Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 17:40
Remplacement par EGI des fenêtres des étages du château d'Hautot-sur-Seine
Remplacement par EGI des fenêtres des étages du château d'Hautot-sur-Seine
Remplacement par EGI des fenêtres des étages du château d'Hautot-sur-Seine
Remplacement par EGI des fenêtres des étages du château d'Hautot-sur-Seine
Remplacement par EGI des fenêtres des étages du château d'Hautot-sur-Seine
Partager cet article
Repost0
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 07:36
Hautot sur Seine au temps des tracteurs
Hautot sur Seine au temps des tracteurs
Hautot sur Seine au temps des tracteurs
Hautot sur Seine au temps des tracteurs
Hautot sur Seine au temps des tracteurs
Hautot sur Seine au temps des tracteurs
Hautot sur Seine au temps des tracteurs
Hautot sur Seine au temps des tracteurs
Hautot sur Seine au temps des tracteurs

Photographies des bâtiments de la ferme « Mimi » Poullard - Louis Démarais en 2014

Hautot sur Seine au temps des tracteurs
Hautot sur Seine au temps des tracteurs
Hautot sur Seine au temps des tracteurs
Hautot sur Seine au temps des tracteurs
Hautot sur Seine au temps des tracteurs
Hautot sur Seine au temps des tracteurs

Photographie des bâtiments de la ferme Bourdeau en 2014

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 05:39
Voix sur Seine : cinquième festival de chant choral de 2014
Voix sur Seine : cinquième festival de chant choral de 2014
Voix sur Seine : cinquième festival de chant choral de 2014
Voix sur Seine : cinquième festival de chant choral de 2014
Voix sur Seine : cinquième festival de chant choral de 2014
Partager cet article
Repost0
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 20:04

Les ours et les poupées de collection font salon, le dimanche 18 mai 2014, dans les salons du château d’Hautot-sur-Seine, à l’ouest de Rouen. L’organisation de ce rendez-vous est assurée par Jérôme Maillot qui a repris le salon de Fleury-sur-Andelle l’année dernière. Il y exposait déjà depuis huit ans.

Ours et poupées passion 2014 à Hautot-sur-Seine
Ours et poupées passion 2014 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 15 mai 2014 : Nounours et poupées vintage

Le salon européen de l’ours et de la poupée de collection se déroulera dimanche 18 mai. Jusqu’alors organisé à Fleury-la-Forêt, il se transforme et déménage, afin de profiter d’une surface plus importante. Bébés « reborn » et miniatures : Situé dans le cadre idyllique du château d’Hautot-sur-Seine, au cœur du parc naturel des boucles de la Seine normande, à seulement 15 mn de Rouen, l’espace d’exposition se compose de deux salles lumineuses qui permettent d’accueillir une quarantaine d’exposants. « L’objectif du salon, à l’image de celui qui se tient chaque année à La Rochelle, est de promouvoir l’ours et la poupée de collection, sous toutes ses formes, ainsi que toutes les disciplines qui s’y rattachent », explique l’organisateur, Jérôme Mailot. « Bébés « reborn » (nouveaux nés), miniatures, mais aussi ours anciens et poupées anciennes seront exposés. La manifestation accueillera des passionnés de toute l’Europe, parmi lesquels des artistes créateurs, des miniaturistes, des peintres, des restaurateurs, ainsi que des fournisseurs d’accessoires et de matériaux ». Salon de l’ours et de la poupée de collection dimanche 18 mai, de 10 h à 17 h, au château. Entrée : 5 €. Gratuit pour les moins de 12 ans accompagnés.

Ours et poupées passion 2014 à Hautot-sur-Seine
Ours et poupées passion 2014 à Hautot-sur-Seine
Ours et poupées passion 2014 à Hautot-sur-Seine
Ours et poupées passion 2014 à Hautot-sur-Seine
Ours et poupées passion 2014 à Hautot-sur-Seine
Ours et poupées passion 2014 à Hautot-sur-Seine
Ours et poupées passion 2014 à Hautot-sur-Seine
Ours et poupées passion 2014 à Hautot-sur-Seine
Ours et poupées passion 2014 à Hautot-sur-Seine
Ours et poupées passion 2014 à Hautot-sur-Seine
Ours et poupées passion 2014 à Hautot-sur-Seine
Ours et poupées passion 2014 à Hautot-sur-Seine
Partager cet article
Repost0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 08:50

En 1866 la famille FIZEAUX DE LA MARTEL vend le château au profit du conseiller d'Etat Martial BATAILLE (1814-1878)

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922

Selon le minutier Boutrolle de 1866, c’est une belle propriété composée de :

1°)  Maison d’habitation comprenant :

  • sous terre, magnifiques cuisines et caves, avec bûcher,
  • au rez-de-chaussée, vestibule, salon principal, autre salon, bibliothèque, salle à manger et cuisine,
  • au premier étage, neuf chambres à coucher avec cabinets,
  • au dessus, cinq chambres de domestiques, lingerie, garde meubles ;

2°)  Serres vers Sahurs ;

3°)  Belles terrasses ;

4°)  A l’entrée, communs, logements de jardinier, écurie, remise, étable à vaches, poulailler, orangerie ;

5°)  Jardin légumier, planté d’une grande quantité d’arbres avec, en outre, un clos connu sous le nom de Clos aux vignes ou de la vigne, entouré de murs excepté du coté de la chapelle, ce clos contenant environ un hectare treize ares.

