Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2020 4 31 /12 /décembre /2020 09:22
L'année 2020 à Hautot-sur-Seine
L'année 2020 à Hautot-sur-Seine
L'année 2020 à Hautot-sur-Seine
L'année 2020 à Hautot-sur-Seine
L'année 2020 à Hautot-sur-Seine
L'année 2020 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 14 janvier 2020 : Les derniers vœux du maire

C’est très ému, que le maire Jean-Bernard Seille a présenté ses vœux à la population du village, les derniers de son mandat puisqu’il a décidé de ne pas se présenter aux prochaines municipales. Dans la salle de réception du château, comble pour la circonstance, on notait la présence des sénateurs Nelly Tocqueville et Didier Marie, de la députée Sira Sylla, des conseillers départementaux Brigitte Manzanares et David Lamiray, des représentants des communes voisines, ainsi que du Parc naturel régional des boucles de la Seine normande.

Jean-Bernard Seille a rappelé que sa ligne de conduite avait été de sauvegarder l’autonomie de sa commune et d’ajouter que, sans l’appui de son épouse, rien n’aurait pu être réalisé. Puis il a dressé le bilan des grands chantiers qu’il a conduits : rénovation de l’école, entretien du château et du cimetière, des logements communaux, de la salle Maurice Brunel, de la piste cyclable, de la zone d’évitage et du belvédère sur Seine. Tout cela, en maîtrisant les dépenses et en préservant la qualité de la vie. Et de citer pour conclure un auteur espagnol, Alberto Espinoza Puig : « On ne sait jamais ce qu’on va trouver derrière une porte, c’est peut être ça la vie, pousser des portes. »

L'année 2020 à Hautot-sur-Seine
L'année 2020 à Hautot-sur-Seine
L'année 2020 à Hautot-sur-Seine
L'année 2020 à Hautot-sur-Seine
L'année 2020 à Hautot-sur-Seine

Cérémonies des vœux 

à Quevillon avec Jean-Pierre PETIT le 8 janvier 2020,

au Val de la Haye avec Etienne HEBERT,

à Sahurs avec Thierry JOUENNE

et à Saint-Pierre-de-Manneville avec Stéphane PIGACHE le 11 janvier 2020.

L'année 2020 à Hautot-sur-Seine

Préparation de la succession : achat de la prochaine écharpe de Maire

Inondations des 11 et 12 mars 2020 à Hautot-sur-Seine

Lors des élections municipales du 15 mars 2020 deux listes se présentent :

ENSEMBLE POUR HAUTOT SUR SEINE AUJOURD’HUI ET DEMAIN avec Jean-Louis ROUSSEL, adjoint sortant comme tête de liste.

Paris Normandie du 3 janvier 2020 : l’adjoint Jean-Louis Roussel brigue le siège de maire

Après dix ans à la tête de la plus petite commune de la Métropole, le maire Jean-Bernard Seille ne se représentant pas, Jean-Louis Roussel, adjoint aux affaires scolaires, enseignant à l’université de Rouen, vise la succession. Il mènera la liste « Ensemble pour Hautot » avec deux autres adjoints (Alain Langlois et Christiane Soudé) et trois conseillers de l’équipe actuelle. Des femmes et des hommes, investis dans la commune à divers titres, complètent la liste et apportent leurs idées, leur temps et le renouveau nécessaire. Un travail d’équipe : Jean-Louis Roussel insiste sur le fonctionnement collégial et sur la complémentarité : « On est plus intelligents à plusieurs. Être maire n’est pas une affaire personnelle, mais un travail d’équipe. Nous avons la compétence et la disponibilité. La commune reste l’échelon qui a encore la confiance des habitants. Faisons vivre la démocratie locale et soyons à l’écoute de chacun. » Selon l’équipe, les grands travaux réalisés ces dernières années l’ont été grâce à une gestion rigoureuse, sans augmentation des impôts. La situation financière est saine et permet d’envisager des travaux. « Nous avons réalisé le vaste chantier de rénovation de l’école. Il faut maintenant garantir le fonctionnement pérenne de l’école maternelle et élémentaire. Nous devons prévoir le renouvellement des équipements, surtout avec l’augmentation attendue de la population. » Concernant le château auquel les habitants sont très attachés, « des travaux de sécurisation du bâtiment et du parc sont à prévoir pour assurer la sauvegarde de l’ensemble. » Côté environnement, « la question des déplacements vers Rouen, la protection des espaces naturels, les risques industriels doivent être traités au sein de l’intercommunalité et de la Métropole », indique Jean-Louis Roussel. L’équipe s’engage également à mieux informer la population, à soutenir les associations contribuant au « vivre ensemble » et les nouveaux projets pour toutes les générations afin qu’Hautot-sur-Seine demeure ce village où il fait bon vivre.

HAUTOT SUR SEINE MA COMMUNE SAINE avec Boris DEMEULENAERE, comme tête de liste.

Paris Normandie du 4 février 2020 : Boris Demeulenaere dévoile son groupe et son programme

Tête de la liste « Hautot-sur-Seine, ma commune saine », Boris Demeulenaere a présenté un programme qui vise une nouvelle dynamique. Annoncée fin 2019, la liste « Hautot-sur-Seine, ma commune saine » conduite par Boris Demeulenaere est entrée dans le vif du sujet en dévoilant la composition du groupe et un programme qui vise « une nouvelle dynamique, partage, transparence et concertation ». À 46 ans, le candidat qui brigue le fauteuil de maire de la plus petite commune de la Métropole (430 habitants) a su s’entourer de dix candidats, dont le plus jeune est âgé de 29 ans et le doyen de 70 ans, avec un noyau d’actifs et quadragénaires. Pas question pour le chef de file que la commune reste cantonnée au rôle de « Petit poucet » : « Pour que le village rayonne, soyons-en les acteurs », lance-t-il. En sept chapitres, le programme aborde l’environnement, la sécurité, la solidarité, l’attractivité, la gestion, le patrimoine communal ainsi que l’intercommunalité. Partisan de mesures concrètes, le candidat estime que les actions éco responsables sont à mettre en œuvre sans tarder avec la création de jardins partagés ou des replantations d’arbres. « Nous souhaitons également entrer dans l’ère de la bienveillance entre générations en mettant en place un système de livraison de courses pour nos aînés et les personnes dépendantes. » Enfin, il estime qu’il est nécessaire d’amplifier l’entraide entre communes limitrophes afin de conserver et développer la crèche, le centre aéré, le sport, l’artisanat.

Les onze candidats de la liste ENSEMBLE pour HAUTOT sur SEINE sont élus.

La pandémie de la Covid19 entraine la mise en place du premier confinement du 17 mars 2020 à 12 h au 11 mai 2020. En raison de la crise sanitaire, la loi du 23 mars 2020 pour faire face à l'épidémie de COVID-19 a notamment prévu que les conseillers municipaux et communautaires, élus au premier tour, entreraient en fonction à une date ultérieure. Suite aux intempéries entre le 10 et 13 mars 2020, une demande de classement de la commune en état de catastrophe naturelle est envoyée.

 

Toutes les manifestations sont annulées. La confection locale de masques est réalisée pour palier à leur pénurie. La rentrée scolaire du 12 mai 2020 a été des plus poignante.

Un décret publié au Journal officiel du 15 mai 2020 fixe la date d'entrée en fonction des conseils municipaux élus au complet lors du premier tour des municipales au 18 mai.

Le Conseil Municipal installé le 25 mai 2020, est composé de  Rosine CAQUELARD, Catherine (CARON) LANGLOIS, Christophe CERQUEIRA, Corinne FOURNIER, Roger JEAN, Alain LANGLOIS (1er Adjoint), Jean Louis ROUSSEL (Maire), Marc DEGRAVE (2ème Adjoint), Gilbert PILU, Christiane (FERCOQ) SOUDE (3ème Adjointe) & Roger TOUZE.

Paris Normandie du 29 mai 2020 : Municipales 2020. Jean-Louis Roussel, élu maire d’Hautot-sur-Seine

Jean-Louis Roussel, maire d’Hautot-sur-Seine, et son équipe municipale ont été élus lundi 25 mai 2020. Le conseil municipal d’installation de l’équipe élue le 15 mars dernier s’est déroulé lundi 25 mai, salle Maurice-Brunel, dans le parc du château. La mairie était trop petite pour accueillir les participants dans le respect des règles de distanciation. Jean-Bernard Seille, maire sortant qui ne se représentait pas a effectué, selon l’usage, l’appel des nouveaux élus. Il a ensuite cédé sa place de président de séance au doyen d’âge, Roger Jean. Jean-Louis Roussel a été élu maire. Le conseil a ensuite procédé à l’élection de trois adjoints, Alain Langlois (travaux), Marc Degrave (finances) et Christiane Soudé (affaires sociales). Le prochain conseil, prévu le jeudi 4 juin, statuera sur les questions budgétaires et la mise en place des commissions.

L'année 2020 à Hautot-sur-Seine

Alain LANGLOIS, Jean Louis ROUSSEL (Maire), Marc DEGRAVE et Christiane SOUDE

Le Conseil Municipal du 25 juin 2020 choisit pour noms des voiries du lotissement du Clos des Buissons incluant l’allée de l’Ancien Vignoble, la rue Louis Lézurier de la Martel et l’impasse Yves-Pierre Boulongne.

Le Maire de Rouen Nicolas Mayer-Rossignol a été élu, le 15 juillet 2020, Président de la Métropole Rouen Normandie, à l’issue du premier conseil métropolitain après les élections municipales du 28 juin. Il succède à Yvon Robert en poste depuis 2019.

L'année 2020 à Hautot-sur-Seine

Petit journal d’Hautot n°1 de septembre 2020 : un nouvel espace jeu

Après vingt ans de bons et loyaux services, l’ancienne structure de jeu dans la cour de l’école n’était plus accessible aux enfants pour des raisons de sécurité. Le conseil municipal a voté l’achat d’une nouvelle structure. Elle sera installée au mois de septembre.

L'année 2020 à Hautot-sur-Seine

Le Maire de Vatteville-la-Rue Jacques Charron a été élu, le 15 octobre 2020, Président du Parc naturel régional des boucles de la Seine Normande à l’issue du premier comité syndical après les élections municipales du 28 juin. Il succède à Jean-Pierre Girod en poste depuis 2008.

Le second confinement est mis en place du 30 octobre 2020 au 15 décembre 2020, les Conseils Municipaux se tiennent désormais à huit-clos en visioconférence. Gilbert PILU démissionne du Conseil Municipal.

Collège du Cèdre à Canteleu : Un élève de 4°4 porte-drapeau à la cérémonie du 11 novembre

Jordan Vincent, élève de 4°4, a réalisé un stage du lundi 2 au vendredi 6 novembre à la mairie d'Hautot-sur-Seine. Monsieur Roussel, maire d'Hautot-sur-Seine, a proposé à Jordan, dans le cadre de son stage dans les espaces verts, de rénover le monument au mort. Voici son travail avec une photo avant/après. Travail de Jordan Vincent. De plus, Jordan a accepté d'être porte-drapeau de la commune rendant ainsi hommage, au nom de la Nation française, aux combattants et aux disparus. Nous félicitons Jordan pour son travail et son engagement.

Le Conseil Municipal du 19 novembre 2020 décide de mettre en vente la « maison du CCAS » située au 25 rue Saint-Antonin.

Paris Normandie du 11 décembre 2020 : Manœuvre d’« évitage » en pleine Seine pour le « Maran Odyssey »

Jeudi 10 décembre 2020, le vraquier a fait un demi-tour spectaculaire à hauteur de Hautot-sur-Seine. Manœuvre délicate dans la matinée du jeudi 10 décembre 2020 sur la Seine, à hauteur de Hautot-sur-Seine. Accompagné par trois remorqueurs de TSM et guidé par quatre pilotes de Seine, le « Maran Odyssey » a évité (autrement dit effectué un demi-tour) avec de repartir vers le large. Trop grand pour franchir le canal de Suez : Ce navire « capezie », trop grand pour franchir le canal de Suez ou celui de Panama, avait remonté la Seine samedi dernier. Le vraquier de 289 mètres de longueur pour 45 mètres de large a accosté au terminal Sea Invest, à Grand-Couronne, pour y décharger 60 000 tonnes de charbon en provenance de Richards Bay, en Afrique du Sud.

