Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 16:35
Black Sheep chez Tonton à Hautot-sur-Seine
Black Sheep chez Tonton à Hautot-sur-Seine
Black Sheep chez Tonton à Hautot-sur-Seine
Black Sheep chez Tonton à Hautot-sur-Seine
Black Sheep chez Tonton à Hautot-sur-Seine
Black Sheep chez Tonton à Hautot-sur-Seine
Black Sheep chez Tonton à Hautot-sur-Seine
Black Sheep chez Tonton à Hautot-sur-Seine
Partager cet article
Repost0
16 novembre 2018 5 16 /11 /novembre /2018 06:39

Le 21 août 1853, l’Adjoint au Maire et quatre autres conseillers municipaux démissionnent suite en particulier à des désaccords sur le traitement du litige concernant un terrain situé devant le portail de la propriété Mauléry chemin du Mont Miré. Le litige porte sur un problème d’alignement avec le chemin n°4 (route du Mont Miré), la commune demande le retrait d’arbres plantés par le précédent propriétaire, le Comte de Bailleul. Elle estime que ces saules sont sur son domaine au regard du cadastre. La municipalité avait délibéré le 2 avril 1853 pour plaider en justice. Finalement en 1854, le Préfet de la Seine Inférieure n’autorise pas l’action en justice et l’affaire en reste là.

L'affaire des saules du Comte de Bailleul à Hautot-sur-Seine

Le Comte de Bailleul né à Rouen le 2 février 1778 est décédé à Hautot sur Seine le 25 novembre 1848 à l’âge de 69 ans. Son décès a été déclaré par ces deux fils Achille Rémond marquis de Bailleul (1823-1887) et Henri Nicolas Maximilien de Bailleul. Il est enterré dans le cimetière de la chapelle d’Hautot-sur Seine. Il avait acheté la propriété du Mont Sabine située à Hautot sur Seine en 1824 à Louis Lézurier Baron de la Martel.

 

LA SEPULTURE DU COMPTE DE BAILLEUL EN 2018
LA SEPULTURE DU COMPTE DE BAILLEUL EN 2018
LA SEPULTURE DU COMPTE DE BAILLEUL EN 2018

LA SEPULTURE DU COMPTE DE BAILLEUL EN 2018

LA SEPULTURE DU COMTE DE BAILLEUR VERS 1965

LA SEPULTURE DU COMTE DE BAILLEUR VERS 1965

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2018 1 12 /11 /novembre /2018 07:02

Conseil Municipal du 2 juin 2017 : Réfection de la mare aux loups du bois communal

Aurélie M..., chargée de mission « mares et amphibiens » du Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande, a été contactée pour mettre en œuvre la réfection de la mare du bois communal. Cette mare est située en bordure de la parcelle AD10 de la commune de Sahurs, le bois communal étant à cheval sur les deux communes. Un rendez-vous technique avec les services de la Métropole Rouen Normandie est programmé sur place mi juin. La participation communale serait de l’ordre de 500 Euros via une convention.

La mare du bois communal d’Hautot-sur-Seine n’en est plus une

Courrier de la Métropole Rouen Normandie du 31 octobre 2017 :

Objet : programme MARES

Monsieur le Maire,

Vous avez contacté le Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande (PnrBSN) par courrier daté du 1er mars 2017 pour réhabiliter une mare (…).

Suite à ce courrier, (la) chargée de mission mares et amphibiens au PnrBSN, et (le) conducteur d’opérations biodiversité à la Métropole vous ont rencontré en mairie le 16 juin 2017 pour évoquer les travaux à réaliser sur la mare. Suite à une visite de terrain, le même jour, il a été décidé de réaliser des analyses complémentaires avant de planifier d’éventuels travaux. Le 7 juillet 2017, (…) s’est rendu sur la mare afin de procéder à une analyse de sol à la tarière qui révèle une absence d’étanchéité et des traces de vase.