 

Lettre de Gustave Flaubert à Martial Bataille du 29 septembre 1866 :

Mon cher ami,

Je ne pourrai demain aller dîner chez toi, parce que j’ai dans la soirée un rendez-vous pour cause littéraire. Mais fais-moi le plaisir de me répondre que tu viendras jeudi prochain dîner à Croisset avec Mme Bataille. Elle serait bien aimable de nous amener ses parents s’ils se sont encore à Hautot. Si jeudi ne vous convenait pas, indique-nous un autre jour. Nous comptons sur vous tous. A toi. Gustave Flaubert.

Lettre de Gustave Flaubert à sa nièce Caroline (21/08/1868)

Hier, nous avons été en citadine faire une visite à Mr et Mme Bataille. Monsieur présidait les prix de Sahurs et Madame allait le rejoindre. Leur domicile m’a eu l’air splendide ! Voilà comme la fortune est récompensée du mérite.

Dans le chœur de l’Eglise d’Hautot sur Seine, à droite, une "copie d’époque" du tableau de Raphaël représentant la Vierge et l’Enfant est un don de la famille Bataille. L’original de ce tableau se trouve à la pinacothèque de Munich.

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922
Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922
Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922

Martial Eugène BATAILLE (1814 - 1878)

 

Il naît le 15 novembre 1814 à Kingston (colonie anglaise de la Jamaïque). Il est le fils de Frédéric Bataille (né à Rouen, décédé à Sahurs le 8 décembre 1831 à l’âge de 63 ans) et d’Anne Sophie Fraissynaud (née à Saint Marc, île de Saint Domingue en mars 1785, décédée à Sahurs le 18 juillet 1856), mariés le 6 octobre 1800 à la Spanish Chapel de Kingston. Il fait ses études à Rouen et est reçu à l'Ecole polytechnique (promotion 1834). Ingénieur en 1836, il publie dans le journal " Le Capitole " plusieurs articles sur la question d'Orient, sur Bonaparte et l'expédition d'Égypte qui furent remarqués et qui lui valurent d'être présenté au prince Louis-Napoléon Bonaparte alors en exil en Angleterre. En 1840 le prince l'entraîne dans son équipée de Boulogne. Arrêté avec le prince, il est condamné à 5 ans de prison et 3 ans d'interdiction de séjour. Gracié en 1844, il travaille comme ingénieur aux établissements des lignes Amiens-Boulogne et Tours-Nantes. Il publie avec Jullien un "Traité des machines à vapeur". En 1849 il se lance dans la politique et publie "Quelques mots du peuple français au gouvernement nouveau", où il prêche l'union des Français en un style apocalyptique. Il est nommé chef d'état-major de la Garde nationale de Paris. Il se rapproche du prince-président. Le 5 septembre 1849 il est fait chevalier de la Légion d’honneur. Il est élu député à l'Assemblée législative de la Haute-Vienne le 10 juillet 1851 lors d'une élection partielle. A la fin de son mandat, le 2 décembre 1851 il est nommé membre de la commission consultative. Il devient maître des requêtes au Conseil d'état en 1852 et conseiller d'État en 1857. Il épouse le 20 juillet 1863 à Paris 8°, Marie Flora Hagan, née à la Nouvelle Orléans (Louisiane) le 25 février 1829 fille de John Hagan décédé à Saint Germain (Seine et Oise) le 2 septembre 1857 et de Mathilde Guillaume. Le 12 août 1864 il est fait officier de la Légion d’honneur. Il achète en 1866 le château d’Hautot sur Seine à la famille Fizeaux de la Martel. En 1873 il est retraité comme conseiller d'état. Il décède le 2 août 1878 à Paris 8°, à son domicile parisien situé 46, avenue Gabriel. Ses obsèques religieuses ont lieu à Saint-Nicolas-du-Chardonnet. Il est enterré à Sahurs. En août 1882 sa veuve vend le château d’Hautot sur Seine à la famille Lemaître. Marie Flora Hagan, veuve Bataille est décédée le 4 mars 1899 à Paris 8°, à son domicile 15 rue Arsène Houssaye.

CIMETIERE DE SAHURS : TOMBE DU CONSEILLER BATAILLE

CIMETIERE DE SAHURS : TOMBE DU CONSEILLER BATAILLE

Ici

Repose la dépouille mortelle de

Eugène Martial BATAILLE,

Ancien Conseiller d’Etat,

Ancien membre

de la commission consultative,

Ancien Conseiller Général,

Ancien Député de Haute Vienne,

Officier de la Légion d’Honneur

Décédé à Paris le 2 août 1878

Dans de 64ème année

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922

Charles Alphonse LEMAITRE (1856 - 1885)

Charles Alphonse LEMAITRE & Marie Clémence GUILLOT se marient le 23 mai 1882 à Paris IX°. En août 1882 les LEMAITRE achètent le château à la veuve BATAILLE. Charles Alphonse LEMAITRE, manufacturier, né le 31 octobre 1856 à Bolbec, décède prématurément le 16 novembre 1885 à Cannes Villa Alpina, à l'âge de 29 ans.

Le château est mis en vente en mai 1886 pour 140 000 Francs puis toujours sans succès en juillet 1886 pour 100 000 Francs.