Photographies du Port de Rouen
Photographies du Port de Rouen
Photographies du Port de Rouen
Photographies du Port de Rouen

Photographies du Port de Rouen

Trois remorqueurs sont nécessaires pour la manœuvre d'évitage : RMT PENFRET à l'arrière, CAPITAINE LOUIS THOMAS à l'avant et TSM LOCH sur le coté gauche

L'année 2020 à Hautot-sur-Seine

Le PETIT JOURNAL D’HAUTOT prend la suite de

L’ECHO D’HAUTOT et d’INFOS D’HAUTOT-SUR-SEINE

(photomontage de Pierre Lemarchand)

L'année 2020 à Hautot-sur-Seine
Partager cet article
Repost0
31 décembre 2019 2 31 /12 /décembre /2019 06:57
L'année 2019 à Hautot-sur-Seine
L'année 2019 à Hautot-sur-Seine
L'année 2019 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 16 janvier 2019 : Le slam du premier adjoint

En l’absence pour raison de santé, du maure Jean-Bernard Seille, c’est son premier adjoint, Alain Langlois, qui s’est exprimé au nom de la municipalité, dans le cadre de la cérémonie des vœux qui se tenait, samedi 12 janvier dans l’enceinte du château d’Hautot. Devant un parterre composé d’habitants et d’élus, au nombre desquels les sénatrices Nelly Tocqueville et Catherine Morin-Desailly et la députée Sira Sylla, Alain Langlois a tenu, à présenter, un à un, les membres de l’équipe municipale « qui œuvrent tout au long de l’année afin qu’il fasse bon vivre dans la commune ».

Revenant sur le bilan des changements engagés en 2018 et ceux à venir en 2019, il a salué « la fin du chantier de l’école au bénéfice de ses 40 élèves, le projet de construction de 12 nouveaux logements, le remplacement de certains éclairages publics par des dispositifs moins énergivores ou encore la poursuite de la mise en conformité sécurité et accessibilité de certains bâtiments ». Par ailleurs, Alain Langlois n’ pu s’empêcher de commenter avec l’actualité en déclamant un poème de sa composition : « Pas d’parti politique, juste celui d’la logique, j’suis au service d’habitants depuis plis d’40 ans ! M. l’Président, est-ce que tu m’entends ? Car même si tu m’écourte eh bien j’en doute … Prends pas d’ton arrogant ni un air méprisant même si ton gouvernement est trop intelligent […] Le porte-parole Griveaux il nous prend pour des veaux, on pique les animaux, ruade et coups de sabots […] Aux prochaines élections, sûrement un vote sanction, pour les européennes je sens monter la haine … ». Invitée à s’exprimer à l’issue de ce pamphlet, la députée Sira Sylla aura ces mots : « La proximité est importante … Je comprends les revendications des gilets jaunes. Je reconnais que le Président et les ministres n’ont pas su écouter les maires, les députés, les citoyens … C’est pour cela que nous devons participer au grand débat. Cette crise est une opportunité pour retrouver une cohésion, on peut y arriver ! ».

L'année 2019 à Hautot-sur-Seine
L'année 2019 à Hautot-sur-Seine
L'année 2019 à Hautot-sur-Seine
L'année 2019 à Hautot-sur-Seine
L'année 2019 à Hautot-sur-Seine
L'année 2019 à Hautot-sur-Seine

Lors du Conseil Municipal du 15 mars 2019, un point est fait sur les travaux d’accessibilité. L’Agenda d’accessibilité a été approuvé par la Préfecture au mois de janvier. Les autorisations d’urbanismes sont en cours d’élaboration. Les premiers travaux sont la création de toilettes accessibles à la Salle Maurice Brunel et au Château, et la création de places de parking réservées.

Dans le cadre d’un stage de deux semaines à Petit-Couronne, je reçois le 22 mars 2019 une délégation de 8 élus des villes de Tabou et de San Pedro de la République de Côte d'Ivoire, dont Alfa Sidibe, pour leur présenter le fonctionnement d'une petite commune, avec une visite rapide des équipements communaux.

Achat de l’exposition des peintres d’Hautot des 18 et 19 mai 2019

Le parc d’Hautot et la chapelle sous la neige de Geneviève Eggersdorfer

L'année 2019 à Hautot-sur-Seine
L'année 2019 à Hautot-sur-Seine
L'année 2019 à Hautot-sur-Seine
L'année 2019 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 22 mai 2019 : Nouveau look pour l’école

Avec l’inauguration des travaux de rénovation de l’école Maurice Genevoix, c’est le projet d’un mandat qui se concrétise.

Ils sont venus, ils étaient tous là, représentants de la Région, du Département, de la Métropole Rouen Normandie, vendredi 17 mai pour officialiser, enfin, le nouveau look de l’école Maurice-Genevoix, inaugurée en 1990 par Laurent Fabius, alors président de l’Assemblée nationale.

L’établissement qui compte une quarantaine d’enfants est le centre et le devenir de la plus petite commune de Seine-Maritime. Mais presque trois décennies après sa mise en fonction, plusieurs lois étant passées par là, vint le temps de penser à une mise aux normes Personnes à mobilité réduite (PMR), environnementales et énergétiques !

Jean-Bernard Seille, l’actuel maire, ne s’en cache pas : « Quand j’ai pris mes fonctions, je savais quel combat il allait falloir livrer. J’avoue que cela m’a motivé ! »

Un travail de longue haleine

Homme de dossiers, de chiffres, il n’aura en effet de cesse de « traquer la subvention », l’aide suprême pour boucler un budget qui, finalement se chiffrera à 615 000 €, une gageure pour un village de quelques centaines d’habitants.

« On avait quelques économies, effectuées sur les exercices municipaux précédents mais le compte n’y était pas. » État, Région, Département, Métropole ont donc été sollicités et ont, finalement, abondé à hauteur de 323 400 €. « On passera sur tous les aléas qui ont jalonné cette réalisation (défaut de certains prestataires, intempéries, retards dans les réponses aux demandes de subventions...), reconnaît le maire, pour ne retenir que le soutien des parents d’élèves, l’adaptabilité des enseignants et l’appui et le suivi de l’ensemble du conseil municipal ».

L'année 2019 à Hautot-sur-Seine
L'année 2019 à Hautot-sur-Seine

Lors du Conseil Municipal du 24 mai 2019, le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) de la Métropole Rouen Normandie est examiné avec l’aide des services de la Métropole et un support écrit contenant les spécificités de la commune. Le traitement des cavités souterraines est amélioré par rapport au PLU actuel de la commune. Des explications sont données sur l’Orientation d’Aménagement et de Programmation (la zone ouverte à l’urbanisation située à côté du cimetière). Pour d’éventuelles remarques sur des parcelles, il y a l’enquête publique qui va se dérouler du 19 aout à 1er octobre 2019, la Mairie de Hautot sur Seine étant un des sites d’accueil. Le Conseil approuve le PLUI avec une remarque concernant l’emplacement réservé n°4 situé en haut de la rue du Rouage.

Repas du 31 mai 2019 avec les membres actifs du Comité des Fêtes d'Hautot-sur-Seine

Le Conseil Municipal du 24 mai 2019 a désigné Jean-Bernard SEILLE titulaire et Jean Louis ROUSSEL suppléant comme représentant de la commune au comité de pilotage du site Natura 2000 « boucles de la Seine Aval » qui se réunit le 19 juin 2019 à Heurteauville. Les actions de ce site sont coordonnées par le Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande. Le comité de pilotage est composé des collectivités territoriales, des services de l’Etat, des représentants de propriétaires et d’usagers et d’associations.

L'année 2019 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 4 juillet 2019 : Au sein de la Métropole Rouen Normandie, le service de transport à la demande Filo’r évolue

Frédéric Sanchez, président de la Métropole Rouen Normandie, Marc Massion, vice-président en charge de la mobilité durable, et Nelly Tocqueville, vice-présidente en charge des petites communes ont présenté samedi 29 juin à la mairie du Val-de-la-Haye, les évolutions du transport à la demande Filo’r.

Ce service, géré par la société Keolis, lancé en 2011 par la Métropole, est la première expérience de transport à la demande à grande échelle réalisée en France. Il connaît un grand succès puisque les quarante-trois chauffeurs ont transporté dans leurs vingt-six minibus plus de 800 personnes en moyenne par jour, habitants des trente-sept communes rurales et périurbaines desservies. Néanmoins, la Métropole a souhaité répondre au mieux aux attentes des usagers. Après consultation, trois nouveautés majeures viennent renforcer ce service depuis le lundi 1er juillet. La fusion des zones de déplacements est passée de huit à cinq pour une meilleure mutualisation des moyens de l’exploitant et permettre une offre élargie ainsi que des temps de parcours réduits. Il y a désormais onze points d’échange, contre neuf précédemment, répartis dans les cinq zones, en correspondance avec les lignes régulières du réseau Astuce. Les modalités de réservation : la réservation la veille avant 19 h reste la règle, mais un usager pourra voir sa demande « greffée » sur une réservation déjà effectuée, mais non utilisée, sous réserve des places encore disponibles.

L'année 2019 à Hautot-sur-Seine

Le 9 juillet 2019, le bon pour accord est donné pour la réalisation des travaux d’accessibilité à l’entreprise Qualité Construction Rénovation. Il s’agit de la création de sanitaires à la Salle Maurice Brunel pour 21 150 Euros HT, du réaménagement des sanitaires du château pour de 14 250 Euros HT et de la Création d’une allée dallée au cimetière pour 14 250 Euros HT. Les autres travaux envisagés ne sont pas retenus.

Lors du Conseil Municipal du 4 octobre 2019, l’incendie de l’usine Lubrizol est évoqué pour l’absence totale de communication, l’absence d’information et une gestion de crise non satisfaisante. A Hautot, l’école a été fermée.

 

 

 

Paris Normandie du 3 décembre 2019 : la succession est ouverte

Avec une liste rajeunie, Boris Demeulenaere, 46 ans, est candidat pour succéder au maire qui ne se représente pas. Le maire Jean-Bernard Seille (élu en 2014) ayant choisi de ne pas briguer un second mandat, Boris Demeulenaere, 46 ans, se présente à la succession. Installé depuis sept ans dans la plus petite commune de la Métropole (430 habitants), ce père de famille, fonctionnaire territorial, est à la tête d’une liste sans étiquette de onze candidats avec pour slogan « Hautot-sur-Seine, ma commune saine ». Dans ce village des boucles de la Seine, où la mairie est grande comme une maison de poupée, le postulant estime qu’il est urgent d’exploiter le potentiel de la commune et d’être acteur de son destin. « Le groupe a commencé à travailler depuis le mois de mai. Avec une moyenne d’âge de 44 ans, nous voulons animer la commune, empêcher qu’elle devienne une cité dortoir », annonce le candidat. Il est conscient des atouts : une école récemment rénovée, de jeunes couples espérés dans un lotissement qui pourraient faire franchir la barre des 500 habitants d’ici un an.

Le Conseil Municipal du 13 décembre 2019 évoque les investissements à réaliser à l’école. Le jeu obsolète est à remplacer, la pelouse est à restaurer et les postes informatiques sont à remplacer. Ces équipements ne figurent pas au budget 2020, voté ce même jour, qui intègre le programme des travaux d’accessibilité. Ces dépenses sont à envisager après le vote du compte administratif 2019 avec la reprise du résultat.

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2018 1 31 /12 /décembre /2018 06:55
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 25 janvier 2018 : Sous le signe des économies

Le premier adjoint, Alain Langlois, aura bien tenté, avec sa traditionnelle déclaration en vers, de donner un aspect réjouissant à cette cérémonie des vœux 2018 mais l’assistance s’est vite rendu compte que l’exercice d’élu devient de plus en plis difficile. En cause, « les baisses récurrentes des dotations de l’Etat, a fustigé l’élu, rendant de plus en plus problématique l’élaboration de budgets tenant la route ». Propos qui seront ensuite repris par le maire, Jean-Bernard Seille, dénonçant au passage « la lourdeur administrative de certaines procédures » et le temps passe dans ce qu’il a qualifié de « paperasserie ». Néanmoins, un bilan a été dressé de l’année écoulée mettant en avant les travaux importants de la rénovation thermique de l’école, « réalisation qui devrait être terminée mais dont il reste encore 20% inachevés, à cause de diverses péripéties et, notamment administratives ». Les prévisions pour 2018 verront une « réduction de la voilure » avec le non-remplacement d’un employé municipal parti en retraite. « Le principal objectif restera la fin des travaux de l’école ainsi que la collecte des différentes subventions liées à ce projet afin d’être en capacité à rembourser le prêt relais qui avait été contracté pour cette opération ». Le belvédère de la zone d’évitement devrait être inauguré cette année alors qu’un appel à un bureau d’études spécialisé sera lancé en vue de programmer les travaux d’accessibilité dans divers site de la commune.

