du port de Rouen vues d'Hautot sur Seine
Les grues du port de Rouen vues d'Hautot sur Seine
TABLEAU D'ANDRE RAFFIN

TABLEAU D'ANDRE RAFFIN

Les grues du port de Rouen vues d'Hautot sur Seine
Partager cet article
Repost0
14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 07:23
Le virage de la rue Saint Antonin
Le virage de la rue Saint Antonin
Le virage de la rue Saint Antonin
Le virage de la rue Saint Antonin
Le virage de la rue Saint Antonin
Le virage de la rue Saint Antonin
Le virage de la rue Saint Antonin
Le virage de la rue Saint Antonin
PHOTOGRAPHIE DE DANIEL CLERC DE 2011

PHOTOGRAPHIE DE DANIEL CLERC DE 2011

Partager cet article
Repost0