Journal de Rouen des 09 et 20 juillet 1886 : Bien à vendre

Etudes de Me LE COINTE, notaire à Rouen, rue Beauvoisine, n°11, et de Me CHOLLET, notaire à Bolbec. BELLE PROPRIÉTÉ. Adjudication, en l’étude, par le ministère de Me Le Cointe, en présence de Me Chollet. Le jeudi 22 juillet 1886, à deux heures : D’une très belle Propriété, connue sous le nom de Château d’Hautot, située à Hautot-sur-Seine (à proximité de la Seine et d’un ponton de débarquement), composée de magnifique maison de maître avec distribution d’eau chaude et froide et calorifère, beaux et vastes communs, parc, avenues, jardins, terrasses, serres, vergers avec lisière de bois-taillis, canalisation pour l’arrosage. – Vue splendide sur la Seine et les environs. – Communications faciles avec Rouen par terre et par eau. - Jouissance immédiate. Mise à prix. 100 000 fr. On adjugera sur une enchère. On peut visiter tous les jours, avec un permis des notaires.

Le château est à nouveau mis en vente en 1892 par les héritiers :

 

Journal de Rouen du 15 janvier 1892 : Licitation Lemaître

Etudes de Me BOURGERY, avoué à Rouen, rue Jeanne-Darc, 31, et de Me BOULLIÉ, avoué à Rouen, rue Socrate, 11. A VENDRE en l’audience des criées du tribunal de première instance de Rouen, une PROPRIÉTÉ, sise à Hautot-sur-Seine, et connue sous le nom de Château de Hautot.

L’adjudication aura lieu le mardi 9 février 1892, à une heure et demie de relevée.

En vertu et pour l’exécution d’un jugement rendu contradictoirement par la première chambre du tribunal civil de Rouen, le 9 décembre mil huit cent quatre vingt onze, enregistré ;

Et aux requête, poursuite et diligence de : M. Hallot-Havet, propriétaire, demeurant à Tricot (Oise),

Ayant pour avoué Me René-Charles-Louis Bourgery, demeurant à Rouen, rue Jeanne arc, n°31, En présence de :

1°) Mme Isabelle-Marie-Clémence Guillot (1), veuve de M. Charles-Alphonse Lemaître, propriétaire, demeurant à Paris, avenue du Bois-de-Boulogne n°56, Villa Saïd n°10, Colicitante, ayant pour avoué Me Théophile-Augustin-Ferdinand Laurent, demeurant à Rouen, place des Carles n°31 ;

2°) M. Henri-Alphonse-Philippe Lemaître (2), propriétaire, demeurant au Platon, commune de Lillebonne, Colicitant, ayant pour avoué Me Anselme Bouillié, demeurant à Rouen, rue Socarte, n°11 ;

3°) Mme Marie-Elise Levalleux, propriétaire, demeurant à Evreux, précédemment rue Châtaigne et actuellement rue Saint Amand, n°5, veuve de M. Château, Intervenante, ayant pour avoué Me Auguste-Georges-Aimé Carbonnier, demeurant à Rouen rue Socrate, n°8 ;

Il sera procédé, en l’audience des criées du tribunal civil de Rouen, au Palais-de-Justice, à Rouen le Mardi neuf février mil huit cent quatre-vingt-douze, à une heure et demie de relevée, à la vente sur licitation au plus offrant et dernier enchérisseur de l’immeuble ci-après désigné, appartenant indivisément à la dame veuve Lemaître, et à M. Henri Lemaître sus-nommés.

DÉSIGNATION (Telle qu’elle est insérer au cahier des charges.)

 

Une Propriété, située à Hautot-sur-Seine, connue sous le nom de : Château de Hautot, comprenant :

Le château avec tous ses communs, tels que : écuries, selleries, remises, étables, fruitiers, laiterie, basse cour et autres ; Maison de jardinier et orangerie ; Parc, dans lequel se trouvent plusieurs avenues d’arbres de haut jet ; Terrasses et jardins, serre chaude, serre tempérée garnie de fleurs ; Pavillon Louis XVI ; Verger avec lisière de bois-taillis, connu autrefois sus le nom de Clos-aux-Vignes ; Appartement renfermant une machine à vapeur ; cette machine à vapeur avec tous ses accessoires ; Réservoir à eau, canalisation, instruments aratoires (pelles, pioches, râteaux, tuyaux et conduits d’arrosage).

Ladite propriété, complètement entourée de murs qui en forment la limite de tous côtés, est d’une contenance d’environ cinq hectares cinquante-six centiares ; elle figure au cadastre sous les numéros 150, 151, 152, 153, 154, 155, 156, 259 et 260 de la section A.

Mise à prix fixée par le tribunal, soixante-dix mille francs, ci 70,000 fr.

S’adresser pour tous renseignements :

1°) A Me BOURGERY, avoué poursuivant, demeurant à Rouen, rue Jeanne arc, n°31 ;

2°) A Me LAURENT, avoué colicitant, demeurant à Rouen, place des Carmes, n°31 ;

3°) A Me BOULLIÉ, avoué colicitant, demeurant à Rouen, rue Socrate n° 11 ;

4°) A Me CARBONNIER, avoué colicitant, demeurant à Rouen, rue Socrate n° 8 ;

5°) Au greffe du tribunal civil de Rouen, où est déposé le cahier des charges.

Fait et rédigé à Rouen, par l’avoué soussigné, le douze janvier mil huit cent quatre-vingt-douze

Signé BOURGERY.