L'année 2018 à Hautot-sur-Seine
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine

Photographie des élus du canton de Canteleu aux vœux de Saint-Pierre-de-Manneville du 13 janvier 2018 :

De gauche à droite : Nelly TOCQUEVILLE sénatrice de la Seine Maritime (2014), David NION maire de Saint-Pierre-de-Manneville (2017), Etienne HEBERT maire du Val-de-la-Haye (2008), Jean-Bernard SEILLE maire de Hautot-sur-Seine (2010), David LAMIRAY conseiller départemental (2015) et maire de Maromme (2008), Mélanie BOULANGER maire de Canteleu (2014), Brigitte MANZANRES conseillère départemental (2015), Thierry JOUENNE maire de Sahurs (2014) et Didier MARIE sénateur de la Seine Maritime (2014)

Le Conseil Municipal du 30 mars 2018 autorise la signature d’une convention avec la Métropole sur le reversement des taxes d’électricité instaurée à compter du 1er janvier 2018, instaurée pour les communes de 2000 habitants et moins. Ce mécanisme fait suite au retrait de la commune du Syndicat Départementale d’Energie de la Seine Maritime (SDE76) voté le 2 juin 2017.

Le Conseil Municipal du 30 mars 2018 donne son accord pour la signature d’une convention avec la commune de Sahurs ayant pour objectif de définir les conditions dans laquelle les communes de Sahurs et de Hautot-sur-Seine joignent leurs efforts financiers pour l’organisation de l’accueil de loisirs des enfants à l’ALSH (Accueil de Loisirs Sans Hébergement) de Sahurs durant 7 semaines dans l’année (vacances scolaires) et les mercredis durant les périodes scolaires.

Le Conseil Municipal du 30 mars 2018 valide la mise en place du dispositif des titres-restaurant, pour les agents de la collectivité qui le souhaitent.

Lors du Conseil Municipal du 30 mars 2018, le Maire informe qu’il a commandé, après accord des adjoints, une expertise immobilière du local et des terrains enclavés dans le parc du château loués par bail commercial suite à une proposition d’achat. Un tour de table des élus présents laisse apparaître une position sans équivoque de refus de division de l’assiette foncière du parc qui pourrait compromettre une revente de l’ensemble parc château tel qu’il existe depuis au moins trois siècles.

Paris Normandie du 7 avril 2018 : Ce que Macron a dit aux élus locaux dans le huis clos de la préfecture de Rouen.

Coulisses. Le président de la république a profité de sa visite à Rouen, jeudi, pour rencontrer une vingtaine d’élus à la préfecture. Les dossiers locaux étaient au cœur de l’échange d’une heure et demie.

En  quittant le CHU de Rouen, puis la crèche Graffiti’s, jeudi en tout début d’après midi, la Vel Satis d’Emmanuel Macron n’a pas mis le cap sur l’Elysée. Le chef de l’Etat s’est accordé un moment à la préfecture où il a rencontré, à huit clos pendant une heure et demie, une poignée d’élus triés sur le volet. « Il y avait toutes les tendances politiques », confie l’un des participants. D’Yvon Robert, le maire PS de Rouen, à Pascal Martin, le président UDI du Département de la Seine-Maritime, en passant par le président de la Région, Hervé Morin, celui de la Métropole Rouen Normandie, Frédéric Sanchez, les maires de Buchy, Etretat, Hautot-sur-Seine (*) et Déville-lès-Rouen, et une dizaine de parlementaires (PCF, LREM, Agir et Les Centristes), le président de la République a trouvé face à lui des interlocuteurs en attente de réponses. « On a parlé de tous les sujets », témoigne le député Damien Adam (LREM). « Chacun a pu aborder les sujets qu’il voulait. C’était une discussion à bâtons rompus » ajoute Agnès Firmin-Le Bodo (Agir). « Aucune thématique n’a été mise de côté », note Sira Sylla (LREM). Au menu notamment, le contournement Est de Rouen. Emmanuel Macron a annoncé aux élus présents à la préfecture - dont certains sont des opposants historiques comme les communistes Hubert Wulfranc et Thierry Foucaud - que la décision de réaliser cet équipement, qui sera annoncée en juin, privilégiera le scénario 2 du rapport du Conseil des orientations des infrastructures. Un scénario qui stipule une réalisation à l’horizon 2022. Autre sujet abordé, celui des mineurs non-accompagnés auxquels sont confrontés es Départements. Emmanuel Macron a annoncé aux élus - particulièrement Pascal Martin, qui doit gérer ce dossier délicat - que des mesures seront très prochainement dévoilées. « Les financements seront repris par l’Etat et les Départements continueront de traiter les dossiers », souligne Damien Adam. Actualité oblige, le train a été au cœur des discussions également. A Hervé Morin, qui proposait une ouverture à la concurrence des infrastructures ferroviaires, Emmanuel Macron a répondu par la négative. Tout comme il a « fermé la porte », selon un participant, à l’idée d’une régionalisation des Grands ports maritimes du Havre et de Rouen. Le chef de l’Etat a promis de jeter un œil sur le dossier de création d’une Faculté dentaire à Rouen, un dossier défendu par Damien Adam. Quant à Xavier Batut, il a évoqué les fermetures de classes et les aides pour la ruralité. « Il est un président qui connait ses dossiers et qui veut agir pour la ruralité, estime le député de la majorité. Il nous a écoutés, on a échangé, je crois en sa volonté d’agir pour le monde rural », ajoute Gérard Colin, le président de la Communauté de communes de la Côte d’Albâtre.

(*) J’ai interpellé le président sur la complexité des dispositifs de subvention, j’ai été impressionné par le regard perçant du Président lorsqu’il vous serre la main.

Le Conseil Municipal d’Hautot-sur-Seine a la douleur de vous faire part du décès de Monsieur Guy THOUARY Conseiller Municipal. Une cérémonie religieuse aura lieu en l’église Saint-Antonin d’Hautot-sur-Seine le lundi 6 août 2018 à 15 heures. Le Conseil Municipal du 28 septembre 2018 rend hommage à Guy Thouary en respectant une minute de silence. Le Maire lit le message que Mme Geneviève Thouary a adressé au Conseil et rappelle l’implication de Guy dans les différentes réunions de travail du conseil et en tant que représentant de la commune, en particulier au Parc naturel régional des boucles de la Seine normande.

L'année 2018 à Hautot-sur-Seine

Journée porte ouverte du 22 septembre 2018 : présentation de la fresque

De gauche à droite : Alain LANGLOIS, Christiane SOUDE, Roger JEAN, Jean-Bernard SEILLE, Danielle, Jean-Claude HUE, Catherine CARON-LANGLOIS, Bernard OBERMOSSER et Jean-Louis ROUSSEL

Le Conseil Municipal du 28 septembre 2018 valide la demande d’Agenda d’accessibilité programmée (Ad’ap) concernant les sept bâtiments communaux et le cimetière. La société ACCENOMIE, qui  a réalisé l’Ad’ap à partir des diagnostics réalisés en 2016 et de ses propres visites sur site, est retenue pour le montage des autorisations de travaux et l’assistance à maîtrise d’œuvre pour une mission complète. L’Ad’ap, qui s’étale sur deux ans, sera envoyé à la Préfecture pour approbation. Le montant total des travaux estimé à environ 50 000 Euros TTC, hors aléas. Le maire est chargé de faire les démarches pour obtenir des subventions pour compléter le financement du programme des travaux d’accessibilité.

L'année 2018 à Hautot-sur-Seine
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine

Repas des Ainés du 28 octobre 2018

L'année 2018 à Hautot-sur-Seine
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine

Repas d’Halloween au bénéfice de la coopérative scolaire organisé par l’association Hautot’Mômes

L'année 2018 à Hautot-sur-Seine
L'année 2018 à Hautot-sur-Seine

Centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918

En cette journée de commémoration du centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre, la municipalité d’Hautot vous invite à célébrer, 100 ans après, la fin des combats. 100 ans après, qu’ont à nous dire les millions de morts, de blessés, de soldats, de femmes, d’enfants, de familles qui ont enduré la Première Guerre mondiale dans le monde entier ? Quel sens donné à ce traumatisme mondial dans le monde d’aujourd’hui ? Que transmettre à nos enfants ? A quoi cela sert-il de se souvenir ? Pour cette commémoration du centenaire de l’Armistice, la municipalité d’Hautot a souhaité proposer un moment de partage, de recueillement le dimanche 11 novembre à 11 heures. Nous partirons en cortège de la Mairie jusqu’au monument aux morts pour l’hommage auquel participeront les élèves de l’école publique. Cette cérémonie est suivie d’un pot de l’amitié Salle Maurice Brunel. 

Le mardi 13 novembre 2018, l’Inspectrice de l’Éducation Nationale de la circonscription de Canteleu, organise une réunion sur l’organisation des écoles de la boucle de Seine. La perspective du passage de l’école du Val-de-la-Haye de 3 à 2 classes est mise en avant pour accélérer le rapprochement entre Hautot-sur-Seine et Val-de-la-Haye. C’est finalement la fermeture de l’école Hector-Malot de Dieppedalle décidée en mars 2019 qui éloignera ce spectre.

L’Accord de Rouen pour le climat est signé le 29 novembre 2018.

Il y a eu l’accord de Paris pour le climat, en 2015, il y a désormais l’accord de Rouen. Lancé par la Métropole Rouen Normandie, en partenariat avec le WWF ((World Wide Fund for nature) et l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), il achève et synthétise l’année de Cop 21 locale, déclinaison à l’échelle rouennaise de la conférence internationale sur le climat. La situation est catastrophique, rappelle Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel présent pour l'occasion. Le travail qui a été fait avec l'accord de Rouen est remarquable.

De Gauche à Droite : Yvon Robert maire de Rouen, Laurent Fabius président du Conseil constitutionnel, Frédéric Sanchez président de la Métropole Rouen Normandie, Manuel Pulgar-Vidal président de la COP20, Emmanuelle Wargon secrétaire d'État à la transition écologique et Guillaume Coutey maire de Malaunay.

Le Conseil Municipal du 14 décembre 2018 est informé des travaux envisagés par la Direction de l’Eau de la Métropole. En janvier 2019 un maillage sera réalisé rue des Farceaux avec la création d’un hydrant. Il sera possible de créer de nouveaux branchements pour les résidents situés en contrebas de la rue des Farceaux. 

Le Conseil Municipal du 14 décembre 2018 est informé sur l’évolution de l’urbanisme sur la commune. Un projet de lotissement de 13 parcelles et la mise en vente de deux autres terrains à bâtir sont en cour d’instruction pour être conforme avec le Plan Local d’Urbanisme. L’organisation opérationnelle départementale de la défense incendie, en vigueur depuis le 1er janvier 2017, a un impact sur les autorisations d’urbanisme portant sur les bâtiments et terrains éloignés des hydrants, le Maire informe qu’une démarche précontentieuse est en cours sur un projet.

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2017 7 31 /12 /décembre /2017 06:51
L'année 2017 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 12 janvier 2017 : Le château d’Hautot, un cadre grandiose pour les vœux

Hautot-sur-Seine. Le maire a remercié les habitants pour leur participation à la vie du village. « Ce que veulent les gens c’est du concret ! ». Jean-Bernard Seille a ainsi débuté son discours de bienvenue aux habitants et aux élus du canton, lors de la traditionnelle cérémonie des vœux qui s’est tenue dans l’enceinte du château. En adressant ses souhaits de « concorde » à ses concitoyens, le premier édile a voulu rappeler que, loin des beaux discours ou des promesses en l’air, ce qui compte le plus pour ses administrés c’est le travail rendu, vérifiable sur pied ! Ainsi, a-t-il fait état des gros travaux de réhabilitation et de rénovation thermique de l’école, ainsi que de la construction d’un nouveau préau sur pilotis. « Ce chantier se monte à près de 600 000 €, alors que les recettes municipales sont d’environ 300 000 €. ». Le travail du maire et de son équipe aura été d’aller chercher les subventions, là où il est possible d’en trouver. Se réjouissant de l’augmentation de la population communale (223 villageois en 1977, 409 aujourd’hui), Jean-Bernard Seille a salué la participation de ses administrés à certaines opérations qui requéraient de la main-d’œuvre. « C’est le propre des petites communes. Elus et habitants sont proches. Du concret et de la proximité, loin des postures. C’est ce qui nous permet d’avancer ».