 

Aucune végétation typique de mare n’a été observée. Le stade de comblement de la mare étant très avancé, il serait nécessaire de recreuser et étanchéifier le point d’eau. Or, l’apport d’eau sera limité du fait de la situation géographique et de l’absence de bâtiments pouvant y déverser leurs eaux pluviales. Compte tenu de la sécheresse de cette année et des années à venir du fait du changement climatique, il est difficile de garantir la pérennité de la mare. Ceci pris en compte, et considérant l’accès difficile à la mare et le coût élevé des travaux, en concertation avec le PnrBSN, il vous est proposé de ne pas réaliser les travaux. (Le) Conseiller « mare » de la Métropole Rouen Normandie, se tient à votre disposition pour tout complément d’information (…).

Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en l’assurance de ma considération distinguée.

La mare du bois communal d’Hautot-sur-Seine n’en est plus une
La mare du bois communal d’Hautot-sur-Seine n’en est plus une
La mare du bois communal d’Hautot-sur-Seine n’en est plus une
La mare du bois communal d’Hautot-sur-Seine n’en est plus une
La mare du bois communal d’Hautot-sur-Seine n’en est plus une
La mare du bois communal d’Hautot-sur-Seine n’en est plus une

PHOTOGRAPHIES D'AVRIL 2018

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2018 3 07 /11 /novembre /2018 06:53
Visites du château d'Hautot-sur-Seine en 2018
Visites du château d'Hautot-sur-Seine en 2018
Visites du château d'Hautot-sur-Seine en 2018
Visites du château d'Hautot-sur-Seine en 2018
Visites du château d'Hautot-sur-Seine en 2018
Visites du château d'Hautot-sur-Seine en 2018
Visites du château d'Hautot-sur-Seine en 2018
Visites du château d'Hautot-sur-Seine en 2018
Visites du château d'Hautot-sur-Seine en 2018
Partager cet article
Repost0
31 octobre 2018 3 31 /10 /octobre /2018 19:34
Repas des Aînés du 28 octobre 2018 à Hautot-sur-Seine
Repas des Aînés du 28 octobre 2018 à Hautot-sur-Seine
Repas des Aînés du 28 octobre 2018 à Hautot-sur-Seine
Repas des Aînés du 28 octobre 2018 à Hautot-sur-Seine
Repas des Aînés du 28 octobre 2018 à Hautot-sur-Seine
Repas des Aînés du 28 octobre 2018 à Hautot-sur-Seine
Partager cet article
Repost0
27 octobre 2018 6 27 /10 /octobre /2018 20:25

Le carrefour de la Martel en forêt de Roumare, porte de nom du Baron de la Martel Maire de Rouen de 1813 à 1815 et de Hautot sur Seine de 1821 à 1840.

Le carrefour de la Martel de la forêt de Roumare
Le carrefour de la Martel de la forêt de Roumare
Le carrefour de la Martel de la forêt de Roumare
Le carrefour de la Martel de la forêt de Roumare
Le carrefour de la Martel de la forêt de Roumare
Le carrefour de la Martel de la forêt de Roumare
Le carrefour de la Martel de la forêt de Roumare
Le carrefour de la Martel de la forêt de Roumare
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2018 3 17 /10 /octobre /2018 16:04
Vues sur la grille d'accès à la chapelle d'Hautot sur Seine
PHOTOGRAPHIE DE NOVEMBRE 1969

PHOTOGRAPHIE DE NOVEMBRE 1969

Vues sur la grille d'accès à la chapelle d'Hautot sur Seine
Vues sur la grille d'accès à la chapelle d'Hautot sur Seine
Vues sur la grille d'accès à la chapelle d'Hautot sur Seine
Vues sur la grille d'accès à la chapelle d'Hautot sur Seine
Vues sur la grille d'accès à la chapelle d'Hautot sur Seine
Vues sur la grille d'accès à la chapelle d'Hautot sur Seine
Partager cet article
Repost0
6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 15:34
La meule du moulin du Temple à Hautot-sur-Seine
La meule du moulin du Temple à Hautot-sur-Seine

En 1970 le terrain situé en face de la Mairie est aménagé en parking. En mai 1972 ce qui reste de la meule du moulin du Temple est installée dans le coin nord ouest de la place nouvellement créée.