 

(1) Acte de décès de Marie Clémence GUILLOT à Paris XIV° le 7 septembre 1923 :

Le sept septembre mil neuf cent vingt trois, seize heures trente, est décédé, rue du faubourg Saint Jacques, 26, Marie Clémence GUILLOT, domiciliée villa Saïd 10 (Avenue du Bois) cantatrice, fille de Pierre GUILLOT et de Marie Prudence PAN, époux décédés. Veuve de Charles Alphonse LEMAITRE. La défunte est née à Paris, le treize juin mil huit cent soixante douze (*). Dressé le huit septembre mil neuf cent vingt trois, douze heures quarante cinq, sur la déclaration de Pierre SIMON, trente huit ans, employé, rue Poulard 47, et de Joseph PINAS, trente six ans, employé, rue Gassendi, 48, qui lecture faite, ont signé avec Nous, Jean METTAS adjoint au Maire du quatorzième. arrondissement de Paris.  (*) erreur de date

 

(2) Henri Philippe Alphonse LEMAÎTRE (1863-1906). Propriétaire exploitant du domaine du Platon, à Lillebonne. Maire de Lillebonne du 30 novembre 1888 à septembre 1890.

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922

En mars 1892 le tribunal civil de première instance adjuge la propriété à Charles HOLLIDAY, manufacturier à Huddesfield (Angleterre) et Alphonse BOUDOT négociant à Paris. Cette adjudication a lieu à la suite d’une requête déposée par l’un des créanciers de Mme Lemaître.

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922

Charles Holliday (1842-1893) :

Fils de Read Holliday et d’Emma Copley. Il est le frère de Robert Holliday, Eliza Holliday, Emma Holliday, Betsy Holliday (épouse de Henry Read Butler), Thomas Holliday, John Holliday et Edgar Holliday. Charles Holliday reprend en 1882 la société Lecoeur et Cie, en faillite, au Houlme. En 1883, les familles Butler et Holliday  s’installent au Houlme et font l’acquisition d’une propriété entre les rivières de Clères et du Cailly : c’est la création de « Butler-Holliday et Cie » au capital de 10 000 livres sterling. La société avait pour but le blanchiment de coton et la teinture en noir de pièces ou écheveaux pour la fabrication de l’alpaga. 120 personnes y travaillent en 1884 et 650 en 1892. Durant la décennie suivante, la société se développe, acquière des terrains afin de faire construire des maisons ouvrières.

Charles HOLLIDAY décède le 25 décembre 1893 dans son château d'Hautot sur Seine.

Acte de décès de Charles HOLLIDAY :

L’an 1893, le 26 décembre, à 6 heures et demie du matin, acte de décès de HOLLIDAY Charles, propriétaire, âgé de 51 ans, domicilié en cette commune, où il est décédé hier à 7 heures du matin, de nationalité anglaise, né à Huddesfield le 21 janvier 1842, fils de Read HOLLIDAY, décédé, et de Emma, époux de Lucy COLEMAN âgée de 27 ans, propriétaire, domiciliée à Hautot sur Seine, avec laquelle il avait contracté mariage à Londres le 8 juillet de la présente année. Sur la déclaration faite à nous par TESSIER Anatole , jardinier, âgé de 38 ans et par CAQUELARD Jules Hildevert, instituteur, âgé de 37 ans, tous deux amis du défunt, le premier domicilié à Hautot sur Seine et le second domicilié à Sahurs, lesquels ont signé après lecture faite le présent acte qui a été fait double en leur présence et constaté suivant la loi ainsi que le décès par nous Maire de la commune de Hautot sur Seine remplissant les fonctions d’officier public de l’état-civil.

Signatures d’Hippolyte POULLARD (Maire), TESSIER & CAQUELARD

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922

Annonce parue dans le Journal de Rouen du 13 mai 1894.

Annonce parue à Paris dans le Figaro n°186 du 5 juillet 1894. Une annonce est également parue à Londres dans le Times du 31 mai 1894.

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922
Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922

Juin 1894 adjudication du château d’Hautot sur Seine au profit des consort DU VAL DE BONNEVAL. Le propriétaire du Château en 1903 est Jacques du Val de Bonneval (1880-1942).

 

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922
LA FAMILLE DU VAL DE BONNEVAL DE 1894 A 1922

LA FAMILLE DU VAL DE BONNEVAL DE 1894 A 1922

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922
LE TOMBEAU DES DU VAL DE BONNEVAL A SAHURS

LE TOMBEAU DES DU VAL DE BONNEVAL A SAHURS

Les propriétaires du château d'Hautot sur Seine de 1866 à 1922

Solange de La Rochefoucauld  (1894 - 1955) :

 

Solange de La Rochefoucauld est née à Paris le 12 août 1894.

Elle est la fille unique de Xavier Ludovic Philippe de La Rochefoucauld (21/10/1867 - 09/02/1942) et de Marie Isabelle du Val de Bonneval (17/02/1871 - 09/10/1946), mariés à Trouville sur Mer le 17 septembre 1890.

Carte postale postée à Sahurs le 13/09/1913 par Solange de la Rochefoucauld pour la Suisse.

Elle épouse le 10 novembre 1919 à Paris le Prince Paul-Jérôme Murat (30/09/1893 - 29/07/1964).

Le prince Paul Murat a été président de la Ligue pour la protection des oiseaux.

Solange de La Rochefoucauld est décédée le 11 juillet 1955 à Paris.

Leur fils unique Louis Murat (04/09/1920 - 22/02/2004) mentionne dans un courrier adressé à Fernande Obselin, le 11 avril 1975, ses souvenirs d’enfance à Hautot et Sahurs.