L'année 2017 à Hautot-sur-Seine

La citation du maire lors des vœux de 2017 à l’attention du député sortant : "ON NE PEUT VAINCRE SA DESTINEE " (Phèdre de Racine, Acte IV scène 6)

L'année 2017 à Hautot-sur-Seine
L'année 2017 à Hautot-sur-Seine

Visite à Rouen le vendredi 3 février 2017 du Premier Ministre Bernard Cazeneuve. Je fais partie des élus invités à assister au discours tenu au 8ème étage de l’immeuble Vauban à Rouen. Dans un discours rempli d’allusions partisanes le Premier Ministre a confirmé que l’aménagement de la vallée de la Seine, était bien une priorité gouvernementale : « Il y a une mobilisation totale du gouvernement pour faire rayonner la vallée de la Seine ».

Election présidentielle de 2017 : parrainage d’Emmanuel Macron

Photographie prise par Damien Adam

Le Conseil Municipal du 3 mars 2017 donne un avis favorable sur le projet de PLU, préalablement à son arrêt en Conseil Métropolitain, le Conseil Municipal en date du 21 décembre 2012, a prescrit l’élaboration du PLU (Plan Local d’Urbanisme) et fixé les modalités de concertation. La Métropole Rouen Normandie en date du 20 avril 2015, a repris la procédure d’élaboration du PLU.

Achat de l’exposition des peintres d’Hautot des 13 et 14 mai 2017

Photo de "famille" de Claire Lézé-Schmite

Lors du Conseil Municipal du 2 juin 2017, un point est fait sur la mise en place de l’Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP). La commune a fait faire les diagnostics d’accessibilité des bâtiments communaux et du cimetière par DEKRA en décembre 2015. L’agenda d’accessibilité n’a pu être établi, les élus n’ayant pas les compétences techniques pour le faire. Le Maire a contacté un bureau d’études spécialisé pour analyser les diagnostics et établir l’Agenda d’Accessibilité Programmée. Les travaux en cours de rénovation de l’école comprennent une mise aux normes de l’accessibilité des bâtiments.

Le conseil de la Métropole Rouen Normandie a approuvé par une délibération du 26 juin 2017, le transfert du siège de la Métropole à l’immeuble 108 situé allée François Mitterand à Rouen.

Rythmes scolaires : passage à la semaine de 4 jours.

Rouen, le 10 juillet 2017, l’inspectrice d’académie à Monsieur le Maire :

« Vous m’avez saisie récemment d’une demande d’organisation de la semaine scolaire sur 4 jours à compter de la rentre scolaire 2017. Après étude de votre dossier, j’ai l’honneur de vous faire savoir que j’émets un avis favorable. » Catherine BENOIT-MERVANT

A l’occasion de l’élection du nouveau Président de la République le 7 mai 2017, le débat sur les rythmes scolaires a été relancé. Le Conseil Municipal du 2 juin 2017 a demandé le retour à la semaine de quatre jours et l’abandon les Temps d’Activités Périscolaires (TAP) le vendredi après midi.

Suite au retour à la semaine de quatre jours, les horaires du personnel des écoles ont été maintenus pour faire face à la charge de travail occasionnée par la hausse des effectifs.

Le Comite des Fêtes s’est réuni en assemblée générale le 16 août 2017 en présence du Maire.

Lors du Conseil Municipal du 6 octobre 2017,  le Maire propose de transférer au département l’acte de propriété du bois communal qui date de 1576, les comptes de la paroisse qui datent de 1704 à 1793, les registres de délibérations de plus de cent ans dont les cahiers de doléances de 1789 et les registres d’état civil de plus de cent ans qui démarrent en 1680. Un résumé des délibérations d’une cinquantaine de pages a été fait par le Maire sur la période 1790 à 2014 pour garder en Mairie un historique de la commune. L’obligation de dépôt aux Archives départementales des archives anciennes des communes de moins de 2 000 habitants est la règle.

Le Conseil Municipal du 6 octobre 2017 donne son accord pour la signature d’une convention de mise à disposition d’un agent communal pour 4/35ème par semaine pour les réparations et l’entretien des bâtiments communaux  avec la commune de Sahurs.

L'année 2017 à Hautot-sur-Seine
L'année 2017 à Hautot-sur-Seine
L'année 2017 à Hautot-sur-Seine

Repas des Cheveux d’Argent du 12 novembre 2017

Suite à l’enquête publique qui s’est déroulée du 28 août au 26 septembre 2017, le Plan Local d’Urbanisme de la commune a été adopté par la Métropole Rouen Normandie le 18 décembre 2017, la Métropole a également voté le périmètre du droit de préemption urbain qui s’applique sur la commune. 

Le Plan Local d’Urbanisme de la commune comprend en particulier une orientation d'aménagement et de programmation (OAP) concernant la zone ouverte à l’urbanisation et neuf emplacements réservés où  il est impossible de réaliser un aménagement autre que celui inscrit dans le document d’urbanisme.

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 06:49
L'année 2016 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 19 janvier 2016 : Des vœux sous forme d’escale touristique

Le maire, Jean-Bernard Seille, a profité de la cérémonie des vœux pour faire la promotion du château : Quoi de plus naturel pour faire la promotion d’un lieu que d’inviter les personnalités politiques et institutionnelles à s’y réunir ? Ce fut le cas pour la traditionnelle cérémonie des vœux du maire et de son conseil municipal aux corps constitués et aux administrés. Réserves sur la Métropole : Ainsi, revenant sur les réalisations effectuées en 2015 et celles projetées pour 2016, Jean-Bernard Seille a mis l’accent sur l’attrait touristique de sa commune. « Hautot-sur-Seine s’installe comme une étape importante de promenade si l’on en juge par les milliers de personnes qui la traversent. La piste verte construite en bord de Seine y est certainement pour beaucoup, de même que l’ouverture du restaurant « Chez Tonton », seul commerce de la commune, ainsi que l’attirance pour les activités qui se déroulent au château. En effet, séminaires, cérémonies privées, salons et expositions se succèdent dans cet endroit que nous nous devons de garder en état, voire d’améliorer. » Le premier édile en a également profité pour rappeler l’importance de plus en plus probante de la Métropole Rouen Normandie dans la vie des petites communes, émettant toutefois quelques réserves. « Prenons garde de ne pas aller vers plus de bureaucratie pour des gains budgétaires qui restent à démontrer ! » Ce à quoi, Guillaume Bachelay, député présent, a utilisé une métaphore sportive pour répondre à ces inquiétudes : « Les communes de l’agglo sont comme dans le foot. Elles fonctionnent avec des fondamentaux. Vous les avez ! Mais pour avancer, il faut des partenaires comme une équipe à besoin de tous ses joueurs. La Métropole est l’un d’eux ».

L'année 2016 à Hautot-sur-Seine
L'année 2016 à Hautot-sur-Seine
L'année 2016 à Hautot-sur-Seine

La citation du maire lors des vœux de 2016 : " Le pouvoir émanant de la force de quelques-uns, remplacé par la tyrannie émanant de la faiblesse de tous. Voici le destin naturel d'une démocratie mal instruite. " (L'avocat du diable de Philippe Bartherotte)

L'année 2016 à Hautot-sur-Seine

Décès le 11 janvier 2016 à l’âge de 80 ans de Jules PRINGAULT, maçon, Conseiller municipal de 1971 à 1983. Il repose au cimetière d’Hautot-sur-Seine.

Elaboration du PLU de Hautot-sur-Seine : réunion publique 24 février 2016 de présentation du zonage et du règlement écrit.

Le Conseil Municipal du 25 mars 2016 donne son accord pour la signature d’une convention de moyens et d’objectifs avec l’Association VOIX SUR SEINE. L'Association s'engage à organiser un festival de chant choral annuel en partenariat avec les communes de Saint-Pierre-de-Manneville, Sahurs, Hautot-sur-Seine et Val-de-la- Haye. Pour leurs parts, les communes s'engagent à soutenir financièrement la réalisation de cet objectif, y compris les moyens de fonctionnement qu'il requiert.

Le Conseil Municipal du 25 mars 2016 est informé que le CLIC du Cailly (Centre Local d’Information et de Coordination) comprend désormais également les quatre communes de la boucle (Saint-Pierre-de-Manneville, Sahurs, Hautot-sur-Seine et Val-de-la-Haye). Le CLIC répond gratuitement aux questions concernant les services et les aspects de la vie quotidienne des personnes de plus de 60 ans du secteur.

Le Conseil Municipal du 18 mai 2016 attribue les marchés de la rénovation thermique et de la mise aux normes du groupe scolaire Maurice Genevoix répartis sur neuf lots, suite aux avis favorables de la Commission d’Appel d’offres réunie le 18 mai 2016, après une consultation en procédure adaptée lancée en date du 15 avril 2016, pour un total de 532 506,04 € Euros TTC. Le résultat de l’appel d’offres permet de provisionner un montant d’environ 30 000 Euros TTC de travaux supplémentaires correspondant à la différence entre le montant budgété et le résultat de l’appel d’offres.

 

Déclaration à la préfecture de la Seine-Maritime le 25 mai 2016 de l’association THAIMAI. Objet : promouvoir le toucher bienveillant par le massage, sensibiliser dès la petite enfance, organiser des actions de proximité en ruralité, prévenir le risque d'isolement des populations vieillissantes.

L'année 2016 à Hautot-sur-Seine

Voix sur Seine 7ème Festival de CHANT CHORAL - dimanche 26 juin 2016

Photographie des maires de la boucle : de gauche à droite Jean-Bernard SEILLE maire de Hautot-sur-Seine, Thierry JOUENNE maire de Sahurs, Etienne HEBERT maire du Val-de-la-Haye et Nelly TOCQUEVILLE maire de Saint-Pierre-de-Manneville

Paris Normandie du 30 juin 2016 : Bistrot gourmand

À Hautot-sur-Seine, le restaurant « Chez Tonton » accueille ses clients dans le parc du château. Installés dans l’ancienne charreterie du château, Christophe Goujon et sa conjointe Delphine ne regrettent pas le choix qu’ils ont fait il y a un an. « Un restaurant dans le village, j’en ai eu l’idée dès que j’ai commencé à m’intéresser au patrimoine de la commune », se souvient Christophe. « Tout de suite, je me suis imaginé ce que je pourrais tirer de ces vieilles pierres ». Quelques mois de travail plus tard, « Chez Tonton » a ouvert sa table aux touristes, aux riverains, aux hommes d’affaires. Dans un décor enchanteur, celui du parc du château, le restaurateur dispose de tables pour trente couverts à l’intérieur et l’équivalent en terrasse. Seul commerce de la commune, la cuisine qui est servie est originale, en quantité et en qualité. Tout est fait maison, notamment les frites, dont raffolent ses visiteurs.

Lors du Conseil Municipal du 16 septembre 2016, le Maire évoque l’exposition consacrée à « L’épée médiévale de Hautot », qui a lieu du 15 septembre au 15 décembre 2016, dans le Hall du siège de HAROPA - Port de Rouen. Fin novembre 2014, une découverte archéologique de premier plan a eu lieu sur le chantier d’agrandissement du cercle d’évitage de Hautot-sur-Seine. Une épée a été sortie des eaux du fleuve lors des travaux de dragage. David Toullalan, pilote maritime, supervisait la manœuvre nautique lorsqu’une pelleteuse montée sur un ponton a exhumé des eaux une épée en fer. Le pilote rouennais a récupéré l’épée après avoir convaincu les membres de l’équipage de la nécessité de faire part de cette découverte fortuite aux services de l’État.

Longue de 104 cm, l’arme date de l’époque médiévale, du XIIIe siècle.

Lors du Conseil Municipal du 16 septembre 2016, les modalités de suivi des travaux de rénovation de l’école Maurice Genevoix sont précisées. Le suivi de l’opération est assuré par Alain Langlois pour les réunions de chantiers et les relations avec l’architecte, par Jean-Louis Roussel pour les relations avec les enseignants et les parents et le Maire pour le suivi administratif et le financement de l’opération. L’architecte est assisté par l’APAVE pour les problèmes techniques. Les comptes rendus de chantier réalisés par l’architecte sont communiqués à l’ensemble des conseillers municipaux par messagerie.

Le Conseil Municipal du 16 septembre 2016 approuve le procès-verbal de transfert des biens et installations de la commune de Hautot sur Seine à la Métropole Rouen Normandie dans le cadre du transfert de compétences lié à la création de la Métropole.

Le Conseil Municipal du 16 septembre 2016 vote la dissolution du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) avec effet au 01/01/2017, acte la dévolution de l’actif et du passif du CCAS au bénéfice du budget primitif de la commune en particulier la maison située rue Saint Antonin. La loi n°86-17, du 6 janvier 1986 avait obligé chaque commune à créer un centre communal d'action sociale (CCAS). Dans les communes de taille modeste, cette obligation légale conduit à de lourdes charges de confection des budgets et des comptes, même en l'absence de toute opération financière ou d'opérations significatives.

