Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2020 2 21 /04 /avril /2020 15:18

Maire de Sahurs de mars 2001 à mars 2014, Guy DA LAGE (04/08/1936 - 16/05/2014) a été pour moi un modèle de modération et un soutient par ses conseils et  dépannages. J’ai vite compris avec lui l’utilité d’un carnet de contact pour les urgences. Il nous donnait quelques astuces pour ne pas passer trop de temps dans les réunions protocolaires. J’aimai aussi sa façon de discourir avec un minimum de note et de l’improvisation. Je m’en suis inspiré afin d’être le moins ennuyeux possible dans mes interventions.

Photographie prise le 5 janvier 2008 lors de la cérémonie des vœux au château d’Hautot-sur-Seine.

Photographies prises le 13 novembre 2008 lors de mise en route de la nouvelle poste de Sahurs. Guy Da Lage avec son premier adjoint Pierre PASQUIS (04/02/1936 - 20/11/2014).

Photographie prise le 5 septembre 2009 lors de l’inauguration du chemin piétonnier sécurisé de l’école.

Photographie prise le 8 janvier 2011 par Didier Legrand sur le bac de la Bouille, en revenant de la cérémonie des vœux en compagnie d’Etienne Hébert Maire du Val de la Haye.

Photographie prise le 5 décembre 2011 à Sahurs après la cérémonie aux monuments aux morts, Guy était le président de l’association des anciens combattants, ancien officier de réserve, il savait encore commander aux anciens pour une cérémonie impeccable.

Photographie prise le 12 janvier 2013 lors de la cérémonie des vœux au château d’Hautot-sur-Seine.

Photographie prise le 14 mai 2013 lors de la visite de Frédéric Sanchez, Président de la CREA, à Sahurs.

Paris Normandie du 22 mai 2014 : Au service de ses concitoyens

Originaire du nord de la France, Guy Da Lage était le dernier d’une famille de huit enfants. Il a suivi ses études à Aurillac à l’institut national de l’industrie. Après avoir servi en Algérie, il a rencontré Mimi, sa future épouse, avec laquelle ils fonderont une famille de cinq enfants. Il a commencé sa carrière professionnelle comme dirigeant. Après une vingtaine d’années dans la Manche, à Saint-Lô, il a été muté chez Mamie Nova, en Seine-Maritime. C’est à cette période qu’il décide de s’installer à Sahurs. Sportif, pratiquant dans sa jeunesse athlétisme et football à haut niveau, il était également musicien et jouait de la clarinette. Il était aussi passionné par l’armée : il a obtenu le grade de colonel de réserve et été décoré de l’ordre national du mérite, à titre militaire. Il a eu une vie associative très remplie et s’est toujours impliqué dans de nombreuses associations. Vingt ans au service de sa commune, d’abord conseiller, puis maire, de 2001 à 2014, il était volontaire, dévoué et toujours au service de ses concitoyens. Sa disparition soudaine laisse son épouse, ses enfants et ses dix petits-enfants dans une profonde tristesse. Chacun gardera de lui le souvenir d’un homme dynamique et serviable, intègre et courageux. Son optimisme et ses talents de coordinateur ont permis de mener à bien ses nombreux challenges. Ses obsèques religieuses seront célébrées aujourd’hui vendredi, à 15 h 30, en l’abbaye de Saint-Martin-de-Boscherville.

Partager cet article
Repost0

commentaires