Son petit fils Pierre Murat présent en 2018 aux cérémonies de la restauration de la colonne Napoléon du Val de la Haye m’a indiqué toujours être en possession des malles du déménagement du château d’Hautot sur Seine avec l’étiquetage, au château de la Rocheplatte à Aulnay-la-Rivière.

Le 16 juin 2018, le prince Pierre Murat déposent une gerbe au pied de la Colonne Napoléon au Val de la Haye.

L’acheteur du château d’Hautot sur Seine le 18 octobre 1922 est Joseph SIMON DU PERRON inspecteur des finances, directeur général de la Société Générale depuis 1919.

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 06:44
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 31 janvier 2013 : Développer et harmoniser le territoire

La commune souhaite améliorer sa visibilité : « Avec rigueur, solidarité et entraide, l'équipe municipale souhaite poursuivre sa mandature pour le bien-être et le bien vivre des Hautotaises et des Hautotais. » C'est ainsi que le premier adjoint Alain Langlois a débuté la traditionnelle cérémonie des vœux, dans le cadre prestigieux du château d'Hautot qui avait fait le plein d'élus et de personnalités. Elaborer un plan local d'urbanisme Remerciant tour à tour les parents d'élèves de l'école pour leur participation à la réfection de l'établissement, les bénévoles qui s'investissent régulièrement dans la vie communale ou les représentants de la Région, du Département et de la Crea pour leurs soutiens. S'exprimant à son tour, le maire Jean-Bernard Seille a officialisé la décision de son conseil « de voir la commune se doter, à l'horizon 2016, d'un plan local d'urbanisme. Cette mise en place permettra, au-delà de la mandature de cette équipe, de mener à bien ce qui doit se faire de mieux pour notre territoire en prenant en compte différents éléments comme le logement, l'urbanisme et le respect environnemental ». Au cours de cette réception, deux Hautotais ont été honorés de la médaille du travail. José Raillot a reçu la médaille d'argent et Arlette Hue, une médaille d'or et une grand or.

L'année 2013 à Hautot-sur-Seine
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

La citation du maire lors des vœux de 2013 : "Le difficile, c'est ce qui peut être fait tout de suite. L'impossible, c'est ce qui prend un peu plus de temps." de George Santayana

L'année 2013 à Hautot-sur-Seine
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

Le Conseil Municipal du 8 mars 2013 évoque l’avenir de l’Ecole Maurice Genevoix. Les Maires de Saint-Pierre- de-Manneville, de Sahurs, du Val-de-la-Haye et de Hautot-sur-Seine ont reçu un courrier du Directeur Académique des Services de l’Education Nationale sur l’évolution des moyens mis au service de la scolarité des communes. Ce courrier reçu le 11 février 2013 évoque un regroupement pédagogique sur trois sites pour la rentrée 2014. Le Maire en a lu la teneur au Conseil d’Ecole du 12 février afin d’en avertir les délégués des parents d’élève. Suite à diverses réactions, les Maires ont vite abandonnés toutes discussions sur ce thème. Sur proposition du Maire une interruption de séance est proposée pour un échange avec le public. Les parents d’élève sont venus nombreux pour montrer leur attachement à l’école.

Réunion de réflexion des Maires et Adjoints à la « pharmacie de Sahurs »

Le Conseil Municipal du 8 mars 2013 approuve la charte du Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande dont la validité est de 12 années. Cette approbation implique l’adhésion de la commune au Syndicat mixte d’aménagement et de gestion du Parc Naturel Régional.

Le Conseil Municipal du 8 mars 2013 valide le projet de rénovation de la rue de l’Ancien Vignoble par un revêtement d’un coulis bicouche jusqu’à la rue du Buisson et la partie restante remontant jusqu’à la Rue du Moulin du Temple, en monocouche gravillonné.

L'année 2013 à Hautot-sur-Seine
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

Vernissage de l’exposition de peinture le 4 mai 2013

L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

Visite du Président de la CREA à Hautot-sur-Seine du 14 mai 2013

L'année 2013 à Hautot-sur-Seine
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 16 mai 2013 : un mariage en famille

Séquence émotion samedi dernier sous les ors du château d’Hautot. Christiane Soudé, adjointe au maire depuis deux mandats, a eu le privilège en tant qu’officier d’état civil de procéder au premier mariage de sa vie institutionnelle. Et pour bien marquer l‘événement, ce n’est autre qu’à son fils Cédric, 39 ans et à sa future belle-fille Céline, 33 ans, qu’elle a eu à poser les traditionnelles questions pour unir les deux jeunes gens, qui ont prononcé leur « oui » devant leur maman et belle-mère.

La Commission Urbanisme réunie le 17 mai 2013 rejette la proposition de la société Logéal Immobilière concernant l’achat de trois logements communaux. La Commune ayant des difficultés à faire face à ses obligations de propriétaire au sujet de son parc de huit logements, le Maire avait contacté en mars 2012 la société Logéal pour étudier la faisabilité d’une rénovation des huit logements dans le cadre d’un bail emphytéotique.