Lors de la journée des Plans Particuliers de Mise en Sureté (PPMS) du Jeudi 13 octobre 2016 à l’école d’Hautot, l’exercice a lieu de 10h00 à 11h00 avec pour scénario choisi « la présence d’un groupe armé dans la commune » avec la participation du Maire. Pour les classes maternelles, la situation est présentée de façon ludique pour ne pas angoisser inutilement les enfants.

Assemblée Générale de l’Association Départementale des Maires de Seine Maritime (ADM76)

du 3 décembre 2016 à l’Hôtel du Département

Nous avions le plaisir de recevoir cette année, Agnès LE BRUN, Vice-présidente de l’AMF et Maire de Morlaix, qui a dressé un état des activités de votre association nationale notamment en matière d’Education. Après le rapport moral présenté par Denis MERVILLE et le rapport financier par Alain BAZILLE, Pascal MARTIN, Président du Département de la Seine-Maritime ainsi que Nicole KLEIN, Préfète de la Seine-Maritime ont pris la parole lors de ce rassemblement annuel auquel 400 maires se sont déplacés.

Le Conseil Municipal du 9 décembre 2016 approuve le recours à un « prêt relais subventions » d’un montant de 250 000 Euros pour payer les factures des travaux de la rénovation du groupe scolaire, en attendant le versement des subventions qui se montent à un total de 317 740 Euros.

Le Conseil Municipal du 9 décembre 2016 approuver le projet de réfection du système incendie du château pour un montant de 24 265,58 Euros TTC, établi sur la base d’un devis, suite à la visite de la sous-commission départementale de sécurité en date du 13 août 2015 qui a fait l’objet d’un procès verbal préconisant une mise à niveau du système incendie du château.

Photographie le 10 décembre 2016 de Pascal Fromentin du Noël du Vallée de Seine Football Club au château d’Hautot-sur-Seine. La municipalité compense sa modeste contribution aux finances du club, par la mise à disposition du château pour les assemblées générales.

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 06:47
L'année 2015 à Hautot-sur-Seine
L'année 2015 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 16 janvier 2015 : Cérémonie des vœux à Hautot-sur-Seine

Il n’était pas évident d’aborder les affaires de la commune au vu des événements qui ont frappé le pays ces derniers jours. Néanmoins, le maire, Jean-Bernard Seille, et son premier adjoint, Alain Langlois, ont tenu à dresser la liste des actions effectuées par la municipalité en 2014 et à évoquer celles qui s’opéreront au cours de 2015. « Les principaux chantiers viseront les économies d’énergie, l’embellissement du village, ainsi que la sécurité », a déclaré le premier adjoint. « Travaux de chauffage au château, d’isolation dans les logements communaux, de voirie sur le chemin de la crèche et de réfection de l’éclairage public seront au programme des prochaines interventions. » En outre, souhaitant « une bonne année quand même » à leurs administrés, les deux élus ont rappelé le dynamisme des associations qui agissent sur le territoire hautotais, « faisant de notre commune, un endroit agréable à vivre ».

Le conseil municipal au complet

Le conseil municipal au complet

L'année 2015 à Hautot-sur-Seine
L'année 2015 à Hautot-sur-Seine
L'année 2015 à Hautot-sur-Seine

La citation du maire lors des vœux de 2015 : " Chacun conduit sa vie à grande allure et souffre de tout attendre du futur et d'être insatisfait du présent. " (De Brevitate Vitae de Sénèque)

L'année 2015 à Hautot-sur-Seine
L'année 2015 à Hautot-sur-Seine
L'année 2015 à Hautot-sur-Seine

Photographie prise lors de la cérémonie des vœux du 10 janvier 2015 à Sahurs

De gauche à droite : Jean-Bernard SEILLE maire de Hautot-sur-Seine (2010), Thierry JOUENNE maire de Sahurs (2014), Nicolas MAYER-ROSSIGNOL président de la région Haute-Normandie (2013), Nelly TOCQUEVILLE sénatrice de la Seine-Maritime (2014) et maire de Saint-Pierre-de Manneville (2001), David LAMIRAY conseiller général (2004) et maire de Maromme (2008), Nicolas ROULY président de département de la Seine-Maritime (2014), Brigitte MANZANARES adjointe au maire de Saint-Pierre-de Manneville, Dominique RANDON conseiller général (2002) et maire de Petit-Couronne (2008) et Guillaume BACHELAY député de la Seine-Maritime (2012).

Déclaration à la préfecture de la Seine-Maritime le 14 février 2015 de l’association HAUTOT’MÔMES.

Objet : proposer des animations en direction des enfants, adolescents d’Hautot-sur-Seine et de leur famille ; fédérer et créer du lien entre les parents d’élèves ; encourager l’entraide et développer la solidarité entre parents ; apporter des fonds financiers à la coopérative scolaire de l’école Maurice Genevoix (en préservant un fond de fonctionnement), veiller à la pérennité de la qualité d’accueil de ses élèves et soutenir la municipalité dans sa sauvegarde en étant une force de proposition et de participation ; participer et encourager la participation de tous à la vie de notre commune et favoriser les liens intergénérationnels ; créer du lien avec les communes voisines et leurs associations, favoriser l’accueil et l’intégration des nouveaux élèves et habitants.

Le Conseil Municipal du 27 mars 2015 donne son accord à la Métropole Rouen Normandie pour qu’elle poursuive et achève la procédure engagée par la commune de mise en place d’un PLU (Plan Local d’Urbanisme) suite au transfert de la compétence « plan local d’urbanisme et document en tenant lieu ».

L'année 2015 à Hautot-sur-Seine
L'année 2015 à Hautot-sur-Seine
L'année 2015 à Hautot-sur-Seine
L'année 2015 à Hautot-sur-Seine

Visite du Président de la Métropole à Hautot-sur-Seine du 2 avril 2015

 

Paris Normandie du 16 avril 2015 : Frédéric Sanchez, président de la Métropole, en visite au château d’Hautot-sur-Seine

Dans le cadre des rencontres communales régulièrement organisées par la Métropole Rouen Normandie, le président Frédéric Sanchez a récemment visité plusieurs sites de la boucle de Roumare, au nombre desquels le château d’Hautot, de style Régence et datant de 1740, acheté au Département de Seine-Maritime en 1987. Aujourd’hui, l’édifice est utilisé comme salle polyvalente et mairie annexe pour les mariages. La commune le loue pour des cérémonies, des expositions ou des séminaires d’entreprise. Remplacement des fenêtres : Afin de préserver cette demeure, le conseil municipal d’Hautot-sur-Seine a procédé au remplacement d’une partie des fenêtres, dont celles du premier étage, qui dataient d’avant 1945. Ces travaux ont permis de remplacer les vingt-deux fenêtres du premier étage et les quatre fenêtres d’angle du second étage, pour un montant de 35 200 €. La Métropole, dans le cadre de son fonds d’aide à l’aménagement, a contribué à hauteur de 14 710 €. Au cours de sa visite, Frédéric Sanchez a tenu à rappeler que « l’attractivité est l’une des priorités métropolitaine. À travers le schéma de cohérence territoriale (Scot), dont l’objectif est d’organiser le territoire à une échelle intercommunale, l’équilibre entre zones urbaines, agricoles et naturelles est préservé. Pour les vingt prochaines années, ce document de planification prévoit notamment de développer le tourisme et valoriser les activités touristiques autour de la Seine, en poursuivant l’aménagement de ses quais et en développant une offre de plaisance et de croisières sur le fleuve ».

L'année 2015 à Hautot-sur-Seine

Le Conseil Municipal du 22 mai 2015 approuve une convention avec la Métropole Rouen Normandie ayant pour objet d’une part de permettre l’adhésion au service commun d’urbanisme réglementaire de la Métropole Rouen Normandie et d’autre part de définir les rôles respectifs de la commune et de la Métropole en matière d’instruction des autorisations du droit des sols et ce à partir du 1er juillet 2015.

Le Conseil Municipal du 19 juin 2015 entérine le projet de sécurisation du bas de la Rue du Rouage résultant du débat public organisé le vendredi 5 juin et des visites de terrain. Il est proposé de prolonger la zone de vitesse limitée à 30 sur le haut de la Rue du Rouage. Les différents aménagements prévus avec les services de la Métropole seront réalisés en septembre/octobre 2015.

L'année 2015 à Hautot-sur-Seine

Voix sur Seine 6ème Festival de CHANT CHORAL - dimanche 28 juin 2015

 

Le Conseil Municipal du 18 septembre 2015 vote d’une motion de soutien à l’action de l’Association des Maires de France pour alerter solennellement les pouvoirs publics sur les conséquences de la baisse massive des dotations de l’État où la commune d’Hautot-sur-Seine rappelle que les collectivités de proximité que sont les communes, sont, par la diversité de leurs interventions, au cœur de l’action publique pour tous les grands enjeux de notre société.

L'année 2015 à Hautot-sur-Seine
L'année 2015 à Hautot-sur-Seine
L'année 2015 à Hautot-sur-Seine

Communes, un patrimoine en danger - tractage du 19 septembre 2015

Le Conseil Municipal du 18 septembre 2015 délibère pour demander une subvention auprès de la Région pour bénéficier du programme contractualisé de maîtrise de l’énergie pour la rénovation du groupe scolaire Maurice Genevoix de la commune. Le coût d’objectif du projet visant à refaire l’isolation thermique des bâtiments et à mettre les bâtiments aux normes handicapés est estimé à 525 000 Euros HT. Nous avons reçu l’arrêté attributif de l’Etat, daté du 22 juin 2015, au titre de la Dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) accordant une subvention d’un montant de 126 369 Euros. Dans le contrat de proximité et de solidarité signé le 3 mars 2015, le Département s’est engagé à réserver un montant prévisionnel de subvention de 70 531,50 Euros pour la réalisation du projet.

Le Conseil Municipal du 18 septembre 2015 est informé qu’un prestataire a été choisi pour élaborer l'agenda d'accessibilité programmé (Ad'AP). Il s’agit d’un outil de stratégie patrimoniale de mise en accessibilité adossé à une programmation budgétaire. Ceci concerne les bâtiments recevant du public.

L'année 2015 à Hautot-sur-Seine

Repas des Cheveux d’Argent du 18 octobre 2015 : Kimberley Banos, Clémence Bourdeau, Christopher Roussel, Nathan Hucher, Joffre François, Marion Touzé & Anaïs Quesney

Lors du Conseil Municipal du 18 décembre 2015, Jean-Louis Roussel adjoint chargé des affaires scolaires fait le compte rendu de la rencontre avec l’Inspectrice d’Académie Catherine Benoit-Mervan le 18 novembre 2015 dans les locaux de la direction des services départementaux de l'Education Nationale à Rouen place des Faïenciers, en présence de Mme Michèle Mauger. Catherine Benoit-Mervan est la DASEN de Seine-Maritime (directrice académique des services de l'éducation nationale) en poste de septembre 2014 à janvier 2019. Le rendez vous avec l’Inspectrice d’Académie était initialement prévu en mairie d’Hautot-sur-Seine. Cette rencontre est motivée par le non exercice du droit de véto de l’Académie à la subvention de l’Etat accordée le 22 juin 2015 d’un montant de 126 369 Euros pour la rénovation de l’école. « Madame Catherine Benoit-Mervan nous a traités comme des gamins, elle a joué à l’institutrice qui engueule de mauvais élèves. Nous devions nous justifier d’une situation scandaleuse, d’un gaspillage des deniers publics. Pire encore nous avons été mis en accusation, avec arrogance, pour les disfonctionnements de son propre service : nous avons été sommés de modifier la situation de notre commune au prétexte que l’Etat une situation qu’il considère comme anormale ». Pour parer le véto un leurre avait été mis dans la note de présentation du projet : « L’Ecole Maurice Genevoix est située à proximité de la crèche intercommunale (Hautot, Sahurs et Saint-Pierre-de-Manneville). La rénovation des bâtiments permet de se positionner pour une éventuelle évolution vers un pôle intercommunal de la petite enfance ».

L'année 2015 à Hautot-sur-Seine

Vue aérienne d’Hautot-sur-Seine de 2015

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 06:46
L'année 2014 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie de janvier 2014 : Le dévouement remercié

La cérémonie des vœux a été l’occasion de revenir sur les différentes réalisations de l’année 2013. Traditionnellement, si le maire Jean-Bernard Seille adresse en premier ses vœux à l’assemblée, Alain Langlois dresse le bilan de la vie du village durant l’année écoulée. Le premier adjoint est donc revenu sur les faits et réalisations marquants de 2013, tout en remerciant les agents municipaux qui se mettent souvent en quatre pour résoudre les petits soucis de la vie quotidienne d’une communauté d’un peu plus de 300 habitants. Cette cérémonie a également été l’opportunité de célébrer la mémoire de Louis Du Boullay, présent au conseil municipal depuis plus de trente ans dont quatre en tant que maire, et qui est décédé le 1er décembre 2013. A cette occasion, le député Guillaume Bachelay a remis à sa veuve, Mona, une distinction que son époux n’a pas eu le temps de recevoir, la médaille d’honneur régionale, départementale et communale, échelon argent.