LA MEULE DU MOULIN DU TEMPLE EN MAI 1972
LA MEULE DU MOULIN DU TEMPLE EN MAI 1972
LA MEULE DU MOULIN DU TEMPLE EN MAI 1972
LA MEULE DU MOULIN DU TEMPLE EN MAI 1972

LA MEULE DU MOULIN DU TEMPLE EN MAI 1972

Le moulin du Temple était en bois, il a disparu à la fin du XIXème siècle. Au début du XXème siècle il subsistait les ailes, une photo familiale existe avec les ailes en arrière plan.

La meule du moulin du Temple à Hautot-sur-Seine

Vue de Soquence par Fraipont en 1890 (les environs de Rouen) :

DESSIN DE FRAIPONT EN 1890

DESSIN DE FRAIPONT EN 1890

TABLEAU DE NARCISSE BERCHERE EN 1872

TABLEAU DE NARCISSE BERCHERE EN 1872

Il existe une gravure de 1817, où l'on aperçoit le moulin dans l'axe de la grille du château, le chemin neuf créé au début du XVIIIème siècle reliait le château au moulin. (source de la gravure : famille Michon)

La meule du moulin du Temple à Hautot-sur-Seine

L’INCENDIE DU 22 FEVRIER 1813

 

Ce jour d’hui vingt deux février mil huit cent treize, Adrien DUMENIL adjoint de Monsieur le Maire de la commune de Hautot sur Seine arrondissement de Rouen département de la Seine Inférieure, sur les huit heure du matin au bruit du feu, je me suis transporté sur le triège du Moulin du Temple situé sur la commune du Val de la Haye enclavé dans celle de Hautot ou j’ai trouvé la maison y attenant aux corps du bâtiments ou demeurait le Sieur Emmanuel BAUDRY fermier du dit moulin appartenant à Monsieur LEZURIER DE LA MARTEL où j’ai trouvé tout le corps du bâtiment emflambé par le feu sans qu’il ai été possible de l’éteindre malgré une multitude de peuple qui s’y sont porté pour donner du secours.

Pour absence de Mr le Maire du Val de la Haye j’ai prix des informations pour savoir et découvrir comment le feu avait pris à ce bâtiment. Le dit BAUDRY nous ayant déclaré qu’il n’y avait eu nullement de feu à la cheminée dans la nuit et même qu’il n’y en avait pas été fait. Du jour, ce qui a été affirmé par le Sieur Pierre PERDRIX pasteur chez LEGUILLON voisin du dit moulin qui sans l’instant sortait de chez le dit Sieur BAUDRY et pour Julie DURAME femme DELANOS aussi voisine qui était, lorsque le feu a pris et leur déclaration porte que tout ce qu’ils se sont aperçu est que la flambée a commencée à sortir par le derrière en face d’une croisée au proche de la cheminée auquel y avait autour de cheminée un tas de foin et une charpente du bois très ancien enclavé contre la dite cheminée auquel on pourrait présumer vu feu gardé de pair quelque temps c'est-à-dire quelques heures, quoique cependant la cheminée étant construite dans son bas en maçonnerie et par le haut en brique, après tout les informations prises, je n’ai trouvé aucune preuve de la cause du feu.

Cependant, en outre le dit Sieur Emmanuel BAUDRY et sa femme fermière du dit moulin ont déclaré qu’ils avaient été menacés du feu par le Sieur Charles LEQUÊNE ancien propriétaire du dit moulin, et même par un de ses enfant, en disant que le moulin ne se vendrait pas et qu’ils y mettraient plutôt le feu, mais pourtant en ce moment ils n’avaient aucune connaissance de l’avoir vu dans les environs.