L’association des Aides à Domicile en Milieu Rural (A.D.M.R.) de la Boucle de Sahurs qui opérait sur les communes de Val-de-la-Haye, Hautot-sur-Seine, Sahurs, Saint-Pierre-de-Manneville et Quevillon fusionne avec l’Association Départementale ADMR de l’Aide à Domicile dont le siège est rue Ernest Delaporte Montville le 1er juillet 2013. Cette fusion-absorption a été motivée les difficultés rencontrées par les bénévoles. Le compte de l’association locale est reversé aux CCAS des communes au prorata des subventions versées antérieurement. Un carton souvenir mentionnant les bénévoles est édité

Le Conseil Municipal du 25 juin 2013 approuve le projet de réfection du haut du Chemin de la Croix Blanche. Cette voirie mitoyenne avec la Commune de Sahurs, est particulièrement délabrée. La Commune de Sahurs et le SIVU gérant la crèche intercommunale cofinancent les travaux.

Le Conseil Municipal du 25 juin 2013 examine le projet d’activité de restauration de Mr Christophe Gougeon et Mme Delphine Le Bras concernant l’abri loisirs. Le conseil autorise le Maire à donner son accord de principe et à signer tout document administratif ou commercial permettant la réalisation de ce projet d’activité de restauration.

Le Conseil Municipal du 25 juin 2013 est informé du choix du cabinet GEODEV comme prestataire le 24 juin 2013, par le comité technique composés d’élus, pour l’élaboration du PLU de la commune.

La Commission Urbanisme, réunie le 17 mai 2013, a décidée la recherche d’un maître d’œuvre pour préparer la rénovation de plusieurs bâtiments communaux dont l’Ecole Maurice Genevoix. Le 14 septembre 2013, elle retient la proposition de Virginie Chevance de AA Scales Agence d'Architecture.

Le Conseil Municipal du 18 octobre 2013 valide le projet de remplacement des fenêtres du premier étage du château, bâtiment communal servant de salle polyvalente,  pour un montant HT estimé à 50 685,35 €, financé par le Fonds d’Aides à l’Aménagement de la CREA à hauteur de 25 342,68 €.

Lors du Conseil Municipal du 18 octobre 2013 Alain Demombynes présente trois propositions pour réduire le risque d’accident grave à Hautot sur Seine : au débouché de la rue des Farceaux sur la Place Poullard, Place Poullard au niveau de la Mairie et au débouché de la rue du Rouage sur la Place Poullard. Le Maire propose de faire appel à l’Agence Technique Départementale nouvellement créée pour une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la sécurisation de nos voiries communales et de la voirie départementale (CD 51) par des aménagements divers et une nouvelle signalétique au sol.

L'année 2013 à Hautot-sur-Seine
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

Repas des Cheveux d’Argent du 20 octobre 2013

Déclaration à la préfecture de la Seine-Maritime le 19 novembre 2013 de l’association : LA BOUCLE SOLIDAIRE ayant pour objet la collecte de fonds dans un but caritatif, des activités culturelles et sportives.

L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

Louis Thillaye du Boullay, Conseiller Municipal depuis 1983 et ancien Maire de la Commune de 1997 à 2001 a été inhumé le 5 décembre 2013.

L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

Le Conseil Municipal du 13 décembre 2013 adopte du protocole d’accord transactionnel avec l’Office Public de l’Habitat du Département de Seine Maritime - Habitat 76. Le présent protocole a pour finalité d’encadrer les modalités au terme desquelles la commune s’engage à dédommager Habitat 76 d’une partie des frais restés à la charge de l’office suite à l’arrêt de l’opération immobilière précitée puis d’interdire réciproquement toute action contentieuse des parties signataires relative au présent litige. A la suite de l’arrêt de l’opération de réalisation du lotissement des Traversins, sur décision du Maire suite aux requêtes en justice du voisin, la commune consent à dédommager Habitat 76, pour solde définitif de tout compte, à hauteur de  81 284,54 Euros. Ce qui correspond à 50 % des sommes réclamées. En contrepartie, Habitat 76 renonce définitivement à l’ensemble de ses prétentions financières : toute réclamation ultérieure présentée à la commune d’Hautot-sur-Seine se rapportant aux travaux et frais divers engagés, dans le cadre de l’opération de lotissement des Traversins, doit être considérée comme infondée. Le bureau du Conseil d’Administration d’Habitat 76 a approuvé le principe de transiger sur un partage 50/50 lors de sa séance du 29 novembre 2013.

Tableau des sommes avancées par HABITAT 76 :

Montant avancé au titre de l’aménagement : 252 644,93 Euros

Montant avancé au titre de la construction Habitat 76 : 73 654,16 Euros

Revente des parcelles Habitat 76 à Mr Wolkonsky : 163 730,00 Euros

Soit un solde négatif de 162 569,09 Euros ramené à 81 284,55 Euros après la transaction

 

Bilan financier de la commune après le protocole :

Recettes : 182 180,00 Euros

- Vente de parcelles à Habitat 76 : 16 000,00 Euros

- Vente de parcelles à Mr Wolkonsky : 166 180,00 Euros

Dépenses : 86 264,94 Euros

- Frais de commercialisation de 2009 : 446,95 Euros

- Règlement de lotissement : 556,75 Euros

- Frais d’avocats : 3 976,70 Euros

- Indemnité de transaction en faveur d’Habitat 76 : 81 284,54 Euros

Soit un solde positif de 94 915,06 Euros pour les finances de la commune, tout en perdant l’usage du terrain situé en dessous de la crèche intercommunale.

Le Conseil Municipal du 13 décembre 2013 valide le projet de réfection du bas de la rue des Fendanges pour un montant HT de 32 608,70 €, financé à 50 % par la CREA.