L'année 2014 à Hautot-sur-Seine
L'année 2014 à Hautot-sur-Seine
L'année 2014 à Hautot-sur-Seine

Les citations du maire lors des vœux de 2014 : "Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent, et une confiance inébranlable pour l'avenir. " de Jean Jaurès & " La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter. " de Mère Teresa

L'année 2014 à Hautot-sur-Seine

Elaboration du PLU par le cabinet GEODEV : réunion publique du 28 janvier 2014

Paris Normandie du 1er février 2014 : Une nouvelle équipe au club des Chênes de la boucle

Après 14 ans à la présidence du club des Chênes de la boucle, Ida Beauvallet quitte la commune. A cette occasion, les membres, le maire, Jean-Bernard Seille, ainsi que Christiane Soudé, la présidente du comité des fêtes, réunis dans la salle Brunel du château d'Hautot, lui ont concocté une petite cérémonie d'au revoir, au cours de laquelle fleurs et cadeaux lui ont été remis. Cette réunion a aussi été l'occasion de désigner le nouveau bureau qui, désormais, se compose d'Arlette Boutin, présidente, Michèle Braillon, vice-présidente, Marie-José Alligier, secrétaire et Christian Bénastre, trésorier. Ida Beauvallet a été nommée présidente d'honneur.

Photographie de gauche à droite : Christiane (Fercoq) Soudé, Michèle (Lonchamp) Braillon, Marie-José (Laurent) Alligier, Christian Bénastre, Ida (Aubert) Beauvallet, Arlette (Hue) Boutin et Jean-Bernard Seille

L'année 2014 à Hautot-sur-Seine

Une équipe renouvelée se présente à vous afin de poursuivre l’action menée dans la commune sous les précédents mandats, défendre vos intérêts et engager des actions nouvelles. Pour cela, des hommes et des femmes aux parcours divers, vous apportent leurs compétences administratives, techniques et personnelles. Parmi les sujets importants qui devront être traités, il y a le projet de la rénovation de l’Ecole Maurice Genevoix, l’entretien du parc immobilier, l’amélioration du quotidien des habitants et la sécurisation de la circulation routière. Dans un contexte de crise des finances publiques, le nouveau mandat va démarrer sans endettement de la commune et sans prévision d’augmentation des impôts. Des provisions sont constituées pour les gros travaux à venir et un Plan Local d’Urbanisme est en cours d’élaboration. Les membres de la liste HAUTOT A VENIR  

L'année 2014 à Hautot-sur-Seine
L'année 2014 à Hautot-sur-Seine
L'année 2014 à Hautot-sur-Seine

Le Conseil Municipal installé le 28 mars 2014, est composé de  Gilles BOURDEAU, Corinne FOURNIER, Jean-Claude HUE, Roger JEAN, Alain LANGLOIS (1er Adjoint), Jean Louis ROUSSEL (3ème Adjoint), Jean-Bernard SEILLE (Maire), Christiane (FERCOQ) SOUDE (2ème Adjointe), Françoise (HUON DE KERMADEC) THILLAYE DU BOULLAY, Guy THOUARY & Roger TOUZE.

L'année 2014 à Hautot-sur-Seine

Photographies du conseil municipal d’installation du 28 mars 2014

L'année 2014 à Hautot-sur-Seine

Le Conseil Municipal du 13 juin 2014 met place une action sociale en faveur du personnel en adhérant au CNAS à compter du 1er juillet 2014. Le Comité National d’Action Sociale a pour mission d’accompagner au quotidien les agents territoriaux, dans leur vie professionnelle et personnelle en leur proposant une action sociale dans de nombreux domaines : aides, prêts, services, billetterie loisirs et spectacles, chèque vacances, séjours vacances, prestations de solidarité …

Décès le 6 juillet 2014 à l’âge de 75 ans de Michel JONQUAIS "dit Totor", footballeur, Conseiller municipal de 1971 à 1977, ancien combattant décoré le 5 décembre 2005 de la médaille de reconnaissance de la Nation. Il repose au cimetière d’Hautot-sur-Seine.

A gauche sur la photographie de Jérôme Guichard du 13 octobre 2013

A la rentrée de septembre 2014 la réforme des rythmes scolaires est mise en place à l’Ecole Maurice Genevoix. Cette réforme est décidée en janvier 2013, le ministre de l'éducation nationale publie un décret relatif au temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires prévoyant notamment le retour à la semaine de 4 jours et demi qui avait été supprimée par en 2008 et la mise en place par les communes d’activités péri scolaires. La matinée d’école supplémentaire retenue est le mercredi matin, suite au questionnaire envoyé aux parents au deuxième trimestre 2013. Un service de garderie est assuré le mercredi midi de 11H45 à 12H30 pour faciliter la gestion des emplois du temps. Initialement les activités péri scolaires devaient avoir lieu de 15H30 à 16H15. Suite à une circulaire de mai 2014 permettant des mesures dérogatoires, la commune a obtenu l’accord de l’académie pour que le vendredi après midi soit consacré aux activités péri scolaires à la place des 4 fois trois quart d’heure d’activités post scolaires.

Le Conseil Municipal du 3 octobre 2014 valide le projet de rénovation de l’Ecole Maurice Genevoix visant à refaire l’isolation thermique des bâtiments et mettre aux normes « handicapés » les bâtiments, sur la base de l’avant projet sommaire établi par l’architecte et l‘économiste. Le coût d’objectif du projet est estimé à 525 000 Euros HT avec les honoraires techniques. Le maire est chargé de faire les demandes de subvention.

Le Conseil Municipal du 3 octobre 2014 exonère les abris de jardin de la taxe d’aménagement.

Le Conseil Municipal du 3 octobre 2014 est informé du transfert des archives de la commune au mois de novembre dans le logement du parc du château qui se libère. Elles étaient essentiellement dans le sous sol du château depuis le refus de la commission de sécurité de les laisser au premier étage. Cela entrainait une dégradation par l’humidité. Il est impératif qu’elles soient entreposées dans un local adéquat. La mission de deux semaines de traitement des archives confiée au Centre de Gestion dans le courant de l’année 2014 a permis de se mettre en conformité avec la législation.

L'année 2014 à Hautot-sur-Seine
L'année 2014 à Hautot-sur-Seine
L'année 2014 à Hautot-sur-Seine

Repas des Cheveux d’Argent du 26 octobre 2014

L'année 2014 à Hautot-sur-Seine
L'année 2014 à Hautot-sur-Seine
L'année 2014 à Hautot-sur-Seine

Elaboration du PLU par le cabinet GEODEV : réunion publique du 26 novembre 2014

Dans le cadre de son projet d’élaboration de Plan Local d’Urbanisme, la commune organise une seconde réunion publique d’information pour présenter le PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable) qui exprime une vision stratégique du développement de la commune aux administrés, le mercredi 26 novembre 2014. Le cabinet GEODEV, partenaire de la Commune, assure l’animation de cette réunion. Le Conseil Municipal du 19 décembre 2014, prend acte de la tenue, au sein de l’assemblée, du débat sur les orientations générales du Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) dans le cadre de l’élaboration du PLU.

Déclaration de découverte fortuite du 8 décembre 2014 :

Monsieur le Maire,

Conformément à l’article L. 531-14 alinéa 1 du Livre V du Code du Patrimoine, je vous déclare par la présente la découverte d’une épée médiévale lors des opérations de dragage en Seine à hauteur de Hautot-sur-Seine, le 27 novembre 2014.

Je vous informe que, afin d’assurer une sauvegarde maximale de l’objet, j’ai déjà pris contact avec le Service Régional de l’Archéologie (Ministère de la Culture, Direction Régionale des Affaires Culturelles de Haute-Normandie), auprès de qui je l’ai déposé le 4 décembre dernier (récépissé de déclaration de découverte et de dépôt n°2014/119).

Je vous prie de recevoir, Monsieur le Maire, l’expression de mes salutations les plus cordiales.

David TOUTTALAN

Le Conseil Municipal du 19 décembre 2014 est informé qu’une pétition des riverains de la Rue du Rouage, qui se plaignent de la vitesse et du manque de visibilité a été envoyée en Mairie demandant une réunion publique. Le Maire a transmis cette pétition au Directeur de proximité du secteur Cailly-Austreberthe en charge des voiries métropolitaines. La Métropole ayant sa propre ingénierie, il sera désormais possible d’avoir une signalisation adéquate et d’élaborer des aménagements adaptés.

 

MÉTROPOLE ROUEN NORMANDIE :

Suite au décret du 23 décembre 2014, la communauté d'agglomération Rouen-Elbeuf-Austreberthe (CREA) devient la Métropole Rouen Normandie le 1er janvier 2015. L’urbanisme, la rénovation de la voirie communale, l’enterrement des réseaux, la signalisation et l’éclairage public deviennent des compétences de la Métropole. Cela se traduit par un transfert financier de la Commune vers la Métropole.

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 06:44
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 31 janvier 2013 : Développer et harmoniser le territoire

La commune souhaite améliorer sa visibilité : « Avec rigueur, solidarité et entraide, l'équipe municipale souhaite poursuivre sa mandature pour le bien-être et le bien vivre des Hautotaises et des Hautotais. » C'est ainsi que le premier adjoint Alain Langlois a débuté la traditionnelle cérémonie des vœux, dans le cadre prestigieux du château d'Hautot qui avait fait le plein d'élus et de personnalités. Elaborer un plan local d'urbanisme Remerciant tour à tour les parents d'élèves de l'école pour leur participation à la réfection de l'établissement, les bénévoles qui s'investissent régulièrement dans la vie communale ou les représentants de la Région, du Département et de la Crea pour leurs soutiens. S'exprimant à son tour, le maire Jean-Bernard Seille a officialisé la décision de son conseil « de voir la commune se doter, à l'horizon 2016, d'un plan local d'urbanisme. Cette mise en place permettra, au-delà de la mandature de cette équipe, de mener à bien ce qui doit se faire de mieux pour notre territoire en prenant en compte différents éléments comme le logement, l'urbanisme et le respect environnemental ». Au cours de cette réception, deux Hautotais ont été honorés de la médaille du travail. José Raillot a reçu la médaille d'argent et Arlette Hue, une médaille d'or et une grand or.

L'année 2013 à Hautot-sur-Seine
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

La citation du maire lors des vœux de 2013 : "Le difficile, c'est ce qui peut être fait tout de suite. L'impossible, c'est ce qui prend un peu plus de temps." de George Santayana

L'année 2013 à Hautot-sur-Seine
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

Le Conseil Municipal du 8 mars 2013 évoque l’avenir de l’Ecole Maurice Genevoix. Les Maires de Saint-Pierre- de-Manneville, de Sahurs, du Val-de-la-Haye et de Hautot-sur-Seine ont reçu un courrier du Directeur Académique des Services de l’Education Nationale sur l’évolution des moyens mis au service de la scolarité des communes. Ce courrier reçu le 11 février 2013 évoque un regroupement pédagogique sur trois sites pour la rentrée 2014. Le Maire en a lu la teneur au Conseil d’Ecole du 12 février afin d’en avertir les délégués des parents d’élève. Suite à diverses réactions, les Maires ont vite abandonnés toutes discussions sur ce thème. Sur proposition du Maire une interruption de séance est proposée pour un échange avec le public. Les parents d’élève sont venus nombreux pour montrer leur attachement à l’école.

Réunion de réflexion des Maires et Adjoints à la « pharmacie de Sahurs »

Le Conseil Municipal du 8 mars 2013 approuve la charte du Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande dont la validité est de 12 années. Cette approbation implique l’adhésion de la commune au Syndicat mixte d’aménagement et de gestion du Parc Naturel Régional.

Le Conseil Municipal du 8 mars 2013 valide le projet de rénovation de la rue de l’Ancien Vignoble par un revêtement d’un coulis bicouche jusqu’à la rue du Buisson et la partie restante remontant jusqu’à la Rue du Moulin du Temple, en monocouche gravillonné.