En foi de quoi j’ai rédigé le présent, sur ce qu’il m’a été requis par le Sieur Jacques VILLEROY jardinier de Monsieur LEZURIER DE LA MARTEL pour servir et valoir à ce qu’il appartiendra. A HAUTOT les jours et an tel que dessus. DUMENIL Adjoint.

LES INSTALLATIONS DISPARUES ET LE MOULIN DU TEMPLE A HAUTOT SUR SEINE
LES INSTALLATIONS DISPARUES ET LE MOULIN DU TEMPLE A HAUTOT SUR SEINE
LES INSTALLATIONS DISPARUES ET LE MOULIN DU TEMPLE A HAUTOT SUR SEINE

LES INSTALLATIONS DISPARUES ET LE MOULIN DU TEMPLE A HAUTOT SUR SEINE

Le rapport de 1813 pourrait laisser croire à l’existence de deux moulins, il doit s’agir d’installations séparées situées au Rouage. Le cadastre Napoléonien a été publié en 1812, on trouve des versions avec le bâtiment en 1812, puis sans le bâtiment supposé en 1822 lors du rattachement du hameau du Rouage à la commune de Hautot sur Seine. Les BAUDRY sont une dynastie de meuniers qui affermaient différents moulins en aval de Rouen sur les deux rives de la Seine.

La meule du moulin du Temple à Hautot-sur-Seine

La carte de Cassini qui date d’environ 1750 n’indique que deux moulins dans la zone sud de la boucle de Roumare, celui du Temple à Hautot sur Seine et celui de Sahurs.

La meule du moulin du Temple à Hautot-sur-Seine

Sur la plus ancienne représentation du moulin qui est une estampe du XVIIème siècle, le moulin est mentionné conne étant LE MOULIN DE SOQUENCE PRES HAUTOT. La vue est prise dos à la forêt de Roumare en direction des Essarts comme le montre la photo prise dans les années 70 après la construction du gite en forme de moulin faite à proximité de l'emplacement du moulin disparu.

La meule du moulin du Temple à Hautot-sur-Seine
Partager cet article
Repost0
30 septembre 2018 7 30 /09 /septembre /2018 06:06

Le Décret portant renouvellement du classement du parc naturel régional des boucles de la Seine normande (région Haute-Normandie) est publié le 19 décembre 2013.

La signalétique du Parc Naturel Régional des boucles de la Seine Normande

Panneau d’entrée dans le Parc d’Hautot-sur-Seine

La signalétique du Parc Naturel Régional des boucles de la Seine Normande

Paris Normandie du 8 mai 2017 : Nouvelle signalétique au parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande

Parc naturel régional : Le Parc naturel et les EPCI adhérentes procèdent depuis le mois de février à l’implantation d’une nouvelle signalétique. Les travaux doivent vraisemblablement s’achever au mois d’août. Le parc naturel régional (PNR) des Boucles de la Seine Normande a renouvelé sa charte de territoire en 2013. Et par là même, sa charte graphique. Jeudi, son président, Jean-Pierre Girod, entouré des représentants des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), présentait la nouvelle signalétique routière du PNR qui est aujourd’hui en cours d’installation dans les entrées des communes partenaires du parc. L’opération vise à mieux identifier le PNR et permet de « renforcer le sentiment d’appartenance envers un territoire exceptionnel ».

(Jean-Pierre Girod, ici photographié à la Maison du parc de Notre-Dame-de-Bliquetuit, posant fièrement avec l’un des 250 panneaux qui seront implantés sur le territoire du parc d’ici le mois d’août)