Suite à la disparition du Syndicat Intercommunal d’Electrification Rurale et de Gaz de la Région de Sahurs à la date du 31 décembre 2013, le Conseil Municipal du 31 décembre 2013 accepte le partage de la somme restant dans les comptes, soit 175 000 Euros, au prorata du nombre d’habitants des 4 communes (Sahurs, La Bouille, Saint-Pierre-de-Manneville et Hautot-sur-Seine), la somme revenant à Hautot est de 20 138 Euros.

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 07:05

Le Grand Port Maritime de Rouen a aménagé en face de la cale d'Hautot-sur -Seine au niveau de la zone d'évitage un belvédère accessible au public.

Le belvédère de Grand Couronne
Le belvédère de Grand Couronne
Le belvédère de Grand Couronne
Le belvédère de Grand Couronne
Le belvédère de Grand Couronne
Le belvédère de Grand Couronne
Le belvédère de Grand Couronne
Le belvédère de Grand Couronne
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 06:40
Les commerçants de la rue du Bas à Sahurs

Flyer publicitaire « J’aime les commerces de Sahurs » de mars 2012

Le café de Rouen du 14 Rue du Bas

J. LANGLAIS Alimentation générale Café de Rouen

En 1973 Emile BAZIRE et Denise SIMON achète le café-tabac épicerie du village. L’affaire marchant bien, Denise et Emile décident de construire, en 1977, le libre service actuel, avant de quitter la vie active en 1984 pour prendre une retraite bien méritée.

Dominique ALINGRE a repris l’exploitation du café en octobre 2004.

Journal de Sahurs n°70 du printemps 2010 : Brasserie du Café de Rouen

La brasserie du CAFE de ROUEN vous propose depuis peu de vous restaurer tous les midis. Vous sont proposés plat du jour, carte, ou formules. Le chef vous propose tous les jours un nouveau menu avec possibilité de vente à emporter pour le soir (sur réservation). Egalement possibilité de réserver la salle de 40 personnes pour les évènements familiaux.

Photographie de Daniel Clerc de 2011

La boulangerie du 16 Rue du Bas

Pour que toutes les Femmes … RIENT …

achetez les bonnes Brioches et Savoie de

Fernand FAMERY

Spécialité de « Pain FAMERY »

Boulangerie Pâtisserie à Sahurs

 

Fernand FAMERY est décédé le 30 juin 1971 à Sahurs à l’âge de 71 ans.

De janvier 1964 à décembre 2001 Désiré SCHMITT tient la boulangerie-pâtisserie de Sahurs

L’Echo d’Hautot n°5 de février 1998 : M. Schmitt, boulanger

Un klaxon prolongé, une petite voiture blanche qui sillonne le village. Vite sortez, c’est le boulanger Désiré SCHMITT, c’est lui, passe ainsi en fin de matinée pour vendre pain, viennoiserie et pâtisserie. Bien pratique pour éviter de se déplacer à Sahurs à son commerce habituel, de plus pour les plus âgés, sans moyen de locomotion, presque indispensable. Arrivant de Grand-Quevilly en 1964, il s’est établi pour la 1ère fois reprenant le commerce de M. FAMERY. A fil du temps, les grandes surfaces, le surgelé et les exigences du modernisme font qu’il est de plus en plus difficile de continuer. Malheureusement pour ses clients, il approche doucement de la retraite et arrêtera mi 1999. Espérons qu’il y aura repreneur. Un petit mot gentil, les petites histoires des villages voisins à raconter, il manquera dans la vie communale.

De février 2002 à juillet 2009, Nicole et Bruno DEGROOT tiennent la boulangerie-pâtisserie de Sahurs.

D’août 2009 à juillet 2013 c’est au tour de Sophie et Frédéric CLOUARD de tenir la boulangerie-pâtisserie de Sahurs.

 

Journal de Sahurs n°84 de l’automne 2013 : Nos nouveaux commerçants

De juillet à septembre, nous avons vu le changement de trois des cinq commerces de notre village. Tout d'abord ce fut à la boulangerie pâtisserie que M.et Mme OLIVIER ont remplacé M. et Mme CLOUARD qui remercient l'ensemble de leur clientèle pour ces quatre années passées à Sahurs. La nouvelle enseigne est aménagée en cette fin septembre.

De juillet 2013 à février 2021, Marc et Elodie OLIVIER tiennent la boulangerie-pâtisserie de Sahurs.

En janvier 2021, la boulangerie AUX DELICES DE SAHURS a été reprise par Jérôme DEGROOT et Coralie MENANT.

La supérette du 12 Rue du Bas

 