L'année 2013 à Hautot-sur-Seine
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

Vernissage de l’exposition de peinture le 4 mai 2013

L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

Visite du Président de la CREA à Hautot-sur-Seine du 14 mai 2013

L'année 2013 à Hautot-sur-Seine
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 16 mai 2013 : un mariage en famille

Séquence émotion samedi dernier sous les ors du château d’Hautot. Christiane Soudé, adjointe au maire depuis deux mandats, a eu le privilège en tant qu’officier d’état civil de procéder au premier mariage de sa vie institutionnelle. Et pour bien marquer l‘événement, ce n’est autre qu’à son fils Cédric, 39 ans et à sa future belle-fille Céline, 33 ans, qu’elle a eu à poser les traditionnelles questions pour unir les deux jeunes gens, qui ont prononcé leur « oui » devant leur maman et belle-mère.

La Commission Urbanisme réunie le 17 mai 2013 rejette la proposition de la société Logéal Immobilière concernant l’achat de trois logements communaux. La Commune ayant des difficultés à faire face à ses obligations de propriétaire au sujet de son parc de huit logements, le Maire avait contacté en mars 2012 la société Logéal pour étudier la faisabilité d’une rénovation des huit logements dans le cadre d’un bail emphytéotique.

L’association des Aides à Domicile en Milieu Rural (A.D.M.R.) de la Boucle de Sahurs qui opérait sur les communes de Val-de-la-Haye, Hautot-sur-Seine, Sahurs, Saint-Pierre-de-Manneville et Quevillon fusionne avec l’Association Départementale ADMR de l’Aide à Domicile dont le siège est rue Ernest Delaporte Montville le 1er juillet 2013. Cette fusion-absorption a été motivée les difficultés rencontrées par les bénévoles. Le compte de l’association locale est reversé aux CCAS des communes au prorata des subventions versées antérieurement. Un carton souvenir mentionnant les bénévoles est édité

Le Conseil Municipal du 25 juin 2013 approuve le projet de réfection du haut du Chemin de la Croix Blanche. Cette voirie mitoyenne avec la Commune de Sahurs, est particulièrement délabrée. La Commune de Sahurs et le SIVU gérant la crèche intercommunale cofinancent les travaux.

Le Conseil Municipal du 25 juin 2013 examine le projet d’activité de restauration de Mr Christophe Gougeon et Mme Delphine Le Bras concernant l’abri loisirs. Le conseil autorise le Maire à donner son accord de principe et à signer tout document administratif ou commercial permettant la réalisation de ce projet d’activité de restauration.

Le Conseil Municipal du 25 juin 2013 est informé du choix du cabinet GEODEV comme prestataire le 24 juin 2013, par le comité technique composés d’élus, pour l’élaboration du PLU de la commune.

La Commission Urbanisme, réunie le 17 mai 2013, a décidée la recherche d’un maître d’œuvre pour préparer la rénovation de plusieurs bâtiments communaux dont l’Ecole Maurice Genevoix. Le 14 septembre 2013, elle retient la proposition de Virginie Chevance de AA Scales Agence d'Architecture.

Le Conseil Municipal du 18 octobre 2013 valide le projet de remplacement des fenêtres du premier étage du château, bâtiment communal servant de salle polyvalente,  pour un montant HT estimé à 50 685,35 €, financé par le Fonds d’Aides à l’Aménagement de la CREA à hauteur de 25 342,68 €.

Lors du Conseil Municipal du 18 octobre 2013 Alain Demombynes présente trois propositions pour réduire le risque d’accident grave à Hautot sur Seine : au débouché de la rue des Farceaux sur la Place Poullard, Place Poullard au niveau de la Mairie et au débouché de la rue du Rouage sur la Place Poullard. Le Maire propose de faire appel à l’Agence Technique Départementale nouvellement créée pour une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la sécurisation de nos voiries communales et de la voirie départementale (CD 51) par des aménagements divers et une nouvelle signalétique au sol.

L'année 2013 à Hautot-sur-Seine
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine
L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

Repas des Cheveux d’Argent du 20 octobre 2013

Déclaration à la préfecture de la Seine-Maritime le 19 novembre 2013 de l’association : LA BOUCLE SOLIDAIRE ayant pour objet la collecte de fonds dans un but caritatif, des activités culturelles et sportives.

L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

Louis Thillaye du Boullay, Conseiller Municipal depuis 1983 et ancien Maire de la Commune de 1997 à 2001 a été inhumé le 5 décembre 2013.

L'année 2013 à Hautot-sur-Seine

Le Conseil Municipal du 13 décembre 2013 adopte du protocole d’accord transactionnel avec l’Office Public de l’Habitat du Département de Seine Maritime - Habitat 76. Le présent protocole a pour finalité d’encadrer les modalités au terme desquelles la commune s’engage à dédommager Habitat 76 d’une partie des frais restés à la charge de l’office suite à l’arrêt de l’opération immobilière précitée puis d’interdire réciproquement toute action contentieuse des parties signataires relative au présent litige. A la suite de l’arrêt de l’opération de réalisation du lotissement des Traversins, sur décision du Maire suite aux requêtes en justice du voisin, la commune consent à dédommager Habitat 76, pour solde définitif de tout compte, à hauteur de  81 284,54 Euros. Ce qui correspond à 50 % des sommes réclamées. En contrepartie, Habitat 76 renonce définitivement à l’ensemble de ses prétentions financières : toute réclamation ultérieure présentée à la commune d’Hautot-sur-Seine se rapportant aux travaux et frais divers engagés, dans le cadre de l’opération de lotissement des Traversins, doit être considérée comme infondée. Le bureau du Conseil d’Administration d’Habitat 76 a approuvé le principe de transiger sur un partage 50/50 lors de sa séance du 29 novembre 2013.

Tableau des sommes avancées par HABITAT 76 :

Montant avancé au titre de l’aménagement : 252 644,93 Euros

Montant avancé au titre de la construction Habitat 76 : 73 654,16 Euros

Revente des parcelles Habitat 76 à Mr Wolkonsky : 163 730,00 Euros

Soit un solde négatif de 162 569,09 Euros ramené à 81 284,55 Euros après la transaction

 

Bilan financier de la commune après le protocole :

Recettes : 182 180,00 Euros

- Vente de parcelles à Habitat 76 : 16 000,00 Euros

- Vente de parcelles à Mr Wolkonsky : 166 180,00 Euros

Dépenses : 86 264,94 Euros

- Frais de commercialisation de 2009 : 446,95 Euros

- Règlement de lotissement : 556,75 Euros

- Frais d’avocats : 3 976,70 Euros

- Indemnité de transaction en faveur d’Habitat 76 : 81 284,54 Euros

Soit un solde positif de 94 915,06 Euros pour les finances de la commune, tout en perdant l’usage du terrain situé en dessous de la crèche intercommunale.

Le Conseil Municipal du 13 décembre 2013 valide le projet de réfection du bas de la rue des Fendanges pour un montant HT de 32 608,70 €, financé à 50 % par la CREA.

Suite à la disparition du Syndicat Intercommunal d’Electrification Rurale et de Gaz de la Région de Sahurs à la date du 31 décembre 2013, le Conseil Municipal du 31 décembre 2013 accepte le partage de la somme restant dans les comptes, soit 175 000 Euros, au prorata du nombre d’habitants des 4 communes (Sahurs, La Bouille, Saint-Pierre-de-Manneville et Hautot-sur-Seine), la somme revenant à Hautot est de 20 138 Euros.

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 06:42
L'année 2012 à Hautot-sur-Seine

La citation du maire lors des vœux de 2012 : "Toutes les routes sont bonnes pourvu qu’on les suive jusqu’au bout " (Les silences du corbeau de l’écrivain canadien Yvan Rivard)

 

 

 

Paris Normandie du 28/01/2012 : L’adjoint prononce les vœux en rime

A l’issue du rappel des travaux réalisés en 2011 par le maire Jean-Bernard Seille, le premier adjoint Alain Langlois a enchanté l’assistance avec quelques rimes décrivant la situation en France. Extraits : « Que penser de 2012 pour la France ? Espérer que celle-ci n’amène pas trop de souffrance. Cuvée spéciale pour la présidence, élections pleines d’inscriptions, importance. Que celui ou celle qui passera nous ramène la confiance, que son gouvernement assume et arrête la défiance. Que ce soit des femmes et des hommes d’expérience, que l’on soit dirigé par des convictions, des idées et non par la finance. Nous laisser un pays où tout le monde vit bien, opulence. Pour Hautot un peu de tolérance et pourquoi pas un peu plus de finances (…) ».

Décès le 23 janvier 2012 à l’âge de 82 ans d’Omer BOURDEAU Conseiller municipal de 1965 à 1995, 1er adjoint de Jean-Claude Martel-Baussant de 1983 à 1995. Son exploitation agricole est en activité jusqu’en juin 1992. La maison de la ferme, située rue Saint-Antonin, a été transformée en gite.

L'année 2012 à Hautot-sur-Seine

Election présidentielle de 2012 : parrainage de François Hollande

Le Conseil Municipal du 30 mars 2012 valide le projet de réfection du bas de la rue du Rouage et le projet de mise en conformité des armoires de commande de l’éclairage public.

Le Conseil Municipal du 30 mars 2012 donne son accord pour l’établissement d’un cahier d’enjeux par le CAUE dans de but de faire évoluer le document d’urbanisme de référence de la Commune. L’éventuel passage à un Plan Local d’Urbanisme demande un travail de réflexion et une préparation pour cerner les objectifs et pour pouvoir consulter et informer les habitants.

Le Conseil Municipal du 30 mars 2012 est informé que les actes de vente des terrains des Traversins ont été signés ce vendredi 30 mars 2012 chez le notaire à Déville-lès-Rouen.

Le Conseil Municipal du 30 mars 2012 est informé de la réception des travaux de la station de refoulement le 29 février 2012. Hautot sur Seine est désormais raccordé à Val de la Haye sur le nouveau système qui rejoint la station d’épuration Emeraude, à Petit-Quevilly. L’ancienne station d’épuration va être nettoyée, elle sera déstructurée lors des travaux d’élargissement de la zone d’évitage.

Le Conseil Municipal du 8 juin 2012 est informé du classement de la forêt de Roumare en zone protégée par décret ministériel du 30/08/2007, par un arrêté du Préfet en date du 16/04/2012, qui annexe d’office le ce classement à la carte communale.

Le Conseil Municipal du 8 juin 2012 donne son accord pour l’achat de  photographies avec un angle de 360 degrés donnant l’impression d’une visite virtuelle des salles du château.

Le 18 juin 2012, c’est au tour d’Hautot-sur-Seine  d’accueillir les 45 maires des communes de la CREA de moins de 4500 habitants, lors d’une réunion de la commission élargie des petites communes de la CREA. L’ordre du jour est le service voirie de la CREA, le haut débit, Normandie Impressionniste.

Fin d’année scolaire du 3 juillet 2012

Tournoi de pétanque du 30 septembre 2012 avec Florian MERRIEN

Le Conseil Municipal du 5 octobre 2012 vote, à la demande du Préfet, le transfert en pleine propriété et à titre gratuit, des réseaux d’électrification, extension, renforcement et effacement vers le Syndicat Départemental d’Energie 76. Le SDE 76 prend la suite des différents syndicats ruraux pour le suivi des dossiers.

Le Conseil Municipal du 5 octobre 2012 valide le projet de rénovation des murs du cimetière.

Lors du Conseil Municipal du 5 octobre 2012, le Maire fait le point des projets en cours avec le Parc régional des boucles de la Seine normande, suite à une réunion de travail à Hautot expliquant les services que le Parc apporte à la commune. Un tour de table est fait au sujet du renouvellement de la charte, la tendance est plutôt favorable.

L'année 2012 à Hautot-sur-Seine

Repas des Cheveux d’Argent du 21 octobre 2012

Lors du Conseil Municipal du 21 décembre 2012, un point est fait au sujet d’une convention transactionnelle avec Habitat 76, qui réclame à la commune la somme de 162 569,09 Euros dont 73 654,16 Euros de frais sur le projet de six logements d’Habitat 76. Pour rappel suite à la cession des parcelles de l’opération des Traversins du 30 mars 2012, une provision de 166 200 Euros est inscrite au budget. Le Maire rappelle que les travaux de l’opération des Traversins ont été lancés sur la base d’un plan de financement présenté par Habitat 76 en décembre 2007 comme équilibré alors qu’il y manquait 80 000 Euros de dépenses (tva, une subvention de 30 000 Euros réclamée en 2008, frais financiers sans prévision de trésorerie) et des recettes surestimées (pas d’étude de marché) ou non pérennes (une subvention du département soumise à condition). Suite à une première rencontre, la négociation s’avère ardue et difficile avec Habitat 76, on s’oriente vers une procédure contentieuse.

