Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2005 6 31 /12 /décembre /2005 06:31
L'année 2005 à Hautot-sur-Seine

Le Conseil Municipal du 7 janvier 2005 donne son accord de principe pour une étude de l’OPAC de Seine-Maritime sur la réalisation de logements sociaux locatifs sur les terrains communaux situés sous l’école.

Le Conseil Municipal du 7 janvier 2005 valide les travaux de réfection de la couverture de la chapelle pour 24 179,24 € par l’entreprise HAIRIS.

Le Conseil Municipal du 7 janvier 2005 fait le point sur le projet d’aménagement de sécurité du carrefour RD51 :

Le Conseil Municipal du 28 janvier 2005 vote la création d’un syndicat intercommunal à vocation unique (SIVU) pour la gestion de la crèche intercommunale avec Sahurs et Saint-Pierre-de-Manneville.

Le Conseil Municipal du 1er avril 2005 vote une hausse de la taxe sur les propriétés bâties de 22,80% à 23,63 %, de la taxe d’habitation de 13,02% à 13,49% et hausse du non bâti de 60% à 62,17%.

Le Conseil Municipal du 1er avril 2005 valide la création d’un groupe de travail avec Sahurs et Saint-Pierre-de Manneville sur l’éventualité d’un regroupement pédagogique intercommunal (RPI).

Le Conseil Municipal du 4 mai 2005 délibère sur le projet de rénovation de la charreterie du château pour en faire  l’Abri Loisirs pour un coût total HT de 32 074,26 €.

Le Conseil Municipal du 27 mai 2005 autorise la signature avec l’OPAC de Seine-Maritime d’une convention de maîtrise d’ouvrage pour la réalisation de six logements sociaux et de deux lots destinés à la vente sur un terrain propriété de la commune situé en contrebas de l’Ecole. La convention est signée le 29 juin 2005.

Le Conseil Municipal du 24 juin 2005 autorise la signature d’une maitrise d’œuvre avec l’architecte Philippe Lemonnier pour l’aménagement d’un espace de loisirs pour les jeunes et les associations (Abri Loisirs).

Photographie du maire et de la centenaire d’Hautot-sur-Seine le 26 juin 2005

Le Conseil Municipal du 7 octobre 2005 décide de répondre OUI à l’unanimité à la question « Etes-vous favorable à un RPI éclaté dans la perspective d’un RPI concentré ». Les conseils municipaux de Sahurs et de Saint Pierre de Manneville délibèrent le même jour. Dès décembre, suite à l’opposition des parents d’élève de Sahurs, la réflexion sur un RPI sur 3 communes est abandonnée.

Agglomération de Rouen le 24 octobre 2005 : Monsieur le Maire, Cher Collègue, Afin que tous les habitants puissent s’approprier le métro, j’ai souhaité que chaque rame porte le nom de l’une des communes de l’agglomération. Je suis heureux de vous annoncer qu’une rame porte aujourd’hui le nom de HAUTOT sur SEINE. Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, Cher Collègue, l’expression de mes sincères salutations. François ZIMERAY. En 2012 et 2013 la CREA a changé son matériel par des équipements plus modernes. Les 28 anciennes rames, vendues cinq millions d’euros, sont parties en 2014 à Gaziantep, en Turquie.

Le Conseil Municipal du 2 décembre 2005 valide le classement et déclassement de la voirie communale : anciennes longueurs 4389 ml (5859 ml dont 1480 ml non revêtue) ; déclassement 1506 ml + classement 2310 ml longueurs = actualisés 5193 ml.

Partager cet article
Repost0

commentaires