Journal de Sahurs n°72 de l’automne 2010 : M. et Mme Hébert nous quittent

L’épicerie de notre village que nous connaissons tous, a été construite et ouverte au début de 1978 par M. et Mme Bazire, à la place d’une ancienne salle de bal. C’est en juillet 1985, qu’un sympathique couple de Saint Martin de Boscherville reprend l’affaire, Joël et Jacqueline HEBERT. Le Comod laisse alors place au CocciMarket qui garde une place incontournable dans notre village. Petit à petit, nos commerçants complèteront leur magasin avec les surgelés, la vente de viande et de mille autres choses nécessaires à l’ensemble de leurs clients, clients qui ne se limitent pas à notre village. Cette période s’est terminée, le 22 septembre dernier avec la vente du magasin. Enfin Jacqueline et Joël vont pouvoir jouir d’un repos bien mérité après plus de 25 ans au service de notre village et de leur nombreuse clientèle. Nous vous souhaitons une longue et bonne retraite ! Il n’y a pas pour autant d’arrêt du CocciMarket. En effet Mickaël TESSIER a repris le magasin, et Jacqueline et Joël ont gentiment accepter de le seconder pendant cette période charnière. Mickaël Tessier a bientôt 34 ans et une solide formation dans le commerce et service. La reprise du magasin sera accompagnée, en plus des services existants (livraisons à domicile, promotions, foire au vin …) de quelques nouveautés notamment de commandes et livraisons de plats à emporter avec le concours de la brasserie du Café de Rouen, la mise en place de Coccibonus qui permettront de bénéficier de réduction sur les achats. D’autres idées sont en gestation et ne seront dévoilées qu’avec le temps, mais toutes restent et sont destinées à satisfaire la clientèle de notre village et des alentours. Modernité et continuité pourraient être la devise de notre nouveau CocciMarket.

Les commerçants de la rue du Bas à Sahurs

Journal de Sahurs n°84 de l’automne 2013 : Nos nouveaux commerçants

De juillet à septembre, nous avons vu le changement de trois des cinq commerces de notre village. Le CocciMarket a vu le changement se faire en septembre, M. Mickael TESSIER à passé la main à M. Jacques MARC, mari de notre coiffeuse. Un réaménagement, un bon coup de peinture et le magasin a été ré-ouvert mi-septembre, tout juste pour la foire aux vins. "L'épicerie" longtemps tenue par M. et Mme HEBERT avait été reprise par M. Mickael TESSIER en 2010. Ce dernier remercie ses clients qui lui ont été fidèles pendant ces trois années.

Le fleuriste du 13 Rue du Bas

 

Karine (DELALONDE) VOISIN a créé le magasin "Fleurs en Seine" en septembre 2006.

 

Journal de Sahurs n°84 de l’automne 2013 : Nos nouveaux commerçants

De juillet à septembre, nous avons vu le changement de trois des cinq commerces de notre village. Mme Karine VOISIN a créé son "Fleurs en Seine" en 2006 et le cède donc à Mme Géraldine TURPIN, une mannevillaise. Le magasin sera fermé du 29 septembre au 19 octobre.

 

Géraldine TURPIN exerce son activité avec l’enseigne "Fleurs en Seine" d’octobre 2013 à septembre 2017. Sandrine LETOUE poursuit l’activité du magasin d’octobre 2017 jusqu’à sa fermeture définitive en juillet 2019.

L’agence immobilière du 24 Rue du Bas

L’agence ORPI Boucle en Scène est crée en juillet 2007. Elle s’installe provisoirement dans une bulle derrière le magasin Fleurs en Seine avant d’occuper les anciens locaux de la Poste.

L’agence immobilière ferme en janvier 2013. De novembre 2015 à janvier 2019, la « Boucherie Salhucienne » tenue par Eric CHALUMEAU s’installe au 24 rue du Bas.

Le salon de coiffure du 10 Rue du Bas

Le salon AU FIL DU TIF a été construit en 2007 sur un terrain de 99 m² aliéné par la commune de Sahurs, il est tenu par Natacha depuis octobre 2007.

Journal de Sahurs n°84 de l’automne 2013 : Nos nouveaux commerçants

De juillet à septembre, nous avons vu le changement de trois des cinq commerces de notre village.

Nous souhaitons au nom de tous une bonne continuation dans leurs différents projets aux partants : M et Mme CLOUARD, M Michael TESSIER et Mme Karine VOISIN, et accueillons chaleureusement nos nouveaux commerçants et artisans : M et Mme OLIVIER, M Jacques MARC et Mme Géraldine TURPIN.

De gauche à droite: 1er rang: Natacha Marc, Jacques Marc, Marc Olivier ;

2ème rang, Guy Da Lage, Michael Tessier, Géraldine Turpin, Karine Voisin, Sophie Clouard, Frédéric Clouard et Elodie Olivier

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 11:26
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Repas des Ainés du 20 octobre 2013 à Hautot-sur Seine
Partager cet article
Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 05:23

Exposition organisée par le Club Philatélique et Cartophile du Trait, animé par Maurice et Roselyne LANOS, Salle Jacques Prévert avec un panneau de photos et de cartes postales pour chaque passage d'eau : Photos,  cartes postales, journaux, revues, maquettes, etc.

Exposition La vie des passages de la Seine en Bac des 5 et 6 octobre 2013 au Trait
Exposition La vie des passages de la Seine en Bac des 5 et 6 octobre 2013 au Trait

Maquette du bac n°16 et cale de Heurteauville

Exposition La vie des passages de la Seine en Bac des 5 et 6 octobre 2013 au Trait
Exposition La vie des passages de la Seine en Bac des 5 et 6 octobre 2013 au Trait
Exposition La vie des passages de la Seine en Bac des 5 et 6 octobre 2013 au Trait
Exposition La vie des passages de la Seine en Bac des 5 et 6 octobre 2013 au Trait

Eric DELISLE le maquettiste et Thomas CRIBELIER

Exposition La vie des passages de la Seine en Bac des 5 et 6 octobre 2013 au Trait
Exposition La vie des passages de la Seine en Bac des 5 et 6 octobre 2013 au Trait

Vente pièce de la monnaie des Bacs de Seine

Exposition La vie des passages de la Seine en Bac des 5 et 6 octobre 2013 au Trait
Partager cet article
Repost0