Le Conseil Municipal du 21 décembre 2012, suite à la rédaction d’un cahier d’enjeux, vote l’élaboration d’un Plan Local d’Urbanisme et autorise le Maire à faire les démarches pour obtenir des subventions s’y rapportant. Cela permet de choisir le cabinet d’études avant la prochaine échéance électorale, ce qui est considéré comme le point le plus délicat du processus.

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 06:41
L'année 2011 à Hautot-sur-Seine
L'année 2011 à Hautot-sur-Seine

Le poème d’Alain Langlois aux vœux de 2011 :

 

Et puis pour terminer ; Ni danse ni canotier

J’Voulais un chansonnier ; On ne peut pas S’le payer

L’budget de Jean-Bernard Seille ; Nous n’avons pas d’oseille

J’voulais Laurent Gerra ; C s’ra Alain Langlois

A vous nos grands élus ; Qui êtes toujours venu

Vous êtes très appréciés ; Aucune marque d’irrespect

Sur la boucle très présente ; C’est notre vice-présidente

P’tite ville petite commune ; Volonté pas commune

Et maire de sa p’tite ville ; Bravo Nelly Tocqueville

Et voilà l’président ; De notre bon air normand

Conseiller général ; Bientôt aux cantonales

Parfois nous nous RANDON ; Au chef-lieu de canton

Efficace sympathique ; C’est l’ami Dominique

Ensuite un homme de MARC ; Entouré d’plein d’énarques

C’est notre sénateur ; Toujours à la hauteur

En toutes occasions ; Et aux Ani-MASSION

Présent le président ; De notre département

Garant et s’occupant ; De bien gérer l’argent

Pas perdre un seul centime ; Pour not’ seine maritime

De c’la on remercie ; Respect Didier MARIE

D’la CREA l’président ; Vient ici d’puis longtemps

Ces dernières années ; Nous l’avons rencontré

Venu inaugurer ; L’chemin sécurisé

Parents et écoliers ; Y passent sans danger

Et puis ami fidèle ; Honore Maurice BRUNEL

Gaieté, difficultés ; On voit not’ député

Une aide ou une astuce ; Merci Laurent FABIUS

J’voudrais une p’tite pensée ; Pour nos glorieux ainés

Pendant sept longues années ; Vous avez bien bossés

Quand on est plus élu ; On ne nous connaît plus

Proches de nous ils sont là ; C’est l’équipe Arriaga

L'année 2011 à Hautot-sur-Seine

Paris Normandie du 21 février 2011 : Macabre découverte à Hautot-sur-Seine

Le corps sans vie d’un homme âgé d’une soixantaine d’années a été découvert samedi aux alentours de midi dans un garage qu’il louait à Hautot-sur-Seine. Cet homme, domicilié dans la région de Dieppe mais qui avait de la famille dans la banlieue de Rouen, avait été signalé disparu le 15 février dernier. Les gendarmes de la communauté de brigades de Déville-lès-Rouen ont ouvert une enquête pour établir les circonstances exactes de ce décès. Pour l’heure, la piste privilégiée est celle du suicide : le sexagénaire a été découvert pendu.

Décès le 18 février 2011 de Jean-Marie GILAUT à l’âge de 71 ans, Conseiller municipal de 1983 à 1995. En  2009, il accepte de vendre une bande de terrain destiné à assurer un accès en toute sécurité aux enfants de l’école d’Hautot en leur permettant de passer par le château. Il repose au cimetière d’Hautot-sur-Seine.

Le Conseil Municipal du 1er avril 2011 valide le remplacement des fenêtres de la Salle Maurice Brunel.

Lors du Conseil Municipal du 1er avril 2011 rend compte des réunions qu’il a eu avec l’avocat de la commune, Didier Marie président d’Habitat 76 et Mr Wolkonsky au sujet de l’affaire des Traversins.

Le Conseil Municipal du 1er avril 2011 est informé de la prochaine mise en place du fléchage du cimetière et des plaques de la rue des Prairies d’Hautot et de l’allée de l’Ancien Vignoble.

L'année 2011 à Hautot-sur-Seine
L'année 2011 à Hautot-sur-Seine
L'année 2011 à Hautot-sur-Seine

Exposition du Club des Peintres d’Hautot-sur-Seine du 3 avril 2011 - Photographies de Pascal Fromentin

Les chantiers du département (déconstruction de la station d’épuration et rénovation des berges de la Seine), du Grand Port de Rouen (agrandissement de la zone d’évitage) et de la CREA (piste cyclable agglo-vélo) sont évoqués lors du Conseil Municipal du 3 juin 2011. 

FILOR, la nouvelle prestation de transport collectif, de la compétence de la CREA, démarre le 4 juillet 2011. Ce projet a fait l’objet de nombreux débats dans les communes concernées, cette prestation très innovante de transport à la demande, suscitant de nombreuses questions.

Paris Normandie du 8 juillet 2011 : Un dispositif à confirmer

Sahurs : la présentation de Filo'r dans les communes rurales n'a pas laissé indifférents les futurs usagers. Les Salusiens étaient nombreux, vendredi midi, sur la place Maurice-Alexandre à attendre l'arrivée de Filor', le dispositif de transport à la demande, mis en place par la Crea, et qui devait leur être présenté à l'issue d'une tournée de démonstration commencée au Trait le matin même. Pourtant, après les premiers instants de découverte de l'élégant mini-bus à l'importante surface vitrée, Laurent Fabius, président de la Crea, et Nelly Tocqueville, maire de Saint-Pierre-de-Manneville en charge des petites communes à la Crea, ont dû faire face aux revendications de quelques jeunes usagers des transports en commun habitants Sahurs. En cause, la suppression des lignes T50 et 9 qui, selon Fanny, 18 ans et Quentin 20 ans, tous deux intégrant la fac de Mont-Saint-Aignan à la rentrée, « nous permettaient d'adapter nos activités en fonction d'horaires fixes et déterminés d'avance, plutôt que le contraire ». « Dorénavant, ajoutent ces deux étudiants, ce sera à chacun de téléphoner pour commander les passages. Terminées donc les sorties qui ne seront pas, au plus tard, programmées la veille ».Les deux représentants de la Crea ont entendu les desiderata de cette jeunesse et ont promis de « faire un point » de l'activité dès le mois de septembre. Le maire de Sahurs, Guy Da Lage, a indiqué son intention de demander à la Crea d'instaurer, en complément, une ligne fixe au départ de Sahurs, l'aller vers Rouen pouvant se faire le matin avec un retour le soir.

L'année 2011 à Hautot-sur-Seine
L'année 2011 à Hautot-sur-Seine
L'année 2011 à Hautot-sur-Seine

Le columbarium du cimetière d’Hautot-sur-Seine a été réalisé durant l’été 2011. Première réalisation de mes dix ans de Maire, il s’agissait alors de répondre à une urgence. L’évolution des mentalités dans le domaine de l’inhumation ayant évolué ces dernières décennies, la crémation est de plus en plus sollicitée. Il est resté vide pendant dix ans jusqu’en juin 2020, juste après l’élection de mon successeur.

L'année 2011 à Hautot-sur-Seine

22ème édition du week-end sports et culture « intervillages » à Sahurs

Tendance Ouest Rouen n°23 du 8 septembre 2011 : Comment se porte la plus petite commune de la CREA ?

Une fois par mois, la parole sera donnée aux maires des petites communes de l’agglomération. Pour débuter honneur au petit poucet : Jean-Bernard SEILLE, maire d’Hautot-sur-Seine, 354 habitants.

A quoi ressemble la plus petite commune de la CREA ?

Malgré notre taille, ce n’est pas la campagne. Hautot est située à vingt minutes de Rouen, entre la forêt et la Seine, au cœur d’une zone industrielle et portuaire mais dans un cadre magnifique. Beaucoup d’habitants travaillent ou ont travaillé de l’autre côté de la Seine, à la raffinerie ou au port. Notre population est périurbaine et se renouvelle. Il y a assez peu d’anciens.

Vous représentez 0,07 % de la population de l’agglomération ! Etes-vous pris au sérieux au sein de la CREA ?

Oui, nous ne sommes pas un village isolé. Je fais partie des 150 membres du conseil communautaire. Un siège pour 354 habitants, c’est un record ! Il existe aussi une direction, dans le CREA, qui défend les intérêts des 45 petites communes. Nous bénéficions ainsi d’un fonds d’aide, un dispositif financier intéressant, qui nous permet de boucler notre budget.

Etre le maire d’un si petit village n’est pas toujours évident.

Nos marges de manœuvre financière sont en effet très faibles. Ici nous n’avons pas de services administratifs comme dans les grandes villes. Il faut tout gérer avec une petite équipe de six employés communaux. Et puis le maire doit rassembler, mobiliser, avoir le courage de dire non quand nous n’avons pas les moyens. Politiquement, je suis encarté au parti socialiste mais le conseil municipal, composé aujourd’hui de neuf conseillers est divers. Il n’y a pas d’opposition, seulement une liste d’intérêt général. Il faut donc chercher toutes les bonnes volontés.

Hautot a toujours une école. Celle-ci peut-elle survivre ?

C’est un sujet d’inquiétude, c’est vrai. Nous avons une classe unique de 25 élèves en élémentaire et 15 élèves en maternelle. Problèmes : le nombre d’élèves en maternelle diminue et il faut continuer à entretenir les locaux. Je sais qu’il ne nous sera pas possible de reconstruire, un jour, l’école.

Que feriez-vous si vous étiez président de la CREA ?

Je crois que je prendrais la compétence des bacs de l’agglomération à la place du département ! Je proposerais aussi de créer une liaison fluviale régulière entre Rouen et Duclair, entre avril et octobre. Je suis sûr que cela favoriserait le tourisme. Enfin, et cela concerne mon village, je ne rattacherais pas, dans le schéma de cohérence territoriale (Scot), Hautot-sur-Seine, Val-de-la Haye et Sahurs à Duclair, mais plutôt à Canteleu, vers laquelle nous somme davantage tournés.

Une vie, cinq dates

1959 : naissance à Bourg-Achard (Eure)

1994 : s’installe à Hautot-sur-Seine

2008 : devient conseiller municipal

2008 : devient directeur du pôle financier de la Ville de Petit-Couronne

2010 : nommé maire en juin en remplacement d’Alain Demombynes, démissionnaire.

Jean-Bernard Seille, maire d’Hautot-sur-Seine : Il y a un siècle, il y avait ici quatre fermes et quatre cafés.

Le Conseil Municipal du 7 octobre 2011 est informé que suite à une réunion entre le Maire et ses adjoints, Habitat 76 et Mr Wolkonsky, celui-ci va étudier l’éventuel achat des parcelles de l’opération des traversins sur la base de l’estimation des domaines de juillet 2011. Habitat 76 assure pour le moment, sur ses fonds propres le portage financier de l’opération, soit une somme de 240 710 Euros.

Le Conseil Municipal du 7 octobre 2011 est informé que la réfection du chemin de la Croix Blanche est étudiée en concertation avec la Commune de Sahurs et le SIVU administrant la crèche intercommunale.

Le Conseil Municipal du 18 novembre 2011 vote la vente à l’amiable des parcelles AC217, AC218 et AC221 du lotissement des Traversins à Mr Wolkonsky à 70 € le m².

Paris Normandie du 12 décembre 2011 : Un arbre pour la laïcité

L'attachement à la laïcité, inscrite dans l'article 1er de la constitution, symbolisée par la plantation d'un arbre : Environ 150 personnes ont assisté ce samedi à la célébration de la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat. La plantation d'un arbre de la laïcité, un gledtisia inermis (faux acacia), s'est faite en présence de nombreux élus, des délégués départementaux de l'Education nationale, du Comité départemental d'action laïque 76, de l'Union des familles laïques 76, des associations, Le Chevalier de la barre, Synergie. Les obédiences maçonniques : Grand orient de France, Grande loge féminine de France, Fédération internationale du droit humain, Grande loge mixte universelle, Grande loge traditionnelle symbolique opéra, ainsi que l'Union des associations philosophiques de la région rouennaise (UAPRR) ont tenu à être présentes pour ce moment symbolique. Jean-Pierre Rau, président de l'UAPRR) a rappelé que « les francs maçons attachent une importance essentielle à la défense de la laïcité ». Pour Jean-Robert Ragache, historien, ancien grand maître du Grand orient de France, « laïcité et République française sont indissolublement liées, la laïcité est inscrite dans l'article 1er de notre constitution ». Christophe Bouillon, député maire a conclu : « Planter un arbre, c'est voir à long terme, éduquer un enfant, c'est l'avenir de l'Homme. »

Partager cet article
Repost0