Implantation de 250 panneaux normés : « Nous avons bien identifié que les panneaux existants n’étaient pas conformes et n’étaient pas bien lisibles. De plus, est incorporé dans notre charte un règlement sur les publicités extérieures. À l’exemple de Duclair, qui a dernièrement fait retirer les panneaux illégaux présents dans la commune. C’était la moindre des choses en tant que PNR d’être dans les clous en termes d’affichage et de réglementation », indiquait Jean-Pierre Girod lors de la présentation du nouveau balisage. 250 panneaux seront ainsi implantés d’ici l’été. Un budget de 18 000 euros a été dédié à l’opération. Cette nouvelle signalétique, affichant fièrement « Commune du Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande », a été fabriquée conformément aux normes réglementaires (format et lieux d’implantation) et répond parfaitement aux exigences de la fédération des parcs naturels qui centralise les actions de 51 PNR que compte le territoire national, notamment sur les codes couleurs et typographiques. Aménagements et montage sur site des pancartes sont à la charge des EPCI partenaires. En local, 43 panneaux seront implantés sur le territoire de la Communauté d’agglomération Caux vallée de Seine ainsi que 16 panneaux sur la Communauté de communes de la région d’Yvetot. Vice-président du PNR en charge du tourisme et du golf de Jumièges Normandie, et représentant de la métropole Rouen-Normandie, Joël Temperton se félicite de ces acquisitions : « Dans le cadre de nos actions, cette nouvelle identification permet de mieux situer les activités touristiques du PNR dans sa communication générale par une mise en avant claire et précise des territoires concernés. »

Le Parc naturel en chiffres : Le Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande, anciennement Parc naturel régional de Brotonne, a été créé le 17 mai 1974. Il s’étend aujourd’hui sur 89 700 hectares et comprend trois villes « portes » : Yvetot, Pont-Audemer et Canteleu. Suite à la fusion de certaines communes décidée par la loi NOTRe, le Parc compte aujourd’hui 77 communes depuis le 1er janvier 2017. 103 000 se répartissent sur son territoire. Il compte une grande diversité de milieux naturels (forêts, marais) et un riche patrimoine bâti comme des châteaux, abbayes, chaumières, moulins et autres fours à pain. 52 salariés exercent au Parc. Le golf de Jumièges compte également 10 employés. Le nombre de visiteurs du parc est difficilement chiffrable. Notons néanmoins la venue, l’an passé, de 90 000 visiteurs à l’abbaye de Jumièges, 70 000 croisiéristes sur les rives de Caudebec-en-Caux et 4 000 personnes qui ont fait étape à la Maison du Parc. Son budget a été fixé à 3,8 millions d’euros pour l’exercice 2017.

La signalétique du Parc Naturel Régional des boucles de la Seine Normande

Suite aux échecs répétés de montage d’opérations depuis 2016, ces panneaux sont retirés en 2018 et le paiement de la cotisation annuelle est suspendue : plantation d’un arbre par naissance faute d’une logistique communale adéquate, rénovation des balustrades du parc du château et création d’un arboretum, faute de moyens humains pour définir et écrire le projet positionné sur un financement européen (programme LEADER) et non réalisation de la réfection de la mare aux loups du bois communal faute de pérennité de l’environnement.

La signalétique du Parc Naturel Régional des boucles de la Seine Normande
La signalétique du Parc Naturel Régional des boucles de la Seine Normande
Partager cet article
Repost0
29 septembre 2018 6 29 /09 /septembre /2018 07:17
La fresque de l'école Maurice Genevoix d'Hautot sur Seine
La fresque de l'école Maurice Genevoix d'Hautot sur Seine
La fresque de l'école Maurice Genevoix d'Hautot sur Seine
La fresque de l'école Maurice Genevoix d'Hautot sur Seine
La fresque de l'école Maurice Genevoix d'Hautot sur Seine
La fresque de l'école Maurice Genevoix d'Hautot sur Seine
La fresque de l'école Maurice Genevoix d'Hautot sur Seine
La fresque de l'école Maurice Genevoix d'Hautot sur Seine
La fresque de l'école Maurice Genevoix d'Hautot sur Seine
La fresque de l'école Maurice Genevoix d'Hautot sur Seine
La fresque de l'école Maurice Genevoix d'Hautot sur Seine
La fresque de l'école Maurice Genevoix d'Hautot sur Seine
Partager cet article
Repost0